mardi 24 septembre 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 62 (61)

Je n’ai de repos qu’en Dieu

 
2
Je n’ai de repos qu’en Dieu seul,
 
 
mon salut vient de lui.

3
Lui seul est mon rocher, mon salut,
 
 
ma citadelle : je suis inébranlable.

 
4
Combien de temps tomberez-vous sur un homme
 
 
   pour l’abattre, vous tous, *
 
 
comme un mur qui penche,
 
 
   une clôture qui croule ?

 
5
Détruire mon honneur est leur seule pensée : †
 
 
   ils se plaisent à mentir. *
 
 
Des lèvres, ils bénissent ;
 
 
   au fond d’eux-mêmes, ils maudissent.

 
6
Je n’ai mon repos qu’en Dieu seul ;
 
 
oui, mon espoir vient de lui.

7
Lui seul est mon rocher, mon salut,
 
 
ma citadelle : je reste inébranlable.

 
8
Mon salut et ma gloire
 
 
   se trouvent près de Dieu. *
 
 
Chez Dieu, mon refuge,
 
 
   mon rocher imprenable !

 
          ~

 
9
Comptez sur lui en tous temps,
 
 
   vous, le peuple. *
 
 
Devant lui épanchez votre cœur :
 
 
   Dieu est pour nous un refuge.

 
10
L’homme n’est qu’un souffle,
 
 
   les fils des hommes, un mensonge : *
 
 
sur un plateau de balance, tous ensemble,
 
 
   ils seraient moins qu’un souffle.

 
11
N’allez pas compter sur la fraude
 
 
   et n’aspirez pas au profit ; *
 
 
si vous amassez des richesses,
 
 
   n’y mettez pas votre cœur.

 
12
Dieu a dit une chose,
 
 
   deux choses que j’ai entendues. †
 
 
Ceci : que la force est à Dieu ;
 
13
   à toi, Seigneur, la grâce ! *
 
 
Et ceci : tu rends à chaque homme
 
 
   selon ce qu’il fait.

Lectures du jour


Habakuk, Chap. 2, v. 1-4

1
 Moi, je veux rester à mon poste de garde, je resterai debout sur le mur de défense. J'attendrai pour savoir ce que Dieu me dira et comment il répondra à mes plaintes.
2
 Alors le Seigneur m'a répondu: "Écris ce que je te fais connaître. Écris-le clairement sur des tablettes, pour qu'on le lise facilement.
3
 Les choses que je te fais voir arriveront, mais seulement au moment fixé. Elles vont bientôt se réaliser, ce n'est pas un mensonge. Attends avec confiance, même si c'est long. Oui, c'est sûr, elles arriveront sans retard.
4
 Écris: Celui qui a de mauvaises intentions perd ses forces. Mais celui qui est fidèle à Dieu est juste et ainsi, il a la vie.

Commentaire

Salades ?

Habaquq, ce « petit » prophète du 6e s. avt J.-C., porte un nom dont la consonance est aussi bizarre que la signification : une ancienne étymologie sémitique nous mène chez les plantes potagères, les salades ! Le prophète aurait-il été l’objet d’une dérision due à l’incrédulité qui a dû accueillir son message (voyez le chap. 1), moquerie du style « Arrête donc avec tes salades ! » ?
Qui dit salade dit sel, assaisonnement … La parole biblique également : elle ne peut être reçue qu’avec l’assaisonnement de la foi. Qui a ses conséquences sur notre comportement, tant visible-audible qu’intérieur – intellectuel et spirituel.
Ardent et hardi dans la prière, Habaquq ose interpeller Dieu, lui demander les raisons de son silence face à la menace babylonienne sur le point de se réaliser … et même les raisons de l’approbation qu’il semble donner aux intentions babyloniennes.
Campé en observateur, le prophète attend de pied ferme la réponse de Dieu.
Ce droit de contester Dieu dans la prière – comme l’a fait Job – s’accompagne de trois conditions : 1) Que celui qui prie aille jusqu’au bout de ses questions, et se découvre lui-même mis en question (2,1c). 2) Que ce soit à Dieu qu’il parle, personnellement présent dans le silence de sa sainteté exigeante et non à une « divine Providence ». 3) Qu’il replace ses questions et contestations dans le moule de la parole des prophètes et du Christ, comme aussi dans le sillage des souffrances de l’humanité dont il se veut solidaire.
La prière devient ainsi – si elle ne l’est pas déjà – le cri de la foi.

Sujets de prière

Oraison

Accorde-nous, Seigneur Dieu,
un esprit toujours attentif
à faire ce qui est juste à tes yeux;
et puisque sans ta grâce nous ne pouvons rien,
donne-nous la force de régler
toute notre vie sur ta volonté,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 45-10 (du recueil Alléluia)

J'ai soif de ta présence