mercredi 20 décembre 2017

Temps

Temps de l'Avent

Semaine

Mercredi de la troisième semaine

Complément

Psaume

Psaume 37, 12-26

Les doux posséderont la terre

 
12
L’impie peut intriguer contre le juste
 
 
et grincer des dents contre lui,
 
13
le Seigneur se moque du méchant
 
 
car il voit son jour qui arrive.

 
14
L’impie a tiré son épée, il a tendu son arc
 
 
pour abattre le pauvre et le faible,
 
 
 pour tuer l’homme droit.
 
15
Mais l’épée lui entrera dans le cœur,
 
 
et son arc se brisera.

 
16
Pour le juste, avoir peu de biens
 
 
vaut mieux que la fortune des impies.
 
17
Car le bras de l’impie sera brisé,
 
 
mais le Seigneur soutient les justes.

 
18
Il connaît les jours de l’homme intègre
 
 
qui recevra un héritage impérissable.
 
19
Pas de honte pour lui aux mauvais jours ;
 
 
aux temps de famine, il sera rassasié.

 
20
Mais oui, les impies disparaîtront
 
 
comme la parure des prés ;
 
 
c’en est fini des ennemis du Seigneur :
 
 
ils s’en vont en fumée.

 
21
L’impie emprunte et ne rend pas ;
 
 
le juste a pitié : il donne.
 
22
Ceux qu’il bénit posséderont la terre,
 
 
ceux qu’il maudit seront déracinés.

 
23
Quand le Seigneur conduit les pas de l’homme,
 
 
ils sont fermes et sa marche lui plaît.
 
24
S’il trébuche, il ne tombe pas
 
 
car le Seigneur le soutient de sa main.

 
25
Jamais, de ma jeunesse à mes vieux jours,
 
 
je n’ai vu le juste abandonné
 
 
 ni ses enfants mendier leur pain.
 
26
Chaque jour il a pitié, il prête ;
 
 
ses descendants seront bénis.

Lectures du jour


Épître aux Philippiens, Chap. 2, v. 19-30

19
 Le Seigneur Jésus me fait espérer que je pourrai bientôt vous envoyer Timothée. Ainsi j'aurai des nouvelles de vous, et elles me donneront du courage.
20
 En effet, à part Timothée, personne ne porte les mêmes soucis que moi, personne ne s'occupe vraiment de vous.
21
 Tous cherchent leur intérêt, et non celui de Jésus-Christ.
22
 Mais vous le savez, Timothée a montré ce qu'il valait. Il a travaillé avec moi au service de la Bonne Nouvelle, comme un fils auprès de son père.
23
 Donc, c'est lui que j'espère vous envoyer dès que je verrai clair dans ma situation.
24
 Et le Seigneur me rend sûr d'une chose: je vais bientôt venir chez vous, moi aussi.
25
 Pourtant, je pense qu'il faut vous renvoyer Épafrodite. C'est mon frère. Il travaille et combat avec moi, et vous l'avez envoyé pour me servir quand j'en avais besoin.
26
 Il désire beaucoup vous revoir tous et il est inquiet parce que vous avez appris sa maladie.
27
 Oui, il a été malade et bien près de mourir. Mais Dieu a eu pitié de lui, et pas seulement de lui, mais de moi aussi. Alors il m'a évité une tristesse encore plus grande.
28
 C'est pourquoi je me dépêche de vous le renvoyer. Ainsi, quand vous le verrez, vous serez de nouveau dans la joie, et moi, je serai moins triste.
29
 Recevez-le avec grande joie comme un frère chrétien. Respectez beaucoup les gens comme lui,
30
 parce qu'il a vu la mort de près en travaillant pour le Christ. Il a risqué sa vie pour me rendre service quand vous ne pouviez pas le faire vous-mêmes.

Commentaire

Nos Timothée et nos Epaphrodite …

En envoyant ses deux collaborateurs à Philippes, Paul nous montre que la première Eglise était vécue comme un échange de personnes, une circulation des prédicateurs, une manière de créer du lien entre les communautés naissantes. De se soucier des uns des autres au-delà de nos frontières (de paroisse, de vie sociale, de la famille).

Quand notre fille est née, j’ai eu le privilège d’accueillir un responsable de l’Eglise protestante d’Iran et un pasteur de l’Eglise évangélique arabe d’Alep en Syrie. Ils ont partagé notre joie et l’ont apportée dans ces pays lointains. Aujourd’hui, Alep est sous les bombes et je pense souvent au pasteur Bchara.

Se rencontrer, s’envoyer des frères et sœurs en Christ crée du lien, mondialise et humanise le lointain qui devient une parcelle de fraternité.
Lors d’une réunion d’Eglises au Sénégal, j’ai rencontré un pasteur malgache qui me montrait une photo de chez lui avec un pasteur suisse que je connais bien. Cela nous a beaucoup rapprochés.
C’est ainsi être Eglise que de créer du lien au-delà de ce monde qui construit des murs, qui attise la peur de l’étranger. Peut-être pouvons-nous mettre à la place des noms de Timothée et d’Epaphrodite d’autres noms, d’autres visages de personnes étrangères que nous croisons en nous disant : eux aussi sont nos frères et sœurs en Christ, ou simplement en humanité. C’est Dieu qui peut-être me l’envoie, « pour que vous vous réjouissiez de le recevoir », dit Paul.

Sujets de prière

Oraison

Dieu éternel et tout-puissant, qui nous fais la grâce d’aller une fois encore au-devant de Noël, accorde à tout ton peuple chrétien d’être uni dans une même foi; qu’ainsi nous demeurions toute notre vie dans ta communion et dans une confiance filiale, par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 45-11 (du recueil Alléluia)

J'ai l'assurance de mon salut