Lundi 22 Février 2016

Temps

Temps du carême

Semaine

Lundi de la deuxième semaine

Complément

Psaume

Psaume 13 (12)

Vas-tu m’oublier ?

 
2
Combien de temps, Seigneur, vas-tu m’oublier,
 
 
combien de temps, me cacher ton visage ?
 
3
Combien de temps aurai-je l’âme en peine
 
 
 et le cœur attristé chaque jour ? *
 
 
Combien de temps mon ennemi sera-t-il le plus fort ?

 
4
Regarde, réponds-moi, Seigneur mon Dieu ! *
 
 
Donne la lumière à mes yeux,
 
 
 garde-moi du sommeil de la mort ;
 
5
que l’adversaire ne crie pas : « Victoire ! »
 
 
que l’ennemi n’ait pas la joie de ma défaite !

 
6
Moi, je prends appui sur ton amour ; †
 
 
que mon cœur ait la joie de ton salut !
 
 
Je chanterai le Seigneur pour le bien qu’il m’a fait.

Lectures du jour

Commentaire

La grâce au quotidien

Pour beaucoup, le travail est devenu très lourd : trop d’exigences, la pression monte sur les épaules des cadres, et plus personne n’est à l’abri d’un licenciement. L’affirmation de la grâce de Dieu (v. 26) prend une nouvelle pertinence dans un monde où tout se marchande.
Il y a des choses que personne ne peut acquérir (v. 25). Il existe des expériences de vie que personne ne pourra jamais comptabiliser. La grâce est un des seuls biens qui reste un don, un pur cadeau, sans aucun mérite. En accueillant la grâce imméritée du Seigneur, j’accède à une liberté intérieure (voir le v. 21 « Tu auras un trésor dans les cieux ») qui me fortifie et me permet aussi de dire non, d’agir à contre-courant, de poser des signes d’humanité.
Aucune relation commerciale n’est possible avec Dieu, avec l’essence de ma vie. Là s’enracine ma vraie liberté. La justice de Dieu me relève et m’offre une libération alors que la justice humaine condamne et distribue des sanctions.
La vie éternelle recherchée par cet homme qui vient vers Jésus (v. 16) est la grâce divine, qui est première en toute chose.
Calvin écrivait : « Bien qu’il soit régénéré par l’Esprit de Dieu, le croyant ne se repose pas sur les bonnes œuvres qu’il fait, mais est assuré que sa justice perpétuelle gît en la seule justice de Christ. »
Donc, face aux exigences écrasantes, notamment celle du monde du travail, je peux sans cesse retrouver la paix et la liberté intérieures en m’appuyant sur la grâce du Seigneur.

Sujets de prière

Oraison

Ton Fils, Dieu tout-puissant, s’est fait pauvre
pour nous enrichir de sa pauvreté.
Délivre-nous d’un amour désordonné de ce monde,
afin que, stimulés par l’exemple
de ceux qui ont tout quitté pour te suivre,
nous puissions te servir d’un cœur simple
et atteindre les richesses du siècle à venir.
Nous t’en prions au nom de Jésus-Christ, notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi, dans l’unité du Saint-Esprit,
un seul Dieu, maintenant et toujours.

Cantique 48-01 (du recueil Alléluia)

Il est pour le fidèle