jeudi 20 juin 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 5

Au matin tu écoutes ma voix

 
2
Écoute mes paroles, Seigneur,
 
 
   comprends ma plainte ; *
 
3
entends ma voix qui t’appelle,
 
 
   ô mon Roi et mon Dieu !

 
4
Je me tourne vers toi, Seigneur,
 
 
   au matin, tu écoutes ma voix ; *
 
 
au matin, je me prépare pour toi
 
 
   et je reste en éveil.

 
5
Tu n’es pas un Dieu ami du mal,
 
 
   chez toi, le méchant n’est pas reçu. *
 
6
Non, l’insensé ne tient pas
 
 
   devant ton regard.

 
 
Tu détestes tous les malfaisants,
 
7
   tu extermines les menteurs ; *
 
 
l’homme de ruse et de sang,
 
 
   le Seigneur le hait.

 
8
Pour moi, grâce à ton amour,
 
 
   j’accède à ta maison ; *
 
 
vers ton temple saint, je me prosterne,
 
 
   saisi de crainte.

 
9
Seigneur, que ta justice me conduise ; *
 
 
des ennemis me guettent :
 
 
   aplanis devant moi ton chemin.

 
10
Rien n’est vrai dans leur bouche,
 
 
   ils sont remplis de malveillance ; *
 
 
leur gosier est un sépulcre béant,
 
 
   et leur langue, un piège.

 
12
Allégresse pour qui s’abrite en toi,
 
 
   joie éternelle ! *
 
 
Tu les protèges, pour toi ils exultent,
 
 
   ceux qui aiment ton nom.

 
13
Toi, Seigneur, tu bénis le juste ;
 
 
du bouclier de ta faveur, tu le couvres.

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 10, v. 1-10

1
" Oui, je vous le dis, c'est la vérité : si quelqu'un n'entre pas par la porte dans l'enclos des moutons, mais s'il passe par-dessus le mur à un autre endroit, c'est un voleur et un bandit.
2
Mais celui qui entre par la porte, c'est le berger des moutons.
3
Le gardien lui ouvre la porte, et les moutons écoutent la voix du berger. Il appelle ses moutons chacun par son nom et il les conduit dehors.
4
Quand il les a tous fait sortir, il marche devant eux. Et ses moutons le suivent, parce qu'ils connaissent sa voix.
5
Ils ne suivront jamais quelqu'un d'autre. Au contraire, ils fuiront loin de lui, parce qu'ils ne connaissent pas la voix des autres personnes. "
6
Jésus utilise cette comparaison, mais les gens ne comprennent pas ce qu'il veut dire.
7
Alors Jésus ajoute : " Oui, je vous le dis, c'est la vérité : la porte pour les moutons, c'est moi.
8
Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des bandits. Mais les moutons ne les ont pas écoutés.
9
La porte, c'est moi. Celui qui entre en passant par moi sera sauvé. Il pourra entrer et sortir et il trouvera de la nourriture.
10
Le voleur vient seulement pour voler, tuer et détruire. Moi, je suis venu pour que les gens aient la vie, et pour que cette vie soit abondante.

Commentaire

Le son de la voix

Un berger appelle ses moutons. Voici qu’ils accourent. Un passant s’étonne de ce comportement. Il a entendu le berger, entreprend de l’imiter mais les moutons ne bougent pas ! Nul doute que les animaux connaissent les intonations de la voix de leur maître.
Celui qui lit, médite, prie, laisse la parole filtrer et s’infiltrer commence par découvrir cette voix intérieure qui le guidera sur sa voie.
De même, chaque mouton a sa propre voix. Nous aussi. Nous sommes si proches les uns des autres, mais si différents. Chaque voix est unique. Chantées, elles se classent dans des registres différents, mais chacune restera celle de son propriétaire.
Imiter n’est pas produire l’original. L’originalité est ici dans le message du Christ qui passe dans les évangiles, l’enseignement lui est propre : Il diffère de celui du monde et de ses prophètes, du message ambiant souvent squatté par l’esprit comptable.
Nous voici devant un choix.
C’est lui ou un autre, brigand, voleur, mécréant : gare aux usurpateurs ! L’évangéliste ne fait pas dans la dentelle. Il nous met devant une exclusive. Pour le salut juste et véritable, c’est le Christ et personne d’autre !
La foi chrétienne fait cependant la part belle au respect des autres, à l’ouverture, à l’acceptation d’autrui comme miroir de soi-même. C’est une valeur fondamentale. Recevoir la vie et en abondance passe par cette ouverture, la tolérance, l’intérêt que peut susciter l’autre, sa culture voire son culte.
Le savoir n’a pas de frontières. Les esprits étroits, si. Souvent, celles-ci sont forgées par la peur de l’autre, de ce qui ne ressemble pas à nos normes. Elle est fermeture. sclérose de la vie et des relations.
Alors que la vie, dans le sens évangélique de son expression, est ouverture face à l’autre et à l’Autre, accueil des bontés divines partagées.
C’est dans la mise en rapport de toutes choses avec Jésus-Christ et la foi en lui que la vie devient Vie, abondance.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
qui t’es révélé à nous en Jésus-Christ,
accorde-nous de demeurer fermes
dans la foi que les apôtres nous ont transmise,
afin que ton nom soit glorifié parmi les hommes;
exauce-nous, toi qui es béni aux siècles des siècles.

Cantique 23 (du recueil Alléluia)

Dieu, mon berger