samedi 24 novembre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 49 (48), 14-21

L’homme comblé ne dure pas

 
14
Tel est le destin des insensés
 
 
et l’avenir de qui aime les entendre :
 
15
troupeau parqué pour les enfers
 
 
et que la mort mène paître.

 
 
À l’aurore, ils feront place au juste ;
 
 
dans la mort, s’effaceront leurs visages :
 
 
 pour eux, plus de palais !
 
16
Mais Dieu rachètera ma vie aux griffes de la mort :
 
 
c’est lui qui me prendra.

 
17
Ne crains pas l’homme qui s’enrichit,
 
 
qui accroît le luxe de sa maison :
 
18
aux enfers il n’emporte rien ;
 
 
sa gloire ne descend pas avec lui.

 
19
De son vivant, il s’est béni lui-même :
 
 
« On t’applaudit car tout va bien pour toi ! »
 
20
Mais il rejoint la lignée de ses ancêtres
 
 
qui ne verront jamais plus la lumière.

21
L’homme comblé qui n’est pas clairvoyant
 
 
ressemble au bétail qu’on abat.

Lectures du jour


Zacharie, Chap. 8, v. 1-8

1
 Le Seigneur de l'univers m'adresse la parole. Voici ce qu'il me dit:
2
 "Moi, le Seigneur, j'aime Jérusalem d'un amour brûlant. Cet amour me dévore comme un feu.
3
 C'est pourquoi je reviens à Sion. Oui, j'habite de nouveau dans Jérusalem. Jérusalem s'appellera "Ville fidèle", et la montagne du Seigneur de l'univers s'appellera "Montagne sainte".
4
 Les vieux et les vieilles reviendront s'asseoir sur les places de Jérusalem, en s'appuyant sur un bâton à cause de leur âge.
5
 Les places de la ville seront pleines d'enfants, garçons et filles, qui joueront là."
6
 Le Seigneur de l'univers déclare: "Pour les Israélites qui sont restés en vie, cela peut paraître impossible. Mais est-ce que je dois juger cela impossible, moi, le Seigneur de l'univers?
7
 Oui, je le dis, je vais sauver mon peuple en le ramenant des pays de l'est et des pays de l'ouest.
8
 Je vais les ramener pour qu'ils habitent dans Jérusalem. Ils seront mon peuple, et je serai pour eux un Dieu fidèle et juste."

Commentaire

On repart de zéro ?

La question posée sur le jeûne donne l’impression que certains habitants sont toujours en exil, bien que revenus dans le pays.
La réponse est cinglante : « Vos pratiques religieuses ne servent à rien si elles ne sont pas faites d’une ouverture à l’Esprit, à l’amour, et s’il n’y a aucune cohérence entre vos actes et votre foi. Soyez d’abord attentifs à votre comportement avec les plus faibles qui sont parmi vous : protégez d’abord la veuve et l’orphelin, les immigrés et les pauvres. »

Après les huit visions spirituelles qui sont à la base du livre de Zacharie, nous retrouvons ici le style majestueux et la verve ironique de ces paroles prophétiques que nous connaissons bien.
Fort est le message et interpellatrice la question pour nous aussi aujourd’hui : quelle cohérence y a-t-il entre nos actes et notre foi ? Celle-ci est-elle seulement une façade derrière laquelle il n’y a que du vide ? Notre cœur est-il rempli d’amour pour notre prochain ? Est-il disponible de se laisser déranger par l’a(A)utre ?

Les commémorations sont importantes, car elles nous permettent de faire corps et de renforcer notre unité. Grâce à elles, nous nous sentons appartenir les uns aux autres.
Mais si, dans le même temps, nous oublions ceux qui souffrent au quotidien, mieux vaudrait ne pas se gargariser de ces cérémonies. Lorsque nous restons dans les souvenirs et le passé, sur la foi de nos prédécesseurs, il y a risque de sclérose. Dieu nous appelle à vivre le présent des expériences avec les gens qui nous entourent.
Pour y parvenir, il y a d’abord à visiter ce qui se passe dans notre cœur : n’est-il pas en train de se transformer en désert, ne sommes-nous pas égarés entre les rêves du passé et du futur ?

Sujets de prière

Oraison

Dieu de vie,
nous te rendons grâce
pour tous ceux qui sont morts
dans la paix du Christ
et qui en toi sont vivants;
nous te demandons de hâter
le retour de ton Fils,
afin que nous puissions,
avec ceux qui nous ont précédés,
vivre la joie parfaite de ton Royaume,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 34-21 (du recueil Alléluia)

Chrétien, réjouis-toi