Samedi 24 Juillet 2021

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 119 (118), 57-64

De quel amour j’aime ta loi !

57
Mon partage, Seigneur, je l’ai dit,
 
 c’est d’observer tes paroles.
58
De tout mon cœur, je quête ton regard :
 
 pitié pour moi selon tes promesses.
59
J’examine la voie que j’ai prise :
 
 mes pas me ramènent à tes exigences.
60
Je me hâte, et ne tarde pas,
 
 d’observer tes volontés.
61
Les pièges de l’impie m’environnent,
 
 je n’oublie pas ta loi.
62
Au milieu de la nuit, je me lève et te rends grâce
 
 pour tes justes décisions.
63
Je suis lié à tous ceux qui te craignent
 
 et qui observent tes préceptes.
64
Ton amour, Seigneur, emplit la terre ;
 
 apprends-moi tes commandements.

Lectures du jour


Deutéronome, Chap. 32, v. 1-12

1
 Ciel, fais bien attention: je vais parler, terre, écoute ce que je vais dire.
2
 Que mes enseignements coulent comme la bonne pluie sur les plantes, que mes paroles se répandent comme la rosée sur l'herbe.
3
 Je vais chanter le nom du Seigneur. Israélites, reconnaissez que notre Dieu est grand!
4
 Le Seigneur est un solide rocher. Toutes ses actions sont parfaites, toutes ses décisions sont justes. Notre Dieu est fidèle, il ne fait jamais le mal, il est toujours juste et droit.
5
 Mais vous, peuple mauvais et corrompu, vous avez mal agi envers lui. À cause de votre méchanceté, vous n'êtes plus ses enfants.
6
 Peuple stupide et sans sagesse, est-ce que vous pouvez vous conduire ainsi envers le Seigneur? Est-ce que le Seigneur n'est pas votre père, celui qui vous a créés, celui qui a fait de vous son peuple?
7
 Pensez aux jours d'autrefois, rappelez-vous les années passées, de génération en génération. Posez des questions à vos parents et aux vieillards, ils vous raconteront ce qui est arrivé.
8
 Quand le Dieu très-haut a distribué les pays aux habitants de la terre, il a fixé les frontières des peuples. Il a confié chaque people à un être du ciel.
9
 Mais il a choisi pour lui le peuple d'Israël. Il a pris sous sa protection la famille de Jacob.
10
 Le Seigneur trouve son people dans le désert, au milieu des cris de chacals. Il prend soin de lui, il l'instruit, il veille sur lui comme sur son trésor le plus précieux.
11
 Comme l'aigle qui encourage ses petits à voler, il plane au-dessus de son nid. Il s'étend largement pour les recueillir et les porter sur ses ailes.
12
 Oui, le Seigneur seul conduit son peuple, aucun autre dieu n'est avec lui.

Commentaire

Raconte, raconte encore ! …

Le cantique de Moïse est une méditation lyrique sur l’histoire d’Israël comme on en retrouve plusieurs autres, attribuées à différents personnages bibliques : cantiques dits d’Anne mère de Samuel, ou de Marie, de Zacharie et de Siméon dans le Nouveau Testament.
Celui de Moïse semble plutôt évoquer le déroulement d’un procès entre Dieu et son peuple : il débute, comme souvent dans ce genre littéraire, par l’appel à témoins du ciel et de la terre par l’Eternel, Dieu créateur, Dieu juste et père de toute justice. Le dire de cette manière sert à souligner l’injustice du peuple qui s’est révolté, non contre un maître, mais contre son Père et son créateur, brimant ainsi la loi intime et la nature profonde des êtres qu’il a créés.
À partir du verset 8 est brossée l’histoire de l’alliance. Dieu a adopté Israël au désert, l’a éduqué et protégé comme un aigle le fait pour ses aiglons, il l’a conduit en Canaan, pays de tous les biens – au point qu’on en parle comme d’un paradis, au sens perse de « jardin cultivé ». Il faut y voir, plus qu’une exagération rhétorique, la mémoire des détresses et précarités du passé que Dieu a marquées de sa miséricorde et de sa providence.
Le poème se poursuivra par l’énumération des bienfaits accordés par le Seigneur et son amour pour chacun des « membres » (chacune des tribus) de ce peuple semblable à une famille. Chacun y est décrit avec son caractère et sa destinée. Chacun y reçoit un territoire propre, une « part d’héritage ».
« Pensez aux jours d’autrefois, remontez le cours des années, demandez à vos parents et aux anciens de vous raconter le passé » (v. 7) : vous n’en aimerez que plus votre vie et Celui qui vous l’a donnée ! La Bible est ma préhistoire.

Sujets de prière

Oraison

O Dieu,
dont le nom est béni
du soleil levant au soleil couchant,
remplis nos cœurs de ta connaissance
et mets sur nos lèvres ta louange,
afin que de l’orient à l’occident
tu sois célébré par le chant de voix unanimes
en Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 124 (du recueil Alléluia)

Sans le Seigneur qui nous a protégés