jeudi 23 mai 2019

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 107 (106), 33-43

Reconnaître l’amour du Seigneur

 
33
C’est lui qui change les fleuves en désert,
 
 
les sources d’eau en pays de la soif,
 
34
en salines une terre généreuse
 
 
quand ses habitants se pervertissent.

 
35
C’est lui qui change le désert en étang,
 
 
les terres arides en source d’eau ;
 
36
là, il établit les affamés
 
 
pour y fonder une ville où s’établir.
 
37
Ils ensemencent des champs et plantent des vignes :
 
 
ils en récoltent les fruits.

 
38
Dieu les bénit et leur nombre s’accroît,
 
 
il ne laisse pas diminuer leur bétail.
 
39
Puis, ils déclinent, ils dépérissent,
 
 
écrasés de maux et de peines.

 
40
Dieu livre au mépris les puissants,
 
 
il les égare dans un chaos sans chemin.
 
41
Mais il relève le pauvre de sa misère ;
 
 
il rend prospères familles et troupeaux.

 
42
Les justes voient, ils sont en fête ;
 
 
et l’injustice ferme sa bouche.
 
43
Qui veut être sage retiendra ces choses :
 
 
il y reconnaîtra l’amour du Seigneur.

Lectures du jour


Livre de Daniel, Chap. 3, v. 8-18

8
 Aussitôt après, certains Babyloniens viennent accuser les Juifs.
9
 Ils disent au roi Nabucodonosor : " Longue vie à toi, notre roi !
10
 C'est toi-même, notre roi, qui as donné cet ordre : "Chacun devra s'incliner pour adorer la statue d'or dès qu'il entendra jouer de la trompette, de la flûte, de la cithare, de la harpe et de toutes sortes d'instruments de musique.
11
 Si quelqu'un refuse de s'incliner et d'adorer la statue, il sera aussitôt jeté dans la fournaise."
12
 Notre roi, tu as désigné les Juifs Chadrac, Méchak et Abed-Négo pour administrer la province de Babylone. Eh bien, ces gens-là n'ont pas respecté tes ordres. Ils ne servent pas tes dieux et ils n'ont pas adoré la statue d'or que tu as fait dresser. "
13
 Alors Nabucodonosor est rempli d'une violente colère. Il commande de lui amener Chadrac, Méchak et Abed-Négo. On les conduit tout de suite devant le roi.
14
 Le roi leur dit : " J'ai appris que vous refusez de servir mes dieux. Vous n'adorez pas la statue d'or que j'ai fait dresser. Est-ce que c'est vrai ?
15
 Vous allez entendre de nouveau le son de la trompette, de la flûte, de la cithare, de la harpe et de toutes sortes d'instruments de musique. Est-ce que vous êtes prêts à vous incliner à ce moment-là pour adorer la statue que j'ai faite ? Si vous ne l'adorez pas, vous serez jetés aussitôt dans la fournaise. Quel est le dieu qui peut vous délivrer de mon pouvoir ? "
16
 Chadrac, Méchak et Abed-Négo répondent au roi Nabucodonosor : " Notre roi, il n'est pas nécessaire de te répondre là-dessus.
17
 Notre Dieu, celui que nous servons, est capable de nous délivrer de cette fournaise et de ton pouvoir, et il nous délivrera, notre roi.
18
 Et même s'il ne le fait pas, tu dois savoir ceci, notre roi : nous ne servirons pas tes dieux et nous n'adorerons pas la statue d'or que tu as fait dresser. "

Commentaire

La louange des martyrs

Les amis de Daniel n’hésitent pas. Ils sont prêts à mourir en martyrs si c’est la volonté de Dieu, mais ne trahiront pas leur foi. Et au milieu de la fournaise, au cœur de l’épreuve s’élève un chant de louange. Un chant magnifique qui se trouve dans la version grecque de ce livre et que l’on peut lire en italique dans la TOB. Ce chant de louange les porte dans l’épreuve, leur donne de rester debout, et Dieu se tient là, il marche avec eux au milieu des flammes et charbons ardents.
En évoquant ce texte, comment ne pas penser à la Shoah et à bien d’autres massacres ? Où était Dieu ? Silencieux, à leurs côtés. Telle est la seule réponse que l’on peut vraiment donner à ces questions. Dieu est présent dans notre souffrance, dans la grâce d’une délivrance, comme dans la force qu’il peut nous donner pour mourir debout, sans avoir renié notre foi ni notre humanité.
Ce texte de Daniel 3 a été lu au service funèbre d’un homme décédé du cancer, qui témoignait de cette louange au cœur de sa souffrance. Le Seigneur nous donne la force dont nous avons besoin, et il met la louange et la paix en nos cœurs, une paix qui dépasse notre intelligence et nous permet de le glorifier encore et toujours.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Jésus,
nous croyons en ta promesse d’être avec nous
tous les jours jusqu’à la fin;
délivre-nous du pouvoir du mal,
pour que nous puissions confesser
et adorer ton saint nom,
béni pour les siècles des siècles.

Cantique 65 (du recueil Alléluia)

Vers toi, Seigneur, vont nos louanges