Mardi 20 Février 2018

Temps

Temps du carême

Semaine

Mardi de la première semaine

Complément

Psaume

Psaume 7

Toi qui scrutes les cœurs et les reins

 
2
Seigneur mon Dieu, tu es mon refuge !
 
 
On me poursuit : sauve-moi, délivre-moi !
 
3
Sinon ils vont m’égorger, tous ces fauves,
 
 
me déchirer, sans que personne me délivre.

 
4
Seigneur mon Dieu, si j’ai fait cela,
 
 
si j’ai vraiment un crime sur les mains,
 
5
si j’ai causé du tort à mon allié
 
 
en épargnant son adversaire,
 
6
que l’ennemi me poursuive, qu’il m’atteigne *
 
 
(qu’il foule au sol ma vie)
 
 
 et livre ma gloire à la poussière.

 
          ~

 
7
Dans ta colère, Seigneur, lève-toi, †
 
 
domine mes adversaires en furie,
 
 
réveille-toi pour me défendre et prononcer ta sentence.
 
8
Une assemblée de peuples t’environne : †
 
 
reprends ta place au-dessus d’elle,
 
9
Seigneur qui arbitres les nations.

 
 
Juge-moi, Seigneur, sur ma justice :
 
 
mon innocence parle pour moi.
 
10
Mets fin à la rage des impies,
 
 
affermis le juste,
 
 
toi qui scrutes les cœurs et les reins,
 
 
Dieu, le juste.

 
11
J’aurai mon bouclier auprès de Dieu,
 
 
le sauveur des cœurs droits.
 
12
Dieu juge avec justice ;
 
 
Dieu menace chaque jour
 
13
 l’homme qui ne se reprend pas.

 
 
Le méchant affûte son épée,
 
 
il tend son arc et le tient prêt.
 
14
Il se prépare des engins de mort ;
 
 
de ses flèches, il fait des brandons.

 
15
Qui conçoit le mal et couve le crime
 
 
enfantera le mensonge.
 
16
Qui ouvre une fosse et la creuse
 
 
tombera dans le trou qu’il a fait.
 
17
Son mauvais coup lui revient sur la tête,
 
 
sa violence retombe sur son crâne.

 
18
Je rendrai grâce au Seigneur pour sa justice,
 
 
je chanterai le nom du Seigneur, le Très-Haut.

Lectures du jour

Commentaire

Pauvres et riches

Dans les Ecritures saintes, Dieu donne au pauvre une place toute particulière. Jésus le rappelle à plusieurs reprises dans l'évangile, et Marie le chante dans son Magnificat.
De même, notre passage remet en question le comportement des croyants qui traitent les riches avec égard tout en privant les pauvres de leur dignité. Car en agissant de la sorte, ils laissent à penser que les signes extérieurs de richesse sont la preuve de la bénédiction de Dieu ! Pour Jacques, cette interprétation relève de l'incrédulité, et elle ne fait que renforcer la " tyrannie " des riches : juger l'autre sur son apparence, ses biens matériels ou sa situation sociale.

Dieu, lui, renverse cet état de fait : il choisit ceux qui sont pauvres... pour les rendre riches en foi et héritiers du royaume.
L'apôtre évoque ensuite la loi de liberté qui est pleinement accomplie par le Christ : une loi de miséricorde, qui ne regarde pas aux apparences, mais accueille le pauvre comme signe de bénédiction.

Et nous, comment regardons-nous les riches et les pauvres, dans notre vie quotidienne, dans nos communautés ?
Avons-nous pour eux tous les mêmes égards, le même respect ?

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu, en ce temps de Carême,
tu nous appelles à la conversion et au renoncement:
parce que nous pouvons choisir nos privations
alors que beaucoup d’hommes n’ont pas de quoi vivre,
enseigne-nous l’humilité par le repentir,
de sorte que notre jeûne soit une victoire sur l’égoïsme
et un partage avec tous nos frères et nos sœurs.
Par le Christ notre Seigneur.

Cantique 46-09 (du recueil Alléluia)

Laisserons-nous à notre table