jeudi 21 mai 2015

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Jeudi de la septième semaine

Complément

Une erreur s'est produite lors du chargement du psaume.

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 17, v. 1-11

1
Après que Jésus a dit cela, il lève les yeux vers le ciel et il prie : " Père, le moment est arrivé. Donne de la gloire à ton Fils, pour que ton Fils te donne de la gloire.
2
Tu lui as donné le pouvoir sur tous les êtres humains. Alors il donnera la vie pour toujours à tous ceux que tu lui as donnés.
3
Et la vie pour toujours, c'est te connaître, toi, le seul vrai Dieu, et connaître celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.
4
Je t'ai donné de la gloire sur la terre et j'ai fini tout ce que tu m'as donné à faire. 05 Maintenant, Père, donne-moi cette gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde existe.
6
J'ai fait connaître ton nom aux hommes. Tu les as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont obéi à ta parole.
7
Maintenant, tout ce que tu m'as donné, ils savent que cela vient de toi.
8
En effet, je leur ai donné les paroles que tu m'as données. Ils les ont reçues, ils savent vraiment que je suis venu de toi et ils croient que tu m'as envoyé.
9
Moi, je prie pour eux. Je ne prie pas pour le monde, mais je prie pour ceux que tu m'as donnés. Oui, ils sont à toi.
10
Tout ce qui est à moi est à toi. De même, tout ce qui est à toi est à moi, et ma gloire apparaît en eux.
11
Maintenant, je ne suis plus dans le monde, mais eux, ils sont dans le monde. Et moi, je vais auprès de toi. Père saint, garde-les par la force de ton nom, le nom que tu m'as donné. Ainsi, ils seront un, comme toi et moi, nous sommes un.

Commentaire

Gloire et vie

Gloire. Le mot hébreu qu'employa Jésus est vraisemblablement «kâvôd», qui signifie aussi le poids, la valeur, la majesté. Le mot grec que l'on trouve dans l'évangile est « doxa », qui signifie aussi l'opinion, le jugement, la décision. Il y a de tout cela dans cette gloire, mot éclatant en latin comme en français, mot qui chante : Gloria! Que le Père donne au Fils la place, la juste place qui est la sienne auprès de lui : qu'il le glorifie. Comme le Fils a glorifié le Père, disant de lui ce qu'il fallait dire, apprenant aux siens une nouvelle proximité avec Dieu « papa », Dieu d'amour et de force, d'exigence et de pardon.
Toute cette gloire nous concerne : par le pouvoir qu'il en reçoit, le Christ offre aux siens la vie éternelle. L'expression fait rêver ou fait peur : vie éternelle, vie sans fin, vie ailleurs, auréoles et harpes sur fond de nuages dorés... chacun s'en fait une image plus ou moins plaisante. Jésus, ici, en donne une définition : « La vie éternelle, la vie pour toujours, c'est te connaître, toi, le seul vrai Dieu, et connaître celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.». Pas de spéculation sur le « quoi ­ comment – où » sera cette vie, mais une affirmation forte qu'elle sera rencontre avec Dieu, avec Christ, connaissance et reconnaissance totale. Elle sera notre gloire: nous aurons notre sens, notre poids, notre valeur, nous aurons pris notre décision. Et nous pourrons, à notre tour, rendre gloire parfaitement !
Comment puis-je faire partie de ceux que Dieu donne à Jésus, de ceux pour qui Jésus prie ? Le Christ précise ce qui fait que ces « eux » sont « les siens » : « Ils ont savent vraiment que je suis venu de toi, et ils ont cru que tu m'as envoyé ». Etre des « eux », c'est croire. Croire que Jésus est issu du Père. Croire que le Christ est Fils, porte-parole, porte-amour de Dieu. C'est la foi qui est signe d'appartenance au Christ, à Dieu. D'autant plus, nous ne pouvons juger de la foi de quelqu'un d'autre, ni donc décider qui est croyant ou non, qui croit « juste ou faux ».

Oraison

Dieu de puissance et de miséricorde,
nous te supplions d’envoyer ton Esprit :
qu’il habite nos cœurs et fasse de nous
le temple de sa gloire.
Par Jésus Christ, notre Seigneur.

Cantique 35-09 (du recueil Alléluia)

Saint-Esprit, divin maître