mercredi 22 août 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 71 (70), 16-24

Tu me feras vivre à nouveau

 
16
Je revivrai les exploits du Seigneur
 
 
en rappelant que ta justice est la seule.
 
17
Mon Dieu, tu m’as instruit dès ma jeunesse,
 
 
jusqu’à présent, j’ai proclamé tes merveilles.

 
18
Aux jours de la vieillesse et des cheveux blancs,
 
 
ne m’abandonne pas, ô mon Dieu ;
 
 
et je dirai aux hommes de ce temps ta puissance,
 
 
à tous ceux qui viendront, tes exploits.

 
19
Si haute est ta justice, mon Dieu, †
 
 
toi qui as fait de grandes choses :
 
 
Dieu, qui donc est comme toi ?

 
20
Toi qui m’as fait voir tant de maux et de détresses,
 
 
tu me feras vivre à nouveau,
 
 
à nouveau tu me tireras des abîmes de la terre, *
 
21
tu m’élèveras et me grandiras,
 
 
 tu reviendras me consoler.

 
22
Et moi, je te rendrai grâce sur la harpe
 
 
 pour ta vérité, ô mon Dieu ! *
 
 
Je jouerai pour toi de ma cithare,
 
 
 Saint d’Israël !

 
23
Joie sur mes lèvres qui chantent pour toi,
 
 
et dans mon âme que tu as rachetée !
 
24
Alors, tout au long du jour,
 
 
 ma langue redira ta justice ; *
 
 
c’est la honte, c’est l’infamie
 
 
 pour ceux qui veulent mon malheur.

Lectures du jour


Livre des Juges, Chap. 9, v. 6-21

6
 Les habitants de Sichem et toute la population de Beth-Millo se réunissent. Ils vont près du grand arbre sacré de Sichem, à côté de la Pierre dressée. Là, ils proclament Abimélek roi.
7
 Yotam apprend la nouvelle. Alors il monte en haut du mont Garizim et il crie, aussi fort qu'il peut: "Écoutez-moi, habitants de Sichem, et Dieu vous écoutera!
8
 "Un jour, les arbres décident de choisir un roi. Ils disent à l'olivier: Sois notre roi!""
9
 L'olivier répond: "Les dieux et les êtres humains aiment mon huile. Est-ce que je vais laisser mon huile pour aller m'agiter au-dessus des autres arbres?"
10
 Alors les arbres disent au figuier: "Viens donc, toi! Sois notre roi!"
11
 Le figuier répond: "Est-ce que je vais laisser mes bons fruits sucrés pour aller m'agiter au-dessus des autres arbres?"
12
 Ensuite, les arbres disent à la vigne: "Toi, sois notre reine."
13
 La vigne répond: "Mon vin donne de la joie aux dieux et aux humains. Est-ce que je vais laisser mon vin pour aller m'agiter au-dessus des autres arbres?"
14
 Alors tous les arbres disent au buisson d'épines: "Viens donc, toi! Sois notre roi!"
15
 Le buisson d'épines dit aux arbres: Si vraiment vous voulez me choisir comme roi, venez vous mettre sous mon ombre. Si vous ne le faites pas, un feu sortira de mes épines et il brûlera même les cèdres du Liban!""""
16
 Yotam continue: "Vous, habitants de Sichem, est-ce que vous avez agi honnêtement et sincèrement quand vous avez proclamé Abimélek roi? Est-ce que vous vous êtes bien conduits envers Yeroubaal et sa famille? Est-ce que vous avez été reconnaissants pour les services qu'il vous a rendus?
17
 Mon père a combattu pour vous, il a risqué sa vie pour vous délivrer des Madianites.
18
 Mais vous, aujourd'hui, vous vous êtes levés contre la famille de mon père, vous avez tué ses fils, 70 hommes, sur le même rocher. Puis vous avez proclamé, comme roi de Sichem, Abimélek, le fils que mon père a eu de sa servante. Vous avez fait cela parce qu'il est votre frère.
19
 Si vous avez agi honnêtement et sincèrement envers Yeroubaal et sa famille, qu'Abimélek vous rende heureux, et vous-mêmes, rendez-le heureux!
20
 Dans le cas contraire, qu'un feu sorte d'Abimélek pour brûler les habitants de Sichem et de Beth-Millo! Et qu'un feu sorte aussi des habitants de Sichem et de Beth-Millo pour brûler Abimélek!"
21
 Ensuite, Yotam fuit et va à Beéra. Il reste là parce qu'il a peur d'Abimélek, son frère.

Commentaire

Des manières de régner …

La manière dont Abimélek prend le pouvoir pose beaucoup de questions. Yotam évincé nous propose une réflexion au travers de sa fable, son récit imagé.
1. L’exercice du pouvoir, loin d’être une parade glorieuse, demande des efforts et même le sacrifice de ce qui nous tenait le plus à cœur – finie l’offre de récoltes admirables d’olives et de figues …
2. Il arrive souvent que les promesses faites s’avèrent impossibles à tenir. Il est d’ailleurs bien imprudent, voire ridicules, d’en faire : « venez vous abriter à l’ombre de mes épines » !!
3. Le recours, même voilé, aux menaces (v. 15b) révèle d’emblée la faiblesse et l’insécurité du candidat au pouvoir qui les profère.

L’actualité politique nationale et internationale montre que cette fable n’est pas une vieille histoire. Comment nous positionnons-nous face à ce discours ?
Nous sommes conviés par Jésus à suivre un chemin de service. Pour montrer qui était le plus grand parmi les disciples, Jésus prend un enfant et le place au milieu d’eux … L’enfant, dans l’Evangile, n’est pas le petit chou adorable mais celui qui – au sens étymologique – « ne parle pas », n’a pas voix au chapitre mais dépend de ce que ses parents décident pour lui. Ainsi le chrétien, qui s’en remet à une Autorité source de toute autorité.

Alors que Gédéon refuse la fonction royale, Abimélek son fils cherche à l’obtenir par la violence. Aussi Yotam ne peut-il qu’appeler, avec une ironie mordante, la malédiction sur ce règne usurpé et illégitime.
Une autre Royauté – celle de la Promesse – verra couler le sang d’un innocent. À la différence du premier nommé, ce roi appellera les hommes à « la vie en plénitude » et non à la timidité servile.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
tu nous engages à prier
en communion avec les enfants d’Israël,
qui croient en la venue du Messie
et l’attendent en observant
les commandements de ta loi:
fais qu’ils se fient pleinement en tes promesses
et atteignent les temps de la consolation,
parce que tu es un Dieu fidèle
qui ne renie pas son Alliance,
le Dieu béni maintenant et aux siècles des siècles.

Cantique 35-09 (du recueil Alléluia)

Saint-Esprit, divin maître