mercredi 23 décembre 2020

Temps

Temps de l'Avent

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 124 (123)

Le filet s’est rompu

 
1
Sans le Seigneur qui était pour nous,
 
 
   — qu’Israël le redise — †
 
2
sans le Seigneur qui était pour nous
 
 
   quand des hommes nous assaillirent, *
 
3
alors ils nous avalaient tout vivants,
 
 
   dans le feu de leur colère.

 
4
Alors le flot passait sur nous,
 
 
   le torrent nous submergeait ; *
 
5
alors nous étions submergés
 
 
   par les flots en furie.

 
6
Béni soit le Seigneur *
 
 
qui n’a pas fait de nous
 
 
 la proie de leurs dents !

 
7
Comme un oiseau, nous avons échappé
 
 
   au filet du chasseur ; *
 
 
le filet s’est rompu :
 
 
   nous avons échappé.

 
8
Notre secours est le nom du Seigneur *
 
 
qui a fait le ciel et la terre.

Lectures du jour


Épître de Jude, Chap. 1, v. 17-25

Une erreur s'est produite lors de la récupération des versets de lecture du jour.

Commentaire

Jude v. 17 à 25 : Des ennemis dans l’ombre … Que ferais-je sans toi?

«Quant à vous, mes amis …» (v. 17 et 20): il ne s’agit pas de se lamenter sur les disfonctionnements et pointer les désordres dans l’Eglise mais bien plutôt de tenir jusqu’au bout une route ferme fondée sur les enseignements de Jésus-Christ tels que les apôtres nous les ont transmis. Ceux-ci sont à rapporter toujours à nouveau, dans une lecture critique, aux paroles mêmes du Seigneur pour vérification et réappropriation.
Que faut-il entendre par l’injonction «Priez dans l’Esprit Saint» (v. 20)?
Dans sa lettre aux Romains (ch. 8), Paul enseigne qu’une voix en nous prie et gémit sans que nous en soyons naturellement conscients. Il nous invite à créer dans notre environnement matériel et spirituel, selon une méthode qui nous soit propre, les conditions du silence à imposer aux paroles, gestes, attitudes, tâches en cours … afin de percevoir ce qui se dit dans nos profondeurs et de nous laisser inviter en confiance par cette «petite voix» (Thérèse de Lisieux).
Cette voix intérieure nous apprend à reconnaître en Jésus le Seigneur qui a autorité sur ma vie, me persuade que je ne suis pas un «subordonné», mais une fille adoptive, un fils adoptif, choisi par grâce et aimé inconditionnellement.
Ce «Quelqu’un» désigné pour nous aider, c’est l’Esprit Saint qui me rejoint dans mes faiblesses et qui, me décentrant aussi de mes propres besoins, m’incite à prier fidèlement pour les épreuves et succès de tous ceux et celles que le Christ appelle et qui s’efforcent de répondre à cet appel.
Autant de notions que Jude puise en plein cœur de la doctrine de Paul – sans provenir du même terreau spirituel.
Comment faut-il comprendre ce conseil choquant – ainsi paraphrasé – que donne Jude: «Ayez compassion de ceux qui hésitent … Mais pour d’autres, ayez une compassion mêlée de crainte, prenant vos distances d’avec leurs manières de paraître, tachées de la saleté qu’ils ont au fond d’eux-mêmes.» (v. 22-23).
L’épître de Jude combat donc vivement «des séducteurs qui se sont insinués secrètement», des hérétiques. Ils prétendent avoir reçu en rêve des révélations particulières, et par conséquent posséder une science spéciale – la gnose (en grec: connaissance). Ils nient que Jésus soit le Christ, le Seigneur. Ils contestent l’ordre divin de la création. Ils sont accusés de cupidité et d’immoralité (v. 16)
L’épître de Jude est donc un «tract» dirigé contre ces faux docteurs gnostiques. Elle découvre et met à nu un esprit étranger à l’Esprit, qui ne tardera pas à se révéler ennemi de l’Eglise en ce qu’il la divise, l’égare et scandalise ses membres.

Sujets de prière

Oraison

Dieu fidèle,
par la voix des prophètes,
tu nous as annoncé la venue
de ton Fils dans le monde:
donne-nous de confesser aujourd’hui
celui qui est venu dans la chair
pour sauver l’humanité,
et accorde-nous la grâce
de contempler au dernier jour
le visage de Celui dont nous attendons
la venue dans la gloire,
Jésus-Christ, notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit
maintenant et pour les siècles des siècles.

Cantique 31-10 (du recueil Alléluia)

Oh ! Viens, Seigneur, ne tarde pas