samedi 23 janvier 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

samedi

Complément

Psaume

Psaume 81 (80)

Si mon peuple m’écoutait

 
2
Criez de joie pour Dieu, notre force,
 
 
acclamez le Dieu de Jacob.

 
3
Jouez, musiques, frappez le tambourin,
 
 
la harpe et la cithare mélodieuse.
 
4
Sonnez du cor pour le mois nouveau,
 
 
quand revient le jour de notre fête.

 
5
C’est là, pour Israël, une règle,
 
 
une ordonnance du Dieu de Jacob ;
 
6
Il en fit, pour Joseph, une loi
 
 
quand il marcha contre la terre d’Égypte.

 
 
J’entends des mots qui m’étaient inconnus : †
 
7
« J’ai ôté le poids qui chargeait ses épaules ;
 
 
ses mains ont déposé le fardeau.

 
8
« Quand tu criais sous l’oppression, je t’ai sauvé ; †
 
 
je répondais, caché dans l’orage,
 
 
je t’éprouvais près des eaux de Mériba.

 
9
« Écoute, je t’adjure, ô mon peuple ;
 
 
vas-tu m’écouter, Israël ?
 
10
Tu n’auras pas chez toi d’autres dieux,
 
 
tu ne serviras aucun dieu étranger.

 
11
« C’est moi, le Seigneur ton Dieu, †
 
 
qui t’ai fait monter de la terre d’Égypte !
 
 
Ouvre ta bouche, moi, je l’emplirai.

 
12
« Mais mon peuple n’a pas écouté ma voix,
 
 
Israël n’a pas voulu de moi.
 
13
Je l’ai livré à son cœur endurci :
 
 
qu’il aille et suive ses vues !

 
14
« Ah ! Si mon peuple m’écoutait,
 
 
Israël, s’il allait sur mes chemins !
 
15
Aussitôt j’humilierais ses ennemis,
 
 
contre ses oppresseurs je tournerais ma main.

 
16
« Mes adversaires s’abaisseraient devant lui ;
 
 
tel serait leur sort à jamais !
 
17
Je le nourrirais de la fleur du froment,
 
 
je le rassasierais avec le miel du rocher ! »

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 52, v. 1-7

1
 Réveille-toi, Sion, réveille-toi! Montre ta puissance! Jérusalem, ville sainte, mets tes vêtements magnifiques! En effet, les étrangers, les gens impurs ne viendront plus jamais chez toi.
2
 Secoue la poussière qui te couvre. Lève-toi et reprends ta place, Jérusalem, la prisonnière! Enlève les chaînes de ton cou, Sion, la prisonnière!
3
 Voici ce que le Seigneur dit à son peuple: "Vous avez été vendus comme esclaves pour rien, vous serez rachetés sans argent."
4
 Le Seigneur DIEU dit encore: "Au début, mon peuple est allé se réfugier en Égypte. À la fin, c'est l'Assyrie qui l'a écrasé.
5
 Et maintenant, qu'est-ce que je gagne? déclare le Seigneur. Mon peuple a été emmené prisonnier pour rien. Ceux qui le dominent poussent des cris de victoire, et sans cesse, ils insultent mon nom.
6
 C'est pourquoi, un jour, mon peuple va savoir qui je suis. Oui, il va savoir que c'est moi qui dis: j'arrive!"
7
Quelle joie de voir arriver sur les montagnes un messager qui apporte une bonne nouvelle! Il annonce la paix, le bonheur et le salut. Il te dit, Jérusalem: "Ton Dieu est roi."

Commentaire

Bienvenue au messager de paix!

Un messager de paix qui apporte joie et réconfort ne peut être que bienvenu! Porteur d'un «évangile», c'est-à-dire, en grec, d'une «bonne nouvelle», il ne peut qu’être reçu avec des cris d'allégresse par ceux à qui il s'adresse! Voilà ce qu'affirme Esaïe!
On le sait, dans la Grèce antique, les messagers de mauvaises nouvelles pouvaient être mis à mort une fois leur message délivré… alors que les messagers de bonnes nouvelles étaient portés en triomphe.

En ce temps qui sépare le cycle de Noël et celui de la Passion, nous cheminons avec un messager de bonne nouvelle en la personne de Jésus qui enseigne en chemin! Plus qu'un heureux messager, c'est l'Evangile fait chair!
Il se met à semer la joie pour qu’elle s’enracine, par des milliers de radicelles, dans la terre aride et la transforme en gras pâturage. Pourtant, de même que la terre doit être labourée avant de recevoir la semence, il faut se préparer sans cesse à recevoir ce message d’une joie qui descend du ciel.

Or comment a-t-on accueilli le Messager? Il naît à l'écart du village: plus de place à l’auberge pour ces migrants! Devenu adulte, il sera mis à mort... Triste destin, «de la crèche à la croix», qui révèle l’aveuglement spirituel de ses contemporains.
Et nous? Comment comptons-nous recevoir le messager de la paix et du salut? Nous fermer pour ne pas être bousculés dans nos habitudes? Ou lui souhaiter la bienvenue dans notre monde, dans nos vies, dans nos cœurs?

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
qui as préparé dans ton Royaume
pour ceux qui t’aiment
des choses que l’œil n’a pas vues,
que l’oreille n’a pas entendues
et qui ne sont pas montées au cœur de l’homme,
toi qui nous conduis aux sources de la vie,
continue, dans ta grâce, l’oeuvre de salut
que tu as commencée en nous,
jusqu’au jour de la résurrection
où ce qui est corruptible revêtira l’incorruptibilité
et ce qui est mortel revêtira l’immortalité.
Exauce-nous, au nom de Jésus-Christ,
ton Fils, notre Seigneur.

 

Pour le sixième jour de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens:

Père céleste,
accorde-nous l’humilité de savoir entendre ta voix,
de recevoir ton appel,
et de partager ton rêve que l’Église soit unie.
Aide-nous à rester conscients
de la tristesse de la désunion.
Là où les divisions nous ont laissé des cœurs de pierre,
fais que le feu de l’Esprit Saint les embrase
et nous inspire d’être un dans le Christ,
comme il est un en toi,
afin que le monde croie que tu l’as envoyé.
Nous te le demandons au nom de Jésus.

Cantique 97 (du recueil Alléluia)

Dieu, le Seigneur est roi