mardi 24 février 2015

Temps

Temps du carême

Semaine

Mardi de la première semaine

Complément

Une erreur s'est produite lors du chargement du psaume.

Lectures du jour


Livre de Jérémie, Chap. 1, v. 11-19

11
Alors le Seigneur m'a adressé sa parole : " Jérémie, qu'est-ce que tu vois ? " J'ai répondu : " Je vois une branche d'amandier, l'arbre qui veille. "
12
Le Seigneur m'a dit : " Tu as bien vu. En effet, je veille à réaliser ce que j'ai dit. "
13
Une deuxième fois, le Seigneur m'a adressé sa parole : " Et maintenant, qu'est-ce que tu vois ? " J'ai répondu : " Je vois une marmite qui bout. Elle est penchée vers moi à partir du nord. "
14
Alors le Seigneur m'a dit : " En effet, c'est du nord que le malheur va se répandre sur tous les habitants du pays.
15
Moi, le Seigneur, je le déclare : Je vais appeler tous les clans des royaumes du nord. Ils arriveront. Chacun de leurs rois installera son siège royal devant les portes de Jérusalem. Ils entoureront ses murs, ils attaqueront toutes les villes de Juda.
16
De cette façon, je rendrai mon jugement contre les habitants de ce pays. En effet, ils ont vraiment mal agi : ils m'ont abandonné, ils se sont fabriqué des statues de dieux, ils ont offert des sacrifices à d'autres dieux et ils les ont adorés.
17
Toi, Jérémie, prépare-toi donc. Lève-toi ! Va leur annoncer tout ce que je te commanderai. Ne tremble pas de peur à cause d'eux, sinon, c'est moi qui te ferai trembler devant eux.
18
partir d'aujourd'hui, je te rends fort comme une ville bien protégée. Tu seras comme un pilier de fer, comme un mur de bronze devant tout le pays, devant les rois de Juda, les ministres, les prêtres et les habitants du pays.
19
Ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi. En effet, je suis avec toi pour te délivrer. Voilà ce que je déclare, moi, le Seigneur. "

Commentaire

Etre vigilent.

Je reçois ce texte comme une veillée d'armes pour Jérémie, une préparation à la tâche énorme qui l'attend. Debout ! Regarde, comprends et ne te laisse pas intimider. Du nord va jaillir le malheur. Avertis le peuple. Oui, ta tâche sera terriblement difficile!
Etre prophète de malheur, annoncer l'inéluctable!
Pauvre Jérémie qui s'y sent contraint par Dieu alors qu'il n'aime pas les conflits et aurait tellement aimé une vie tranquille.
Mais il doit parler de la part de ce Dieu qui l'envoie.
Et Dieu arme Jérémie, lui met une cuirasse pour résister aux ennemis et accomplir sa tâche. Il le rend résistant, c'est-à-dire qu'il lui insuffle la force et le courage nécessaires pour parler, même s'il va en souffrir intérieurement tout au long de son ministère.
Il sait que la situation est grave et qu'il n'a pas un message de consolation à donner, bien au contraire!
L'amandier pourtant est une promesse. Dieu veille, Dieu est vigilant, et même s'il n'empêchera pas le malheur d'arriver, il sera pourtant là, auprès de son peuple qu'il aime et auprès de son prophète à qui il a confié cette tâche ingrate.

Oraison

Tu le vois, Dieu tout-puissant,
par nous mêmes nous n’avons aucune force
pour nous défendre:
Veille sur nos âmes et sur nos corps;
pour que notre corps soit préservé de tout danger
et notre âme purifée de toute pensée mauvaise.
Par Jésus Christ notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit,
un seul Dieu dans les siècles des siècles.

Cantique 36-11 (du recueil Alléluia)

Lève-toi