Jeudi 24 Septembre 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 96 (95)

Il vient pour juger la terre

 
1
Chantez au Seigneur un chant nouveau,
 
 
chantez au Seigneur, terre entière,
 
2
chantez au Seigneur et bénissez son nom !

 
 
De jour en jour, proclamez son salut,
 
3
racontez à tous les peuples sa gloire,
 
 
à toutes les nations ses merveilles !

 
4
Il est grand, le Seigneur, hautement loué,
 
 
redoutable au-dessus de tous les dieux :
 
5
néant, tous les dieux des nations !

 
 
Lui, le Seigneur, a fait les cieux :
 
6
devant lui, splendeur et majesté,
 
 
dans son sanctuaire, puissance et beauté.

 
7
Rendez au Seigneur, familles des peuples
 
 
rendez au Seigneur la gloire et la puissance,
 
8
rendez au Seigneur la gloire de son nom.

 
 
Apportez votre offrande, entrez dans ses parvis,
 
9
adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté :
 
 
tremblez devant lui, terre entière.

 
10
Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! »
 
 
Le monde, inébranlable, tient bon.
 
 
Il gouverne les peuples avec droiture.

 
11
Joie au ciel ! Exulte la terre !
 
 
Les masses de la mer mugissent,
 
12
la campagne tout entière est en fête.

 
 
Les arbres des forêts dansent de joie
 
13
devant la face du Seigneur, car il vient,
 
 
car il vient pour juger la terre.

 
 
Il jugera le monde avec justice, *
 
 
et les peuples selon sa vérité !

Lectures du jour

Commentaire

Un jour rouge à marquer d’une pierre blanche.

Vous ferez mémoire de ce jour-là.
Dans la Bible, le souvenir ne se situe pas seulement dans le domaine de la pensée; il se vit par des gestes concrets qui nous font participer, du plus profond de nos émotions, à l’action commémorée.
Chaque repas de la Pâque libère les Israélites de l’esclavage égyptien.
C’est dire que chaque célébration de la Cène – parce que centrée sur la personne et le message du Christ, Agneau de Dieu sacrifié pour notre salut – chaque culte, de même que toute prière montant du fond de notre cœur, nous assure de la présence active du Seigneur.
Notre sacrifice à nous est de croire cela et d’en vivre.
Ce mois viendra pour vous en tête des autres: vous en ferez le premier des mois de l’année.
Il s’agit du mois des épis, correspondant à notre mars-avril.
Dans le regard que Dieu porte sur nous, toutes choses sont faites nouvelles: notre relation à Dieu est faite d’innombrables recommencements.
Vous mangerez des pains sans levain. Vous ferez disparaître de vos maisons tout vieux levain.
En ce jour de libération et de nouveauté de vie, Israël se sépare de tout ce qui a marqué le passé: fixés sur Jésus, abandonnons tout bagage qui alourdit notre route.
Il faut du levain pour rendre digeste la pâte souvent lourde de la vie. Le nôtre n’est pas fiable: il la fait surir. Seigneur, donne-nous le tien, qui la fait lever.
Fais de nos vies un pain d’Évangile, un pain pour la route à partager avec nos compagnons afin de tenir bon dans la marche vers le Royaume.

Sujets de prière

Oraison

O Dieu,
tu as voulu que ton peuple d’Israël
célèbre la Pâque comme un mémorial du salut
et qu’il immole l’agneau
comme une figure du sacrifice de Jésus-Christ
qui maintenant nous délivre.
Nous t’en prions,
fais que le sang de ton Fils
préserve de la mort éternelle
tous ceux qui croient
et que, nourris de sa vie immolée,
nous chantions à jamais ses louanges.

Cantique 33-07 (du recueil Alléluia)

Agneau, victime sainte