samedi 21 janvier 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 119 (118), 9-16

De quel amour j’aime ta loi !

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 6, v. 1-15

1
 "Attention! Quand vous faites ce que la loi de Dieu demande, ne le faites pas devant tout le monde pour que les gens vous regardent. Sinon, votre Père qui est dans les cieux ne vous donnera pas de récompense.
2
 "Donc, quand tu donnes de l'argent aux pauvres, ne cherche pas à te faire remarquer. Les gens faux agissent ainsi, dans les maisons de prière et dans les rues. Ils cherchent les compliments des autres. Je vous le dis, c'est la vérité: ils ont déjà leur récompense.
3
 Mais toi, quand tu donnes de l'argent aux pauvres avec ta main droite, ta main gauche ne doit pas le savoir.
4
 Ainsi, ce que tu donnes reste secret. Dieu, ton Père, voit ce que tu fais en secret et il te récompensera."
5
 "Quand vous priez, ne faites pas comme les hommes faux. Ils aiment prier debout, dans les maisons de prière et au coin des rues, pour que tout le monde les voie. Je vous le dis, c'est la vérité: ils ont déjà leur récompense.
6
 Mais toi, quand tu veux prier, va dans la pièce la plus cachée de la maison. Ferme la porte et prie ton Père qui est là, même dans cet endroit secret. Ton Père voit ce que tu fais en secret et il te récompensera.
7
 "Quand vous priez, ne parlez pas sans arrêt, comme ceux qui ne connaissent pas Dieu. Ils croient que Dieu va les écouter parce qu'ils parlent beaucoup.
8
 Ne faites pas comme eux. En effet, votre Père sait ce qu'il vous faut, avant que vous le demandiez."
9
 "Vous devez donc prier de cette façon: Notre Père qui es dans les cieux, ton nom est saint. Fais que tout le monde le connaisse!"
10
 Fais venir ton Royaume. Fais que ta volonté se réalise sur la terre comme dans le ciel.
11
 Donne-nous aujourd'hui le pain qu'il nous faut.
12
 Pardonne-nous le mal que nous avons commis, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont fait du mal.
13
 Et ne permets pas que nous soyons tentés. Mais libère-nous de l'esprit du mal."
14
 "En effet, si vous pardonnez leurs fautes aux autres, votre Père qui est dans les cieux vous pardonnera aussi.
15
 Mais si vous ne pardonnez pas aux autres, votre Père ne vous pardonnera pas vos fautes non plus."

Commentaire

Donner et prier « pour la galerie » …

Jésus ne critique pas la pratique publique de la religion. Il n’en conteste pas la nécessité, mais il met le doigt sur ses déviances possibles. La religion devient perverse quand elle est pratiquée dans le but de se faire remarquer. La pratique de la religion n’a pas pour but la gloire de l’homme, mais celle de Dieu.
L’aumône était un devoir sacré et constituait la base de ce qu’on appellerait aujourd’hui les services sociaux. Le geste le plus élémentaire de compassion pour les déshérités peut devenir odieux quand il est accompli pour être glorifié par les hommes.

De même, en invitant ses disciples à prier dans le secret, Jésus ne conteste pas la valeur de la prière communautaire. Il ne veut pas dire non plus que Dieu se trouve plus présent dans la solitude que dans un lieu public.
La prière est un moment de connivence avec Dieu : renforcer la communion avec lui, se relier à la source de l’amour et de la sagesse. Cette recherche de communion est une caractéristique de la prière chrétienne. Elle ne pratique ni la longueur ni les formules pour se rendre efficace.
Le Notre Père est un exemple de prière, qui exprime la relation confiante du croyant avec Dieu. Dans la première partie, il affirme son amour pour Dieu et sa volonté d’agir pour l’avancement de son règne. Dans la deuxième, il expose ses besoins fondamentaux.
Notre prière n’est donc pas un effort pour exercer une pression sur la divinité et la plier à nos désirs, mais plutôt la volonté de se plier soi-même aux désirs du Seigneur.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
tu vois jusqu’au fond des cœurs,
tu connais tous nos désirs
et aucun secret ne t’est caché;
purifie nos pensées
par l’inspiration de ton Saint-Esprit,
pour que nous t’aimions d’un amour vrai
et que nous puissions célébrer ton saint nom,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

 

Pour le quatrième jour de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens:

Seigneur Jésus-Christ,
toi qui es le même, hier, aujourd’hui et pour l’éternité,
guéris-nous des blessures du passé,
bénis aujourd’hui notre marche commune vers l’unité
et guide nos pas vers l’avenir que tu veux pour nous,
quand tu seras tout en tous,
avec le Père et le Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles.

Cantique 43-11(du recueil Alléluia)

Paralysés par les nombreuses peurs