lundi 24 août 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 67 (66)

Que les peuples te rendent grâce

 
2
Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse,
 
 
que son visage s’illumine pour nous ;
 
3
et ton chemin sera connu sur la terre,
 
 
ton salut, parmi toutes les nations.

4
Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ;
 
 
qu’ils te rendent grâce tous ensemble !

 
5
Que les nations chantent leur joie,
 
 
car tu gouvernes le monde avec justice ;
 
 
tu gouvernes les peuples avec droiture,
 
 
sur la terre, tu conduis les nations.

6
Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ;
 
 
qu’ils te rendent grâce tous ensemble !

 
7
La terre a donné son fruit ;
 
 
Dieu, notre Dieu, nous bénit.
 
8
Que Dieu nous bénisse,
 
 
et que la terre tout entière l’adore !

Lectures du jour


Évangile selon Marc, Chap. 11, v. 1-11

1
Jésus et ses disciples approchent de Jérusalem. Ils sont près de Bethfagé et de Béthanie, vers le mont des Oliviers. Jésus envoie deux disciples
2
en leur disant : " Allez dans le village qui est devant vous. Là, vous verrez tout de suite un petit âne attaché avec une corde. Personne ne s'est encore assis sur lui. Détachez-le, et amenez-le ici.
3
Quelqu'un va peut-être vous demander : "Pourquoi est-ce que vous faites cela ?" Vous répondrez : "Le Seigneur en a besoin, mais il va le renvoyer ici tout de suite." "
4
Les disciples partent. Ils trouvent un petit âne dehors, dans la rue, attaché à la porte d'une maison. Ils le détachent.
5
Des gens sont là. Quelques-uns leur demandent : " Qu'est-ce que vous faites ? Pourquoi est-ce que vous détachez ce petit âne ? "
6
Les disciples répondent ce que Jésus a dit, et on les laisse partir.
7
Les disciples amènent le petit âne auprès de Jésus. Ils mettent leurs vêtements sur l'âne, et Jésus s'assoit dessus
8
Beaucoup de gens étendent leurs vêtements sur le chemin. D'autres y mettent des branches vertes qu'ils ont coupées dans les champs.
9
Ceux qui marchent devant Jésus et ceux qui le suivent crient : " Gloire à Dieu ! Que Dieu bénisse celui qui vient en son nom !
10
Que Dieu bénisse le Royaume qui vient, le royaume de David notre ancêtre ! Gloire à Dieu au plus haut des cieux ! "
11
Jésus arrive à Jérusalem et il entre dans le temple. Après qu'il a tout regardé autour de lui, il part pour Béthanie avec les douze apôtres. En effet, c'est déjà le soir.

Commentaire

Quand il y a erreur sur la personne...

Un jour, la foule acclame Jésus de Nazareth et l’accueille comme un roi. Quelque temps plus tard, cette même foule crie d’une seule voix: «A mort! Crucifie-le!» (Jean 19,15). Que s’est-il donc passé?
La population déposant vêtements et feuillages sur la route du Nazaréen attendait un Messie politique. La fête des Rameaux, en ouverture de la Semaine sainte, n’est autre que la chronique d’une attente déçue, d’une erreur sur la personne.
Aujourd’hui encore, nombreux sont ceux qui, comme les habitants de Jérusalem, pensent que pour être crédible le «sauveur du monde» doit être en mesure de rétablir une nature sans pollution, une juste répartition des biens et une humanité sans injustices.
Et pour beaucoup, notre quotidien apporte la preuve que, comme Jésus, nous sommes au service d’un Dieu qui n’existe pas.
En effet, ce Dieu-là n’existe pas!
Le Dieu auquel nous croyons diffère des personnages qui «sauvent l’univers», armes à la main, en une séance de cinéma.
Mais celui que nous appelons «Christ» libère l’homme en le délivrant de la violence, de l’égoïsme, de tout cet arsenal qui, chaque jour, fait souffrir nos frères et sœurs humains.
Dépouillés de tout cela, nous avons le pouvoir de rendre heureux ceux et celles qui vivent à nos côtés, et multipliés par cent, mille, dix mille... de changer le monde!

Sujets de prière

Oraison

Dieu saint et miséricordieux,
ton Fils n’a pas retenu jalousement
la gloire qu’il possédait auprès de toi,
mais il s’est abaissé jusqu’à nous
pour nous arracher à notre misère
et nous faire participer à sa condition divine.
Accorde-nous de l’accueilier avec foi,
et de proclamer partout son nom
qui est au-dessus de tout nom,
dès maintenant et pour toujours

 

A l’occasion de la mémoire de l’apôtre Barthélémy

En ce jour, dont le souvenir est marqué
par les massacres des guerres de religion,
nous te prions, Seigneur Dieu,
guéris nos mémoires et nos cœurs.
Par ton Esprit, donne-nous,
à l’exemple de ton apôtre Barthélémy,
de recevoir l’Evangile dans la foi
et de l’annoncer avec une joyeuse assurance,
dans la paix, l’amour et l’unité,
au nom du Christ, notre Seigneur.

Cantique 33-32 (du recueil Alléluia)

Jésus, ton peuple vient à toi