Vendredi 20 Mars 2020

Temps

Temps du carême

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 104 (103), 24-35

Quelle profusion dans tes œuvres !

 
24
Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur ! †
 
 
Tout cela, ta sagesse l’a fait ; *
 
 
la terre s’emplit de tes biens.

 
25
Voici l’immensité de la mer,
 
 
son grouillement innombrable d’animaux grands et petits,
 
26
ses bateaux qui voyagent,
 
 
et Léviathan que tu fis pour qu’il serve à tes jeux.

 
27
Tous, ils comptent sur toi
 
 
pour recevoir leur nourriture au temps voulu.
 
28
Tu donnes : eux, ils ramassent ;
 
 
tu ouvres la main : ils sont comblés.

 
29
Tu caches ton visage : ils s’épouvantent ;
 
 
tu reprends leur souffle, ils expirent
 
 
 et retournent à leur poussière.
 
30
Tu envoies ton souffle : ils sont créés ;
 
 
tu renouvelles la face de la terre.

 
31
Gloire au Seigneur à tout jamais !
 
 
Que Dieu se réjouisse en ses œuvres !
 
32
Il regarde la terre : elle tremble ;
 
 
il touche les montagnes : elles brûlent.

 
33
Je veux chanter au Seigneur tant que je vis ;
 
 
je veux jouer pour mon Dieu tant que je dure.
 
34
Que mon poème lui soit agréable ;
 
 
moi, je me réjouis dans le Seigneur.
 
35
Que les pécheurs disparaissent de la terre !
 
 
Que les impies n’existent plus !

 
 
Bénis le Seigneur, ô mon âme !

Lectures du jour

Commentaire

Un feu dévorant impossible à contenir

Jérémie est en butte aux railleries et rejets violents de la part de son entourage, qui le hait pour ses oracles de destruction. L’ostracisme dont il est à la fois cause et victime explique ses cris de souffrance.
A nouveau, le prophète ouvre son âme, et nous nous sentons dans la position de celui qui lirait son journal intime. Il n’y a ici pas d’oracle mais simplement les confessions très personnelles de celui qui souffre et doute.
Ce type de confidence a de quoi déranger. Il y a en effet tant d’amertume. Jérémie a oublié les promesses de Dieu, il ne voit plus que la misère liée à son sort incompris de prophète qui annonce le malheur dans un monde incrédule et insoumis.
Jérémie est tombé au fond de la solitude humaine. Il n’en peut plus d’avoir le rôle ingrat de celui qui doit dire aux hommes des choses qui dérangent parce que Dieu le veut ainsi. Lui qui, âme riche et sensible, aimerait être aimé. Lui qui voudrait que Dieu soit honoré à travers la vocation qu’il a reçue, vissée à son être. Combien son ardent patriotisme aimerait dire des paroles agréables et consolantes pour son peuple éprouvé.
Malgré la révolte qui l’habite, le prophète n’éprouve jamais la tentation de mettre en doute la volonté divine. Par contre, il est tenté d’abandonner une mission de prophète qu’il voit de plus en plus impossible.
C’est au fond de ce trou qu’il a une révélation: non, il ne peut pas abandonner sa vocation. Il y a dans son cœur comme un feu dévorant qu’il ne peut contenir: c’est le Seigneur qui agit en lui, par lui, avec lui, malgré lui.
Jérémie est vraiment un humain dont les sentiments se livrent bataille! Comme dans l’âme de Jésus en Gethsémané.

Sujets de prière

Oraison

Notre Dieu, amour éternel,
ton Fils Jésus a accompli jusqu’à la fin
ta volonté de Père.
Qu’il séduise notre cœur
et nous attire à sa suite,
de sorte que le chemin de la Croix
nous amène à la joie de Pâques.
Exauce-nous, Dieu béni
maintenant et pour les siècles des siècles.

Cantique 22 (du recueil Alléluia)

Mon Dieu, mon Dieu