mardi 22 août 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 61 (60)

Tu es pour moi un refuge

 
2
Dieu, entends ma plainte,
 
 
 exauce ma prière ; *
 
3
des terres lointaines je t’appelle
 
 
 quand le cœur me manque.

 
 
Jusqu’au rocher trop loin de moi
 
 
 tu me conduiras, *
 
4
car tu es pour moi un refuge,
 
 
 un bastion, face à l’ennemi.

 
5
Je veux être chez toi pour toujours,
 
 
me réfugier à l’abri de tes ailes.

 
          ~

 
6
Oui, mon Dieu, tu exauces mon vœu,
 
 
tu fais largesse à ceux qui craignent ton nom.

 
7
Accorde au roi des jours et des jours :
 
 
que ses années deviennent des siècles !

 
8
Qu’il trône à jamais devant la face de Dieu !
 
 
Assigne à sa garde Amour et Vérité.

 
9
Alors, je chanterai sans cesse ton nom,
 
 
j’accomplirai mon vœu jour après jour.

Lectures du jour


Genèse, Chap. 48, v. 13-22

13
 Ensuite Joseph prend ses deux fils par la main. Éfraïm, qui est à sa droite, est à gauche de Jacob, Manassé, qui est à sa gauche, est à droite de Jacob. Joseph les approche de Jacob.
14
 Mais Jacob croise ses mains: il pose sa main droite sur la tête d'Éfraïm, le plus jeune. Il pose sa main gauche sur la tête de Manassé, qui est pourtant l'aîné.
15
 Il bénit Joseph en disant: "Mon grand-père Abraham et mon père Isaac ont toujours vécu sous le regard de Dieu. Que Dieu, mon berger depuis ma naissance jusqu'à aujourd'hui,
16
 que l'ange qui m'a délivré de tout mal bénisse ces garçons! Que grâce à eux, on se souvienne de moi comme on se souvient d'Abraham mon grand-père et d'Isaac mon père! Qu'ils aient beaucoup d'enfants sur la terre!"
17
 Joseph voit que son père a posé la main droite sur la tête d'Éfraïm et il n'est pas content. Il prend la main de son père qui est sur la tête d'Éfraïm. Il veut la mettre sur celle de Manassé.
18
 Il dit à Jacob: "Mon père, tu te trompes. C'est Manassé l'aîné. Mets ta main droite sur sa tête."
19
 Mais son père refuse en disant: "Je sais, mon fils. Les enfants de Manassé et les enfants de leurs enfants deviendront un grand peuple, eux aussi. Pourtant, son petit frère sera plus grand que lui. Ses enfants et les enfants de leurs enfants formeront des peuples nombreux."
20
 Ce jour-là, Jacob bénit les fils de Joseph en disant: "Les Israélites se serviront de vos noms pour bénir. Ils diront: Que Dieu soit bon pour vous, comme il l'a été pour Éfraïm et Manassé!""" C'est ainsi que Jacob a placé Éfraïm avant Manassé."
21
 Ensuite il dit à Joseph: "Je vais mourir, mais Dieu sera avec vous et il vous fera revenir dans le pays de vos ancêtres.
22
 Moi, je te donne une part plus grande qu'à tes frères. Je te donne la région de Sichem. Je l'ai prise aux Amorites, grâce à mon épée et à mon arc."

Commentaire

Bénédictions

« Les enfants sont là pour être vus et pas entendus ! »
Cet adage s'applique, dans ce passage, à Ephraïm et Manassé. Les deux enfants sont bien là, mais traités comme des pions par Jacob et Joseph.
Comme ailleurs dans la Genèse, le cadet est placé avant l'aîné.
Le souvenir de la bénédiction volée de Jacob est encore bien présent (Gn 27) : Isaac aveugle est trompé par son fils.

À l'inverse ici, nous avons un Jacob aveugle, mais qui sait exactement ce qu'il fait. C'est lui qui choisit de placer le cadet avant l'aîné. De plus, il va bénir les deux enfants et pas qu'un seul.

Ephraïm et Manassé, qu'ont-ils entendu, qu’ont-ils pu comprendre ?
Deux choses. D’abord ils ont pris conscience de leur place nouvelle dans la famille, leur position ayant changé, devenue plus importante que simplement celle d’enfants privilégiés d'un dignitaire égyptien. Ensuite ils deviennent des fils de la promesse. Ils ont entendu les promesses et les bénédictions de Dieu sur eux et leur famille.

Comme eux qui ont entendu et, suggère le narrateur, intériorisé les promesses – en fait la tribu d’Ephraïm l’a emporté dans l’histoire politique sur celle du frère aîné Manassé – écoutons ce qui se passe autour de nous, discernons des signes et gardons au cœur les promesses. Aimons entendre les anciens partager les bénédictions vécues et voyons, avec eux, comment certaines promesses de la foi se sont réalisées.

Sujets de prière

Oraison

Dieu de miséricorde,
Père de notre Seigneur Jésus-Christ,
celui qui est la résurrection et la vie,
fais-nous passer, nous t’en prions,
de la mort du péché à la vie de la justice;
et quand nous quitterons cette vie,
fais-nous reposer dans le Christ,
pour entendre à la résurrection
ses paroles de grâce:
«Venez, vous les bénis de mon Père,
recevez en partage le royaume
qui a été préparé pour vous
depuis la fondation du monde.»
Nous te le demandons, Père de miséricorde,
par Jésus-Christ, notre médiateur et notre rédempteur.

Cantique 41-06 (du recueil Alléluia)

Chantons de joie