jeudi 21 juin 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 11 (10)

Il garde les yeux ouverts sur le monde

 
1
Auprès du Seigneur j’ai mon refuge.†
 
 
Comment pouvez-vous me dire :
 
 
oiseaux, fuyez à la montagne !

 
2
Voici que les méchants tendent l’arc : †
 
 
ils ajustent leur flèche à la corde
 
 
pour viser dans l’ombre l’homme au cœur droit.

 
3
Quand sont ruinées les fondations,
 
 
que peut faire le juste ?

 
4
Mais le Seigneur, dans son temple saint, †
 
 
le Seigneur, dans les cieux où il trône,
 
 
garde les yeux ouverts sur le monde.

 
 
Il voit, il scrute les hommes ; †
 
5
le Seigneur a scruté le juste et le méchant :
 
 
l’ami de la violence, il le hait.

 
6
Il fera pleuvoir ses fléaux sur les méchants, †
 
 
feu et soufre et vent de tempête ;
 
 
c’est la coupe qu’ils auront en partage.

 
7
Vraiment, le Seigneur est juste ; †
 
 
il aime toute justice :
 
 
les hommes droits le verront face à face.

Lectures du jour

Psaume 108________________ 2 Mon cœur a confiance, ô Dieu, je vais chanter, je vais jouer de tout mon cœur. 3 Réveillez-vous, harpe et cithare, je dois réveiller la lumière du matin. 4 SEIGNEUR, je veux te dire merci parmi les peuples, je veux jouer pour toi parmi ceux qui ne te connaissent pas. 5 Ton amour est plus grand que le ciel, ta fidélité monte jusqu'aux nuages. 6 Ô Dieu, que ta grandeur se montre au-dessus du ciel, que ta gloire brille sur toute la terre ! 7 Pour que tes amis soient délivrés, sauve-les par ta puissance, et réponds-moi ! 8 Dieu a parlé dans son temple saint : « Le vainqueur, c'est moi. Je vais partager la ville de Sichem, je vais mesurer la vallée de Soukoth. 9 Galaad est à moi, Manassé est à moi. Éfraïm est un casque pour ma tête, Juda est mon bâton de commandement. 10 Moab est la cuvette où je me lave, je pose le pied sur Édom pour le prendre. Contre la Philistie, je pousse un cri de guerre. » 11 Qui me mènera dans une ville bien protégée ? Qui me conduira jusqu'en Édom ? 12 Toi seul, tu peux le faire, ô Dieu. Mais tu nous as repoussés, tu ne combats plus avec nos armées. 13 Viens nous aider contre l'ennemi, car les hommes ne nous aident pas vraiment. 14 Avec Dieu, nous remporterons la victoire : c'est lui qui écrasera nos ennemis.

Commentaire

Qui pour nous aider, sinon toi qui nous rejettes …

Je te célèbre parmi les peuples, Seigneur !
Ta fidélité monte au-dessus des cieux :
Debout, harpe et cithare ! On va réveiller l’aurore …



Ce qui plaît d’emblée dans ce psaume, c’est la joie et même l’optimisme dès l’intonation. Le cœur du psalmiste s’abandonne à la joie et la louange, s’émerveillant de la puissance que Dieu met dans l’expression de sa royauté en faveur d’Israël.
En réponse à cette joie qui fait fi des circonstances, il reçoit dans le temple un oracle prophétique (8-10) qui fait parler Dieu en « je » : je rallie, mesure et encourage ce qui est à moi (tribus et cités). Je planifie le combat, mets au défi ou menace ce qui s’oppose à mon Messie (v. 10 : Moab, tu n’es qu’un lavabo ! Offre publique d’achat sur Edom, ce pillard ! Sus aux Philistins !).

Le temps est venu pour le psalmiste de passer à l’acte, de partir au combat.
L’invocation s’adresse au Seigneur non comme à l’auteur des victoires passées mais
à Dieu qui, ayant abandonné Israël en raison de son infidélité, peut décider
maintenant, dans la liberté de son amour, de prendre à nouveau parti pour lui.
Cet acte de foi est la seule issue – pas d’autres humainement (13) – pour que se débloque le salut que Dieu tient en réserve.
C’est dans sa structure que se trouve le message essentiel de ce psaume : il dit merci avant d’avoir reçu. La foi réveille les aurores. « Avant qu’ils m’appellent, moi je leur répondrai » (Es 65,24).

Sujets de prière

Oraison

Dieu de miséricorde,
par amour de ta création
tu as établi une alliance avec l’humanité entière.
Donne-nous la force de résister
à toutes les formes de discrimination.
Fais que le don de ton Alliance d’amour
nous remplisse de joie
et nous fasse rechercher une unité plus profonde.
Par Jésus-Christ, notre Seigneur ressuscité,
qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit
pour les siècles des siècles.

Cantique 108 (du recueil Alléluia)

Pour toi qui me gardes…