lundi 29 octobre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 130 (129)

Près du Seigneur, abonde le rachat

 
1
Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
 
2
   Seigneur, écoute mon appel ! *
 
 
Que ton oreille se fasse attentive
 
 
   au cri de ma prière !

 
3
Si tu retiens les fautes, Seigneur,
 
 
   Seigneur, qui subsistera ? *
 
4
Mais près de toi se trouve le pardon
 
 
   pour que l’homme te craigne.

 
5
J’espère le Seigneur de toute mon âme ; *
 
 
je l’espère, et j’attends sa parole.

 
6
Mon âme attend le Seigneur
 
 
   plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. *
 
 
Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
 
7
   attends le Seigneur, Israël.

 
 
Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
 
 
   près de lui, abonde le rachat. *
 
8
C’est lui qui rachètera Israël
 
 
   de toutes ses fautes.

Lectures du jour


Deuxième livre de Samuel, Chap. 23, v. 1-7

1
 Voici les dernières paroles de David. Ce sont les paroles de David, fils de Jessé, les paroles de l'homme placé très haut. Le Dieu de Jacob l'a consacré comme roi, et le peuple d'Israël aime le chanter.
2
 L'esprit du Seigneur parle par moi, il met ses paroles dans ma bouche.
3
 Le Dieu d'Israël a parlé, le protecteur d'Israël m'a dit: "Le roi qui gouverne les gens avec justice et les dirige en respectant Dieu,
4
 celui-là est pareil à la lumière du matin, au soleil brillant dans un ciel sans nuages. Grâce à sa chaleur, les plantes sortent de terre après la pluie."
5
 Voici comment Dieu a agi avec ma famille: il a fait avec moi une alliance pour toujours, il l'a fixée par des règles qui la protègent. Partout et toujours, il m'a donné la victoire, il a réalisé tous mes désirs.
6
 Mais tous ceux qui ne valent rien sont comme des branches d'épines. On les jette, personne ne les prend avec la main.
7
 Celui qui veut les toucher doit utiliser un outil en fer ou le bois d'une lance, et il brûle tout sur place.

Commentaire

Encore une chose avant de partir …

C’est souvent sur le pas de porte et le quai de gare qu’on dit les choses les plus authentiques. Comme saint Paul, qui a « terminé la course et gardé la foi », David donne ce qu’on appellera son dernier discours.

« L’Esprit du Seigneur s’exprime par moi » (2) rappelle la déclaration inaugurale de Jésus dans la synagogue de Nazareth, son village natal (Lc 4,18).
David fait état d’un statut charismatique lié à sa fonction d’ « Oint du Seigneur ». Même si ces paroles, qui apparaissent ici comme celles du testament politique d’un dirigeant faisant le bilan de son mandat, s’inspirent audacieusement des protocoles royaux d’Egypte et de Babylone, elles rendent hommage au seul Dieu d’Israël : c’est lui seul qui donne ces qualités – comme un patron confie à ses collaborateurs les outils nécessaires à la mission reçue. Toute fonction particulière conférée par l’Eternel était inséparablement liée au don de l’Esprit.

L’Esprit guide le dirigeant vers la sagesse – compétence, écoute, humilité, esprit d’à-propos – dont le livre des Proverbes recommande tant la méditation à qui est revêtu d’un pouvoir sur ses semblables. Afin « de les gouverner avec justice et se soumettre à Dieu pour les diriger » (3). Il devient ainsi une force de croissance, un collaborateur de Celui qui donne la vie : belle triade du soleil, de la pluie et de la germination – renforcée par l’évocation a contrario du destin de sécheresse et de mort qui attend les « épineux » personnages, les sarments qui n’ont pas voulu rester branchés sur le Cep (voir Jean 15) …

« Une alliance perpétuelle » (5). Ce sont plutôt Abraham, ses descendants directs, et Moïse qui sont les bénéficiaires attitrés de cette Alliance, contrat bienfaisant qui garantit l’avenir et donne sens au présent. Mais, au temps où l’on n’en voit plus les effets parce que des catastrophes politiques ont roulé sur Israël, les théologiens qui méditent sur l’identité nationale ont besoin de placer David, ce roi le plus prestigieux, dans « la galerie de portraits » de ceux que Dieu a appelés à être modèles pour son peuple.

Sa vie de famille a pourtant été assombrie d’événements tragiques et de fautes célèbres… Mais l’on en croit d’autant plus la sincérité de l’action de grâce et de la confession de foi portées par ces strophes psalmiques.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
préserve-nous de nous laisser absorber
par les futilités de ce monde;
garde-nous de tout ce qui pourrait
nous détourner de toi et de ta volonté;
donne-nous la force de résister au mal,
la patience de supporter les épreuves,
la fermeté pour persévérer à ton service;
qu’étant tout ce que nous sommes par ta grâce,
nous fassions tout pour ta gloire,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 89 (du recueil Alléluia)

Je louerai ton amour