mercredi 24 janvier 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 68 (67), 21-36

Le Dieu des victoires

 
21
Le Dieu qui est le nôtre est le Dieu des victoires,
 
 
et les portes de la mort sont à Dieu, le Seigneur.
 
22
À qui le hait, Dieu fracasse la tête ;
 
 
qui vit dans le crime, il défonce le crâne.

 
23
Le Seigneur a dit : « Je les ramène de Basan,
 
 
je les ramène des abîmes de la mer,
 
24
afin que tu enfonces ton pied dans leur sang,
 
 
que la langue de tes chiens ait sa pâture d’ennemis. »

 
          ~

 
25
Dieu, on a vu ton cortège,
 
 
le cortège de mon Dieu, de mon roi dans le Temple :
 
26
en tête les chantres, les musiciens derrière,
 
 
parmi les jeunes filles frappant le tambourin.

 
27
Rassemblez-vous, bénissez Dieu ;
 
 
aux sources d’Israël, il y a le Seigneur !
 
28
Voici Benjamin, le plus jeune, ouvrant la marche, †
 
 
les princes de Juda et leur suite,
 
 
les princes de Zabulon, les princes de Nephtali.

 
29
Ton Dieu l’a commandé : « Sois fort ! »
 
 
Montre ta force, Dieu, quand tu agis pour nous !
 
30
De ton palais, qui domine Jérusalem,
 
 
on voit des rois t’apporter leurs présents.

 
31
Menace la Bête des marais,
 
 
la bande de fauves, la meute des peuples :
 
 
qu’ils se prosternent avec leurs pièces d’argent ;
 
 
désunis les peuples qui aiment la guerre.

 
32
De l’Égypte arriveront des étoffes somptueuses ;
 
 
l’Éthiopie viendra vers Dieu les mains pleines.
 
33
Royaumes de la terre, chantez pour Dieu,
 
 
 jouez pour le Seigneur, *
 
34
celui qui chevauche au plus haut des cieux,
 
 
 les cieux antiques.

 
 
Voici qu’il élève la voix, une voix puissante ;
 
35
rendez la puissance à Dieu.
 
 
Sur Israël, sa splendeur !
 
 
Dans la nuée, sa puissance !

 
36
Redoutable est Dieu dans son temple saint,
 
 
 le Dieu d’Israël ; *
 
 
c’est lui qui donne à son peuple
 
 
 force et puissance.
 
 
  Béni soit Dieu !

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 54, v. 1-10

1
 Réjouis-toi, Jérusalem, toi qui n'avais pas d'enfant! Pousse des cris de joie et sois heureuse, toi qui ne connaissais pas les douleurs de l'accouchement. Le Seigneur te dit: "Toi, la femme abandonnée, tu as maintenant plus d'enfants que la femme qui a un mari.
2
 Agrandis l'espace de ta tente, tends des toiles plus larges pour t'abriter, ne calcule pas tes dépenses. Allonge les cordes et fixe bien tes piquets.
3
 En effet, tu vas te répandre de tous côtés, tes enfants vont prendre les pays voisins. Ils vont repeupler les villes abandonnées.
4
 N'aie pas peur, tu ne seras plus couverte de honte. Ne sois pas troublée, on ne t'insultera plus. Tu oublieras la honte que tu ressentais quand tu étais jeune. Tu ne te souviendras plus des insultes qu'on te lançait quand tu étais veuve.
5
 Voici pourquoi:Tu vas avoir pour mari celui qui t'a créée, celui qui a pour nom "le Seigneur de l'univers". Celui qui te libère, c'est le Dieu saint d'Israël, celui qu'on appelle "le Dieu de toute la terre".
6
 Comme une femme abandonnée, tu étais complètement découragée. Mais le Seigneur t'a rappelée. Oui, ton Dieu dit: Est-ce que quelqu'un peut vraiment rejeter la femme qu'il a choisie quand il était jeune?
7
 Je t'ai abandonnée très peu de temps.Mais, avec une grande tendresse, je veux te reprendre.
8
 J'étais très en colère contre toi, et j'ai refusé de te voir pendant un court moment. Mais avec un amour sans fin, je te montre ma tendresse. C'est moi, le Seigneur, qui te dis cela, moi qui te libère.
9
Je vais agir comme au temps de Noé. J'avais promis qu'il n'y aurait plus de grande inondation sur la terre. De même, je promets aujourd'hui de ne plus me mettre en colère contre toi, de ne plus te menacer.
10
 Les montagnes peuvent bouger, les collines peuvent changer de place, mais l'amour que j'ai pour toi ne changera jamais, l'alliance que j'ai établie avec toi pour te rendre heureuse ne bougera jamais. C'est moi le Seigneur qui te dis cela, dans ma tendresse.

Commentaire

Le paroxysme de l’espérance !

Toi la stérile, toi qui es rejetée par les tiens, toi dont le ventre reste vide, qui es dans l’incapacité de donner la vie. Toi qui te crois maudite par Dieu, reléguée à la plus petite place dans le clan, toi qui n’assureras pas la descendance de ton époux, raillé aux portes de la ville par ses coreligionnaires …
Elargis l’espace de ta tente, ne ménage rien, tu vas déborder !
Quelle espérance au milieu du chaos et du désespoir. La stérilité fait place à l'abondance. Ne crains pas, tu obtiendras gain de cause !
Cette femme courbée par les ans, outragée, réduite à une moins que rien oubliera sa honte et elle pourra se redresser, car Dieu l’a touchée par sa grâce et son amour. Cette tendresse, liée à une amitié sans nom, enlace cette femme qui maintenant exulte de reconnaissance et de joie.

A l’image d’Anne, mère de Samuel qui clamait : « J’ai le cœur joyeux grâce au Seigneur et le front haut grâce au Seigneur, la bouche grande ouverte contre mes ennemis » (1 Sam 2,1).
Ou encore d’Elisabeth, mère de Jean le Baptiste pour qui « rien n’est impossible à Dieu » (Luc 1,37) et Marie, mère de Jésus qui exalte le Seigneur « parce qu’il a porté son regard sur son humble servante » (Luc 1,48). Toutes ces femmes sont réhabilitées dans leur être profond de femme et de mère.

Sujets de prière

Oraison

Pour la vie conçue avec passion
et pour ta passion de la vie
semée en chaque être humain,
grâce te soit rendue, ô Dieu!
Pour les désirs d’enfant
qu’éprouvent les femmes et les hommes,
les espérances de longévité des mères et des pères,
et le bien-être de leurs fils et de leurs filles,
grâce te soit rendue!
Pour les espoirs des amis les uns pour les autres,
les cris des sociétés et des nations tout entières
en faveur de la justice et de la liberté de leurs peuples,
grâce et soit rendue!
Renouvellle en nous la passion de la vie, ô Dieu,
en moi, renouvelle-la!

 

A l’occasion de l’anniversaire de l’indépendance du Pays de Vaud:

Seigneur, Dieu tout-puissant,
tu as créé pour ta gloire tous les peuples de la terre;
tu veux qu’ils te servent dans la liberté et dans la paix:
Donne au peuple de notre pays
du zèle pour la justice et la force de la tolérance;
que nous fassions usage de notre liberté
en obéissant à ta volonté.
Par Jésus Christ notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit,
un seul Dieu, dans les siècles des siècles.

Pour le septième jour de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens:

Dieu de toute grâce,
tu nous as envoyé ton fils
en le faisant naître dans une famille ordinaire
dont les ancêtres étaient à la fois fidèles et pécheurs.
Nous te demandons de bénir toutes les familles
dans leurs foyers et leurs communautés.
Nous prions en particulier
pour l’unité de la famille chrétienne
afin que le monde croie.
Au nom de Jésus, nous t’en prions.

Cantique 13-03 (du recueil Alléluia)

Quand les montagnes s'éloigneraient