lundi 21 septembre 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 91 (90)

Sous l’abri du Très-Haut

 
1
Quand je me tiens sous l’abri du Très-Haut
 
 
et repose à l’ombre du Puissant,
 
 
je dis au Seigneur : « Mon refuge,
 
2
mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr ! »

 
          ~

 
3
C’est lui qui te sauve des filets du chasseur
 
 
 et de la peste maléfique ; *
 
4
il te couvre et te protège.
 
 
Tu trouves sous son aile un refuge :
 
 
sa fidélité est une armure, un bouclier.

 
5
Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit,
 
 
ni la flèche qui vole au grand jour,
 
6
ni la peste qui rôde dans le noir,
 
 
ni le fléau qui frappe à midi.

 
7
Qu’il en tombe mille à tes côtés, †
 
 
qu’il en tombe dix mille à ta droite, *
 
 
toi, tu restes hors d’atteinte.

 
8
Il suffit que tu ouvres les yeux,
 
 
tu verras le salaire du méchant.
 
9
Oui, le Seigneur est ton refuge ;
 
 
tu as fait du Très-Haut ta forteresse.

 
10
Le malheur ne pourra te toucher,
 
 
ni le danger, approcher de ta demeure :
 
11
il donne mission à ses anges
 
 
de te garder sur tous tes chemins.

 
12
Ils te porteront sur leurs mains
 
 
pour que ton pied ne heurte les pierres ;
 
13
tu marcheras sur la vipère et le scorpion,
 
 
tu écraseras le lion et le Dragon.

 
          ~

 
14
« Puisqu’il s’attache à moi, je le délivre ;
 
 
je le défends, car il connaît mon nom.
 
15
Il m’appelle, et moi, je lui réponds ;
 
 
je suis avec lui dans son épreuve.

 
 
« Je veux le libérer, le glorifier ; †
 
16
de longs jours, je veux le rassasier, *
 
 
et je ferai qu’il voie mon salut. »

Lectures du jour


Exode, Chap. 6, v. 28-29

28
 Le jour où le Seigneur parle à Moïse en Égypte,
29
 il lui dit: "Le Seigneur, c'est moi. Va répéter toutes mes paroles au Pharaon, roi d'Égypte."

Commentaire

«Je t’investis d’une autorité divine vis-à-vis de Pharaon…»

C’est sur l’ordre de Dieu que la libération, jusque là compromise, va se remettre en marche. Moïse et Aaron obéissent. Ils ne sont plus tout jeunes: 80 et 83 ans!
Sur ordre, ils accomplissent un miracle – le bâton transformé en serpent (v. 11), un thème très significatif pour la culture égyptienne – mais les magiciens d’Egypte convoqués par Pharaon en font autant … Pourtant le bâton-serpent d’Aaron engloutit ceux, diaboliques, des magiciens: c’est dire que Dieu aura le dernier mot.
Nous savons par le Nouveau Testament que l’Antéchrist aussi accomplit des miracles spectaculaires, «jusqu’à séduire, si possible, les élus de Dieu eux-mêmes».
Cette fois la guerre est déclarée entre Moïse et Pharaon: le lendemain les eaux du Nil, fleuve nourricier de l’Egypte, se corrompent – quelque chose d’indéterminé a infesté l’eau, infusoires? algues toxiques? qui s’étend à la nappe phréatique; plus moyen d’avoir de l’eau fiable.
C’est la première de dix plaies (le mot en latin signifie ‘coup’) par lesquelles Dieu veut faire plier le pharaon qui s’entête.
Le phénomène cesse après sept jours. Coup de semonce exemplaire, début d’un bras de fer qui se terminera par une catastrophe pour l’Egypte, pour ses forces de mystification et d’oppression.
Si les plaies d’Egypte ont hanté la mémoire de tant de prédicateurs antiques ou plus récents, si elles transparaissent dans les visions de l’Apocalypse, si elles évoquent les catastrophes qui frappent le monde actuel, elles ne doivent pas nous faire oublier que Celui qui a accompli ces prodiges de mort est le dispensateur de toute vie. Guérisons et rappels à la vie, grâce du pain, du vin et de l’eau de la Vie, voilà les actes par excellence du Dieu des patriarches d’Israël et de Jésus-Christ.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur, prends-en main notre cause, nous t’en prions,
et accomplis tes promesse en notre faveur.
Sois avec tous ceux qui sont sans défense:
les éprouvés, les malades, les mourants.
Que ta Parole se répande parmi nous,
jusqu’au jour où tous les peuples
se prosterneront devant toi,
et où toute langue proclamera
que tu es le Seigneur,
à la gloire de Dieu, le Père.

 

Avec les chrétiens d’occident qui font aujourd’hui mémoire de l’évangéliste Matthieu, prions:

Dieu d’amour,
par ton Fils bien-aimé
tu as appelé Matthieu à tout quitter
pour devenir apôtre;
accorde à tes fidèles
la grâce de suivre le Christ
dans l’esprit de pauvreté
et la repentance du cœur,
toi qui es béni pour les siècles des siècles.

Cantique 86 A(du recueil Alléluia)

A mon cri prête l'oreille