samedi 20 juin 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 119 (118), 9-16

De quel amour j’aime ta loi !

9
Comment, jeune, garder pur son chemin ?
 
En observant ta parole.
10
De tout mon cœur, je te cherche ;
 
garde-moi de fuir tes volontés.
11
Dans mon cœur, je conserve tes promesses
 
 pour ne pas faillir envers toi.
12
Toi, Seigneur, tu es béni :
 
 apprends-moi tes commandements.
13
Je fais repasser sur mes lèvres
 
 chaque décision de ta bouche.
14
Je trouve dans la voie de tes exigences
 
 plus de joie que dans toutes les richesses.
15
Je veux méditer sur tes préceptes
 
 et contempler tes voies.
16
Je trouve en tes commandements mon plaisir,
 
 je n’oublie pas ta parole.

Lectures du jour


Actes des Apôtres, Chap. 7, v. 35-43

35
 "Avant, les Israélites avaient rejeté Moïse en lui disant: "Qui t'a demandé d'être notre chef et notre juge?" Eh bien, ce même Moïse, Dieu l'envoie pour conduire et libérer son peuple. Il lui commande cela par l'intermédiaire de l'ange que Moïse a vu dans le buisson.
36
 C'est Moïse qui a fait sortir d'Égypte les Israélites. Il a accompli des choses extraordinaires et étonnantes, en Égypte, à la mer Rouge et au désert, pendant 40 ans.
37
 C'est encore Moïse qui a dit aux Israélites: "Dieu vous enverra un prophète comme moi, ce sera un de vos frères."
38
 Quand le peuple était rassemblé au désert, Moïse était là. Il servait d'intermédiaire entre l'ange qui lui parlait sur le mont Sinaï et nos ancêtres. Ainsi, Moïse recevait de Dieu les paroles de vie pour nous les faire connaître.
39
 "Mais nos ancêtres n'ont pas voulu lui obéir, ils l'ont repoussé, ils voulaient retourner en Égypte.
40
 Ils ont dit à Aaron: "Fais-nous des dieux qui marchent devant nous. En effet, ce Moïse nous a fait sortir d'Égypte, mais nous ne savons pas ce qu'il est devenu."
41
 Alors ils fabriquent un veau et ils offrent un sacrifice à cette statue. Ils sont si contents d'avoir ce veau qu'ils font une fête.
42
 Mais Dieu ne les regarde plus, il les laisse adorer les étoiles du ciel. On lit cela dans le livre des prophètes: "Peuple d'Israël, est-ce que vous m'avez offert des animaux et d'autres sacrifices, pendant 40 ans, dans le désert?
43
 Non! Mais vous avez porté la tente du dieu Molok. Vous avez porté l'étoile de votre dieu Réphan. Ce sont les objets que vous avez faits pour les adorer. C'est pourquoi je vous emmènerai prisonniers, plus loin que Babylone."

Commentaire

Le discours d’Etienne au sanhédrin, V : Moïse, Jésus : même combat

Le texte de la citation prophétique d’Amos qu’Etienne fait (au v. 42-43) d’après la version des Septante est assez différent de l’original hébreu que traduisent nos bibles : peut-être cite-t-il le prophète de mémoire, emporté par son élan d’orateur. Rephan, c’est la planète Saturne, la plus dangereuse selon les croyances antiques. Moloch était le dieu de l’éclair et de l’orage, auquel on offrait parfois des victimes humaines.
Moïse est présenté dans ce discours comme une préfiguration de Jésus. Par sa main, Dieu apporte à son peuple le salut. Mais il est incompris et rejeté. Pourtant, Dieu l’a envoyé à son peuple, lui aussi, comme chef et libérateur (v. 36). Moïse, explique Etienne, annonce la venue d’un prophète comme lui (v. 37). En attendant, Moïse est donné comme médiateur (v. 38) entre Dieu est son peuple pour transmettre «les paroles de vie».
«Ce Moïse que les Israélites avaient rejeté par ces mots ‘Qui t’a établi chef et juge?’, c’est lui que Dieu a envoyé comme chef et libérateur par l’entremise de l’ange qui lui était apparu dans le buisson» (v. 35).
Derrière toutes ces formules employées par Etienne et connues de nous, il y a une réalité de vie qui nous concerne toujours : comme Jésus l’avait fait à l’égard des pharisiens, Etienne décrit avec justesse la tentation mortelle, qui pèse sur les hommes de tous les temps, de refuser les paroles exigeantes d’obéissance et d’amour réciproque – celles qui font vivre – et de choisir, pour vivre ensemble, la facilité légaliste qui consiste à «sacrifier» à une idole (v. 41) et à faire mourir (v. 43).
Et Etienne frappe un nouveau coup sur le clou : «C’est lui, Moïse, qui reçut les paroles de vie pour nous les donner. Mais nos pères ne voulurent pas lui obéir; ils le repoussèrent et retournèrent par la pensée en Egypte» (v. 39).
Etienne, comme Jésus et à sa suite, paiera de sa vie sa lucidité et son courage.
La mort de l’un et de l’autre démontrera la justesse de leurs vues.

Sujets de prière

Oraison

Nous te rendons grâce, Seigneur notre Dieu,
pour tes serviteurs, les témoins des temps passés:
Abraham, le père des croyants et Sarah son épouse,
Moïse, le législateur et le prêtre Aaron,
Miriam et Josué, Déborah et Gédéon,
Samuel et Anne, sa mère,
Isaïe et tous les prophètes;
Marie, la mère de notre Seigneur,
Pierre et Paul et tous les apôtres,
Marthe et Marie, et Marie Madeleine,
Etienne le premier martyr,
et tous les martyrs et les saints
en tout temps et en tout lieu.
Dans ta miséricorde, donne-nous, Seigneur notre Dieu,
ce que tu leur as donné,
l’espoir du salut et la promesse de la vie éternelle.
Nous te le demandons par Jésus-Christ,
notre Seigneur, le premier-né d’entre les morts.

Cantique 35-19 (du recueil Alléluia)

Pour que le jour qui se lève