jeudi 23 juin 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 21 (20)

Dresse-toi dans ta force

 
2
Seigneur, le roi se réjouit de ta force ;
 
 
quelle allégresse lui donne ta victoire !
 
3
Tu as répondu au désir de son cœur,
 
 
tu n’as pas rejeté le souhait de ses lèvres.

 
4
Tu lui destines bénédictions et bienfaits,
 
 
tu mets sur sa tête une couronne d’or.
 
5
La vie qu’il t’a demandée, tu la lui donnes,
 
 
de longs jours, des années sans fin.

 
6
Par ta victoire, grandit son éclat :
 
 
tu le revêts de splendeur et de gloire.
 
7
Tu mets en lui ta bénédiction pour toujours :
 
 
ta présence l’emplit de joie !

 
8
Oui, le roi s’appuie sur le Seigneur :
 
 
la grâce du Très-Haut le rend inébranlable.
 
14
Dresse-toi, Seigneur, dans ta force :
 
 
nous fêterons, nous chanterons ta vaillance.

Lectures du jour


Actes des Apôtres, Chap. 25, v. 13-27

13
 Quelques jours plus tard, le roi Agrippa et Bérénice, sa sœur, arrivent à Césarée pour saluer Festus.
14
 Ils restent là plusieurs jours. Et Festus explique l'affaire de Paul au roi. Il lui dit: "Il y a ici un homme que Félix a laissé en prison.
15
 Quand je suis allé à Jérusalem, les chefs des prêtres et les anciens des Juifs sont venus porter plainte contre lui et ils m'ont demandé de le condamner.
16
 Je leur ai répondu: "Les Romains n'ont pas l'habitude de livrer quelqu'un de cette façon. L'accusé doit d'abord rencontrer ceux qui l'accusent, et il doit pouvoir se défendre contre leurs accusations."
17
 Donc, les chefs religieux sont venus ici avec moi, et sans retard, le jour suivant, je me suis assis au tribunal, et j'ai commandé de faire venir cet homme.
18
 Ses accusateurs sont arrivés. Je pensais qu'ils allaient lui reprocher certaines choses graves, mais non!
19
 Ils se sont disputés avec lui au sujet de leur religion et d'un certain Jésus. Cet homme est mort, mais Paul dit qu'il est vivant.
20
 Je ne savais pas quelle décision prendre. Alors j'ai demandé à Paul s'il voulait aller à Jérusalem. Là-bas, on le jugerait pour cette affaire.
21
 Mais il a fait appel. En effet, il veut que l'empereur le juge. J'ai donc commandé de le garder en prison pour le moment. Ensuite, je l'enverrai devant l'empereur."
22
 Agrippa dit à Festus: "Moi aussi, je voudrais bien entendre cet homme." Festus lui répond: "Tu l'entendras demain."
23
 Le jour suivant, Agrippa et Bérénice arrivent avec un cortège important. Ils entrent dans la salle du tribunal, avec les chefs militaires et les notables de la ville. Festus donne un ordre, et on amène Paul.
24
 Alors Festus dit: "Roi Agrippa, et vous tous qui êtes là avec nous, regardez cet homme. Toute la foule des Juifs est venue me voir à son sujet, à Jérusalem et ici, en criant: "Il n'a plus le droit de vivre!"
25
 Moi, je trouve qu'il n'a rien fait pour mériter la mort, mais il a fait appel à l'empereur. J'ai donc décidé d'envoyer cet homme auprès de lui.
26
 Je ne peux rien écrire de sûr à son sujet, c'est pourquoi je l'ai amené devant vous, et surtout devant toi, roi Agrippa. Interroge-le et ensuite, j'aurai quelque chose à écrire.
27
 En effet, envoyer un prisonnier sans expliquer pourquoi on l'accuse, à mon avis, cela n'a pas de sens."

Commentaire

La patate chaude…

Festus se présente au roi Agrippa – encore une créature de l’empereur – comme un haut fonctionnaire respectueux des lois romaines et des procédures précises qu’elles imposent ; zélé aussi – il souligne qu’en tout il a fait vite – et peut-être un peu carriériste : il veut rédiger un préavis motivé qui accompagne le prisonnier chez l’empereur ; et comme il ne sait que dire, il attend l’avis d’Agrippa dont il reprendra sans doute les mots.
Tout cela est à la fois bienveillant, cauteleux, huileux, un brin cynique et, pour tout dire, comique.

Un cortège imposant, qui aurait pu impressionner Paul. Mais non ! Cela sert la volonté de Dieu, dont Paul se veut le serviteur, que le salut offert en Christ soit absolument public et publié.

Pauvre Festus ! Lui qui a l’habitude d’expédier – aussi au sens brutal de ce verbe – les affaires de sécurité publique, le voilà coincé par des controverses religieuses auxquelles il n’entend rien, et «un certain Jésus» que certains disent mort et d’autres proclament vivant.
Broutilles pour le Romain, scandale pour les Juifs, qui tirent bon parti d’une controverse vénéneuse.
Si Jésus est mort, les Juifs sont confortés dans leur religion de «la lettre» ; celui qui se prétendait Messie n’est qu’un imposteur. S’il est vivant, alors c’est grave : Dieu a ressuscité des morts pour notre justification Celui qui a porté nos péchés – c’était bien ce Messie annoncé par les prophètes… et on a loupé le train !

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
tu as promis la vie éternelle
à ceux qui croient en toi;
accorde-nous de nous attacher
de tout notre cœur à Jésus-Christ
que tu nous as donné comme Sauveur,
afin que notre foi ne soit pas ébranlée
dans les épreuves,
mais que nous puissions
te contempler sans confusion
dans ton Royaume,
pour les siècles des siècles.

Cantique 61 (du recueil Alléluia)

Ecoute-moi quand je crie