jeudi 21 décembre 2017

Temps

Temps de l'Avent

Semaine

Jeudi de la troisième semaine

Complément

Psaume

Psaume 37, 27-40

Les doux posséderont la terre

 
27
Évite le mal, fais ce qui est bien,
 
 
et tu auras une habitation pour toujours,
 
28
car le Seigneur aime le bon droit,
 
 
il n’abandonne pas ses amis.

 
 
Ceux-là seront préservés à jamais,
 
 
les descendants de l’impie seront déracinés.
 
29
Les justes posséderont la terre
 
 
et toujours l’habiteront.

 
          ~

 
30
Les lèvres du juste redisent la sagesse
 
 
et sa bouche énonce le droit.
 
31
La loi de son Dieu est dans son cœur ;
 
 
il va, sans craindre les faux pas.

 
32
Les impies guettent le juste,
 
 
ils cherchent à le faire mourir.
 
33
Mais le Seigneur ne saurait l’abandonner
 
 
ni le laisser condamner par ses juges.

 
34
Espère le Seigneur,
 
 
et garde son chemin :
 
 
il t’élèvera jusqu’à posséder la terre ;
 
 
tu verras les impies déracinés.

 
35
J’ai vu l’impie dans sa puissance
 
 
se déployer comme un cèdre vigoureux.
 
36
Il a passé, voici qu’il n’est plus ;
 
 
je l’ai cherché, il est introuvable.

 
37
Considère l’homme droit, vois l’homme intègre :
 
 
un avenir est promis aux pacifiques.
 
38
Les pécheurs seront tous déracinés,
 
 
et l’avenir des impies, anéanti.

 
39
Le Seigneur est le salut pour les justes,
 
 
leur abri au temps de la détresse.
 
40
Le Seigneur les aide et les délivre,
 
 
il les délivre de l’impie, il les sauve,
 
 
 car ils cherchent en lui leur refuge.

Lectures du jour

Commentaire

« Y’a d’la joie ! »

A la veille de la Deuxième Guerre mondiale, Charles Trenet chantait: « Y’a d’la joie ! », prenant courageusement le contre-pied de la morosité de son temps.

Paul commence avec le même appel sa grave exhortation : « Réjouissez-vous dans le Seigneur ! » Personne ne peut se réjouir sur commande, il est vrai. Pourtant nous pouvons vivre la foi chrétienne, ou comme un événement de joie, ou comme un sujet compliqué. C’est de manière spontanée que la joie nous monte au cœur, induite par une compréhension juste de la Bonne Nouvelle.
La joie et la foi chrétienne s’appellent, s’attirent, s’interpénètrent. Le repas du Seigneur est un repas joyeux, Pâques est une fête de la joie, écouter la Parole de Dieu est source de joie profonde, la venue de Jésus dans le monde est annoncée comme une grande joie. Difficile de garder le cap de cette joie dans les tristesses existentielles ou l’expérience quotidienne d’une vie pénible.
Pourtant Paul, en prison, trouve moyen de placer le mot « joie » 16 fois dans les 4 chapitres de sa lettre.
La joie évangélique n’est pas l’absence ou la levée des écueils dans la vie. Mais elle irradie celle-ci d’une espérance imprenable qui apporte cette force joyeuse.
Aujourd’hui, laissez-vous porter par la joie de l’Evangile, par cette Bonne Nouvelle à nous tout exprès destinée, plus forte que toutes les mauvaises nouvelles que notre oreille sera forcée d’entendre …

Sujets de prière

Oraison

Viens, Seigneur Jésus, viens bientôt; renouvelle en nous la foi en ta présence qui soutient notre vie quotidienne et ranime notre espérance en ton Royaume, où l’amour nous réunira pour une fête perpétuelle, avec toi, le Christ, notre Seigneur.

Cantique 45-11 (du recueil Alléluia)

J'ai l'assurance de mon salut