mercredi 20 février 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 62 (61)

Je n’ai de repos qu’en Dieu

 
2
Je n’ai de repos qu’en Dieu seul,
 
 
mon salut vient de lui.

3
Lui seul est mon rocher, mon salut,
 
 
ma citadelle : je suis inébranlable.

 
4
Combien de temps tomberez-vous sur un homme
 
 
   pour l’abattre, vous tous, *
 
 
comme un mur qui penche,
 
 
   une clôture qui croule ?

 
5
Détruire mon honneur est leur seule pensée : †
 
 
   ils se plaisent à mentir. *
 
 
Des lèvres, ils bénissent ;
 
 
   au fond d’eux-mêmes, ils maudissent.

 
6
Je n’ai mon repos qu’en Dieu seul ;
 
 
oui, mon espoir vient de lui.

7
Lui seul est mon rocher, mon salut,
 
 
ma citadelle : je reste inébranlable.

 
8
Mon salut et ma gloire
 
 
   se trouvent près de Dieu. *
 
 
Chez Dieu, mon refuge,
 
 
   mon rocher imprenable !

 
          ~

 
9
Comptez sur lui en tous temps,
 
 
   vous, le peuple. *
 
 
Devant lui épanchez votre cœur :
 
 
   Dieu est pour nous un refuge.

 
10
L’homme n’est qu’un souffle,
 
 
   les fils des hommes, un mensonge : *
 
 
sur un plateau de balance, tous ensemble,
 
 
   ils seraient moins qu’un souffle.

 
11
N’allez pas compter sur la fraude
 
 
   et n’aspirez pas au profit ; *
 
 
si vous amassez des richesses,
 
 
   n’y mettez pas votre cœur.

 
12
Dieu a dit une chose,
 
 
   deux choses que j’ai entendues. †
 
 
Ceci : que la force est à Dieu ;
 
13
   à toi, Seigneur, la grâce ! *
 
 
Et ceci : tu rends à chaque homme
 
 
   selon ce qu’il fait.

Lectures du jour

Commentaire

Vouloir devenir quelqu’un est incompatible avec l’Evangile !

Nous naissons faibles et nus, et nous mourrons tout aussi faibles et nus. « Devenir quelqu’un » aux yeux des hommes ne passera pas dans l’éternité.
Paul rappelle avec une certaine rudesse que l’Evangile ne s’intéresse pas aux masques, aux personnages, aux rôles que nous rêvons de jouer. Briller en société, avoir du prestige et une belle place, être admiré de tous, figurer parmi les bien-pensants et les bien-nés, et même espérer devenir un grand spirituel – tout cela est simplement incompatible avec l’Evangile !
Le Christ vient nous chercher beaucoup plus dans nos profondeurs, dans le fond de notre être, là où il n’y a plus de faux-semblants possibles, là où il n’y a plus qu’un soupir « je suis comme je suis ».
C’est un message difficile à entendre car il va à l’encontre de nos préoccupations habituelles. Nous avons tellement peur de ne pas être à la hauteur... Mais c’est paradoxal, car c’est lorsque je renonce à être quelqu’un et me rappelle que tout ce que je suis m’a été donné d’en haut, c’est alors que je suis le plus proche de la vérité de l’Evangile.
Il y a mieux encore : C’est lorsque j’accepte d’être vrai et authentique devant les autres, avec mes failles et mes fragilités tout autant que dans la beauté de mon être profond, que je suis le mieux à même de témoigner du Christ.
Qu’a-t-il fait d’autre, en effet, que se dépouiller de toute gloire ?
Chez lui, il n’y avait plus qu’un « Je suis » d’une densité inouïe. Pourquoi ne pas essayer de suivre le Maître sur ce chemin d’authenticité ?

Sujets de prière

Oraison

Accorde-nous, Seigneur Dieu,
de marcher dans la lumière de tes promesses:
donne-nous de vivre la succession des jours
non pas dans le regret du temps qui passe,
mais dans la joie de savoir
que le temps nous rapproche de plus en plus
de la rencontre avec toi.
Par le Christ notre Seigneur.

Cantique 36-19 (du recueil Alléluia)

Non point à nous, Seigneur