lundi 23 décembre 2019

Temps

Temps de l'Avent

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 122 (121)

Paix sur Jérusalem !

 
1
Quelle joie quand on m’a dit :
 
 
« Nous irons à la maison du Seigneur ! »

 
2
Maintenant notre marche prend fin
 
 
devant tes portes, Jérusalem !
 
3
Jérusalem, te voici dans tes murs :
 
 
ville où tout ensemble ne fait qu’un !

 
4
C’est là que montent les tribus,
 
 
 les tribus du Seigneur, *
 
 
là qu’Israël doit rendre grâce
 
 
 au nom du Seigneur.
 
5
C’est là le siège du droit, *
 
 
le siège de la maison de David.

 
6
Appelez le bonheur sur Jérusalem :
 
 
« Paix à ceux qui t’aiment !
 
7
Que la paix règne dans tes murs,
 
 
le bonheur dans tes palais ! »

 
8
À cause de mes frères et de mes proches,
 
 
je dirai : « Paix sur toi ! »
 
9
À cause de la maison du Seigneur notre Dieu,
 
 
je désire ton bien.

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 32, v. 1-8

1
 Il y aura un roi qui gouvernera avec justice. Les chefs dirigeront les gens en respectant le droit.
2
 Chacun sera comme un abri contre le vent, comme un refuge contre la pluie, comme l'eau qui coule dans le désert, comme l'ombre d'un gros rocher dans un pays chaud.
3
 Les yeux de ceux qui devraient voir ne seront plus fermés, les oreilles de ceux qui devraient entendre écouteront bien.
4
 Les gens étourdis réfléchiront pour comprendre, ceux qui parlent avec difficulté s'exprimeront facilement et clairement.
5
 On ne dira plus aux gens stupides:"Vous êtes des gens dignes de respect."On ne dira plus à ceux qui trompent les autres:"Vous êtes des gens de valeur."
6
 En effet, les gens stupides disent des choses qui n'ont aucun sens. Ils ne pensent qu'à faire du mal, ils commettent des actes horribles et ils insultent le Seigneur. Ils ne donnent pas à manger à celui qui a faim, ils ne donnent rien à boire à celui qui a soif.
7
 Ceux qui trompent les autres font beaucoup de mal. Ils préparent de mauvais coups pour détruire les pauvres par des mensonges. Pourtant, ces malheureux réclament seulement ce qui leur est dû.
8
 Mais les gens dignes de respect ont seulement des intentions droites, ils ne font que des actes de valeur

Commentaire

Politiquement correct

Sans doute motivé par les critiques adressées aux gouvernants des deux royaumes d’Israël, ce passage expose les conditions nécessaires à une bonne gouvernance. Son postulat de base est que les gouvernants doivent garantir les droits des pauvres, les protéger de l’exploitation – tout en préservant l’ordre social et sa hiérarchie basée sur la propriété.
Quand l’ordre social est subverti, c'est-à-dire lorsque les jeunes ne respectent plus les anciens, que les jeunes loups s’emparent du pouvoir et que les féministes veulent en éliminer les hommes, quand les esclaves parviennent à se hisser au même niveau que les maîtres, quand «les insensés et les fourbes» ne sont plus démasqués et profitent d’une politique des yeux fermés, ce type de revanche-là ne profite à personne.
Mais de tels reproches, un tel langage et le type d’organisation sociale qu’ils sous-tendent sont devenus inutilisables, car incompatibles avec les acquis d’aujourd’hui: femmes exclues du pouvoir, accent sur le privilège de l’âge, hiérarchie de classe …
Cela mis à part, ce passage est une bonne photographie de notre système «capitaliste» dominant ; mais il en pose les limites et les garde-fous. On peut certes aspirer à un autre système politique et social. Mais il faut retenir de ce postulat de «bonne gouvernance», tel qu’on le lit dans cette prophétie d’Esaïe, au moins deux paramètres incontournables: priorité donnée à la protection des sans-pouvoir, encouragement des citoyens à la lucidité pour démasquer ceux qui ne jouent pas le jeu commun – et la garantie de la libre parole pour dénoncer.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Jésus-Christ,
dont le règne de paix n’aura pas de fin,
donne-nous de recevoir ton Royaume avec joie;
viens ôter de nos cœurs
tout ce qui nous éloigne de toi,
afin que rien ne fasse obstacle à ton pouvoir,
ni ne résiste à ta paix,
car tu es le Roi des rois
et le Seigneur des seigneurs.

Cantique 31-10 (du recueil Alléluia)

Oh ! Viens, Seigneur, ne tarde pas