Vendredi 24 Février 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 74 (73), 1-15

Il n’y a plus de prophètes !

 
1
Pourquoi, Dieu, nous rejeter sans fin ?
 
 
Pourquoi cette colère sur les brebis de ton troupeau ?

 
2
Rappelle-toi la communauté
 
 
 que tu acquis dès l’origine, †
 
 
la tribu que tu revendiquas pour héritage,
 
 
la montagne de Sion où tu fis ta demeure.

 
3
Dirige tes pas vers ces ruines sans fin,
 
 
l’ennemi dans le sanctuaire a tout saccagé ;
 
4
dans le lieu de tes assemblées, l’adversaire a rugi
 
 
et là, il a planté ses insignes.

 
5
On les a vus brandir la cognée,
 
 
 comme en pleine forêt, *
 
6
quand ils brisaient les portails
 
 
 à coups de masse et de hache.

 
7
Ils ont livré au feu ton sanctuaire,
 
 
profané et rasé la demeure de ton nom.
 
8
Ils ont dit : « Allons ! Détruisons tout ! »
 
 
Ils ont brûlé dans le pays les lieux d’assemblées saintes.

 
9
Nos signes, nul ne les voit ;
 
 
 il n’y a plus de prophètes ! *
 
 
Et pour combien de temps ?
 
 
 Nul d’entre nous ne le sait !

 
          ~

 
10
Dieu, combien de temps blasphémera l’adversaire ?
 
 
L’ennemi en finira-t-il de mépriser ton nom ?
 
11
Pourquoi retenir ta main,
 
 
cacher la force de ton bras ?

 
12
Pourtant, Dieu, mon roi dès l’origine,
 
 
vainqueur des combats sur la face de la terre,
 
13
c’est toi qui fendis la mer par ta puissance,
 
 
qui fracassas les têtes des dragons sur les eaux ;

 
14
toi qui écrasas la tête de Léviathan
 
 
pour nourrir les monstres marins ;
 
15
toi qui ouvris les torrents et les sources,
 
 
toi qui mis à sec des fleuves intarissables.

Lectures du jour

Commentaire

« Mon royaume pour un cheval ! » - Tout parier pour Christ.

Quel trésor ! Certains le trouvent « par hasard », par surprise, comme le trésor caché dans le champ. Irruption de la présence de Dieu, saisissement. Comme le marchand, d’autres sont en chemin, qui cherchent et finissent par trouver.
Mais pour acquérir, il faut accepter de se défaire. « Aimer c’est choisir et choisir c’est sacrifier ». Pour le trésor, il faut « faire les fonds de tiroirs » afin d’acquérir le champ. Avec le champ le trésor … et aussi… les cailloux de l’épreuve et du quotidien ! C’est au raz du sol qu’on rencontre le Royaume.
Grande est la joie de ceux qui quittent tout, vendent tous leurs biens pour partir en mission, aider les défavorisés. Grand est l’espoir des migrants, liquidant tout pour accéder à une vie meilleure.

Nous voilà dans le monde de la pêche !
On jette le filet à l’eau et on le retire plein à craquer – couleurs, formes … que de variétés !
Ce qui était caché dans la mer vient à la lumière du jour. Cette grande pêche correspond à la moisson des temps derniers, au temps de la révélation, au temps de la fin. Mais qui sont les pêcheurs ? Et qui sont les anges ? On ne sait pas. Mais la révélation ne nous appartient pas. Il nous est clairement répété que ce n’est pas, et ce ne sera pas à nous de faire le tri entre le bon et le mauvais. Par contre, nous pouvons vivre le royaume aujourd’hui et pouvons nous laisser rencontrer par le Christ. Oui, aujourd’hui et chaque jour, nous pouvons mettre en pratique sa Parole et partager avec d’autres la joie qu’il met dans nos vies.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant, nous te rendons grâce

pour tous ceux qui sont morts dans la paix du Christ

et qui vivent auprès de toi ;

nous te demandons de hâter le retour de ton Fils,

afin que nous puissions, avec tous ceux qui se sont endormis dans la foi,

vivre la joie parfaite de ton Royaume,

par le Christ, notre Seigneur.

 

Cantique 97 (du recueil Alléluia)

Dieu, le Seigneur est roi