Vendredi 22 Février 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 70 (69)

Viens vite à mon secours

 
2
Mon Dieu, viens me délivrer ;
 
 
   Seigneur, viens vite à mon secours ! *
 
3
Qu’ils soient humiliés, déshonorés,
 
 
   ceux qui s’en prennent à ma vie !

 
 
Qu’ils reculent, couverts de honte,
 
 
   ceux qui cherchent mon malheur ; *
 
4
que l’humiliation les écrase,
 
 
   ceux qui me disent : « C’est bien fait ! »

 
5
Mais tu seras l’allégresse et la joie
 
 
   de tous ceux qui te cherchent ; *
 
 
toujours ils rediront : « Dieu est grand ! »
 
 
   ceux qui aiment ton salut.

 
6
Je suis pauvre et malheureux,
 
 
   mon Dieu, viens vite ! *
 
 
Tu es mon secours, mon libérateur :
 
 
   Seigneur, ne tarde pas !

Lectures du jour

Commentaire

Les deux sagesses

Pour permettre le retournement du sens de nos vies, il faut d’abord passer par un dépouillement radical.
Mais cela ne veut pas dire qu’on devient bête et niais ! Paul montre qu’il y a deux sagesses : celle des hommes (le grec « noous ») et celle de Dieu (le « pneuma », l’Esprit). Elles sont tellement antinomiques que l’homme « laissé à sa seule nature » ne peut pas comprendre la sagesse divine.
Sans Dieu, nous sommes semblables aux princes du monde : nous gouvernons notre vie selon des critères visibles sans aucune transcendance. Nous échafaudons en nous et autour de nous tout un système de croyances et de certitudes qui nous mettent dans une sécurité relative.
Paul nous invite à nous mettre à l’écoute de l’Esprit et à entrer dans cette vérité du royaume de Dieu. Car lorsque nous sommes dirigés par l’Esprit, tout est différent. Mais il n’est pas possible de le comprendre tant que nous nous confions à nos propres lumières. Seul Dieu peut nous initier à cette sagesse nouvelle. C’est une connaissance qui passe par l’expérience, une sagesse qui n’est accessible qu’en la vivant. Notre pensée ou notre volonté propre ne peuvent l’atteindre par elles-mêmes. Notre esprit ne pourra même jamais la comprendre. C’est un autre niveau de moi, un « moi spirituel », à qui il pourra être donné de voir l’invisible, d’entendre l’inouï, de comprendre la « sagesse folle » de Dieu qui retourne et transcende la sagesse de ce monde.
Suis-je prêt à faire silence, à imposer silence à ces petites voix pour me mettre à l’écoute de l’Esprit ?

Sujets de prière

Oraison

Seigneur de bonté,
tu entends la prière de ton peuple
qui compte sur ta réponse;
accorde-nous de toujours discerner ta volonté,
et donne-nous le courage de l’accomplir,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 36-05 (du recueil Alléluia)

O Dieu de l'univers