vendredi 20 décembre 2019

Temps

Temps de l'Avent

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume 9 b

1 Pourquoi, Seigneur, es-tu si loin ?
Pourquoi te cacher aux jours d’angoisse ?

2 L’impie, dans son orgueil, poursuit les malheureux :
ils se font prendre aux ruses qu’il invente.

3 L’impie se glorifie du désir de son âme,
l’arrogant blasphème, il brave le Seigneur ;

4 plein de suffisance, l’impie ne cherche plus :
« Dieu n’est rien », voilà toute sa ruse.

5 À tout moment, ce qu’il fait réussit ;?
tes sentences le dominent de très haut.?*
(Tous ses adversaires, il les méprise.)

6 Il s’est dit : « Rien ne peut m’ébranler,
je suis pour longtemps à l’abri du malheur. »

7 Sa bouche qui maudit n’est que fraude et violence,
sa langue, mensonge et blessure.

8 Il se tient à l’affût près des villages,
il se cache pour tuer l’innocent.
Des yeux, il épie le faible,

9 il se cache à l’affût, comme un lion dans son fourré ;
il se tient à l’affût pour surprendre le pauvre,
il attire le pauvre, il le prend dans son filet.

10 Il se baisse, il se tapit ;
de tout son poids, il tombe sur le faible.

11 Il dit en lui-même : « Dieu oublie !
il couvre sa face, jamais il ne verra ! »

12 Lève-toi, Seigneur ! Dieu, étends la main !
N’oublie pas le pauvre !

13 Pourquoi l’impie brave-t-il le Seigneur
en lui disant : « Viendras-tu me chercher ? »

14 Mais tu as vu : tu regardes le mal et la souffrance,
tu les prends dans ta main ;
sur toi repose le faible,
c’est toi qui viens en aide à l’orphelin.

15 Brise le bras de l’impie, du méchant ;
alors tu chercheras son impiété sans la trouver.

16 A tout jamais, le Seigneur est roi :
les païens ont péri sur sa terre.
Tu entends, Seigneur, le désir des pauvres,
tu rassures leur cœur, tu les écoutes.

18 Que justice soit rendue à l’orphelin,
qu’il n’y ait plus d’opprimé,?*
et que tremble le mortel, né de la terre !

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 40, v. 9-11

9
Jérusalem, monte sur une haute montagne. Ville de Sion, crie de toutes tes forces. Toi qui apportes une bonne nouvelle, élève la voix, n'aie pas peur. Dis aux villes de Juda: "Voici votre Dieu!
10
Voici le Seigneur DIEU. Il vient avec puissance. Il est assez fort pour gouverner. Il rapporte ce qu'il a gagné, il ramène la récompense de son travail.
11
Comme un berger, il garde son troupeau, il le rassemble d'un geste de la main, il porte les agneaux dans ses bras, il conduit doucement les brebis qui allaitent leurs petits."

Commentaire

L'amour retrouvé

«Consolez, consolez mon peuple», telle est la recommandation de Dieu.
Les trois colonnes de l'identité juive s'étaient écroulées aux temps de la déportation à Babylone. Le pays avait été occupé, le temple détruit et le roi Sédécias tué. Tout n'était plus que ruines et désolation. Exilés depuis plus d'un demi-siècle, ceux de Juda avaient certainement perdu tout espoir de retrouver leur terre.
Mais voilà que la parole de Yahvé se fait entendre. Une parole de consolation, un rappel pour signifier à son peuple que sa bonté envers lui ne s'est jamais éteinte et que sa fidélité ne tarit pas.
Dieu envoie un message d'espoir à son peuple. Ce message précède sa visite. Il ne s'adresse pas à un peuple, mais à «son» peuple.
Ce matin, chère amie, cher ami, je suis chargé de te transmettre ce message de la part de celui à qui tu appartiens et qui t'appelle «ma» fille, «mon» fils. Es-tu dans ‘l'exil’ de la maladie, de la souffrance psychique, de la misère affective, de l'échec social?
Reçois ce message de la part de ton Dieu, car il s'adresse à ton cœur, comme il a été adressé autrefois au cœur de Jérusalem: Dieu t'aime encore, même au creux de la vague.
Est-ce pour un résultat positif immédiat?
Peut-être pas forcément, mais il veut que tu entendes ceci: sa Parole pour toi, sa fidélité subsistent éternellement.

Sujets de prière

Oraison

Dieu notre Père,
tu as conduit par ton Esprit
la Vierge Marie auprès d’Elisabeth
pour qu’ensemble elles se réjouissent
de la venue de ton Fils;
dirige aussi nos pas,
afin que nous apportions dans le monde
la joie de celui qui s’est fait pauvre parmi nous,
le Christ, notre Seigneur.

Cantique 13-04 (du recueil Alléluia)

Debout, resplendis