vendredi 02 octobre 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 39 (38)

L’homme n’est qu’un souffle

 
2
J’ai dit : « Je garderai mon chemin
 
 
sans laisser ma langue s’égarer ;
 
 
je garderai un bâillon sur ma bouche,
 
 
tant que l’impie se tiendra devant moi. »

 
3
Je suis resté muet, silencieux ;
 
 
 je me taisais, mais sans profit. *
 
 
Mon tourment s’exaspérait,
 
4
 mon cœur brûlait en moi.
 
 
Quand j’y pensais, je m’enflammais,
 
 
et j’ai laissé parler ma langue.

 
5
Seigneur, fais-moi connaître ma fin,
 
 
 quel est le nombre de mes jours :
 
 
je connaîtrai combien je suis fragile.
 
6
Vois le peu de jours que tu m’accordes :
 
 
ma durée n’est rien devant toi.

 
 
L’homme ici-bas n’est qu’un souffle ;
 
7
il va, il vient, il n’est qu’une image.
 
 
Rien qu’un souffle, tous ses tracas ;
 
 
il amasse, mais qui recueillera ?

 
          ~

 
8
Maintenant, que puis-je attendre, Seigneur ?
 
 
Elle est en toi, mon espérance.
 
9
Délivre-moi de tous mes péchés,
 
 
épargne-moi les injures des fous.

 
10
Je me suis tu, je n’ouvre pas la bouche,
 
 
car c’est toi qui es à l’œuvre.
 
11
Éloigne de moi tes coups :
 
 
je succombe sous ta main qui me frappe.

 
12
Tu redresses l’homme en corrigeant sa faute, †
 
 
tu ronges comme un ver son désir ; *
 
 
l’homme n’est qu’un souffle.

 
13
Entends ma prière, Seigneur, écoute mon cri ;
 
 
ne reste pas sourd à mes pleurs.
 
 
Je ne suis qu’un hôte chez toi,
 
 
un passant, comme tous mes pères.

 
14
Détourne de moi tes yeux, que je respire
 
 
avant que je m’en aille et ne sois plus.

Lectures du jour


Exode, Chap. 15, v. 1-11

1
Alors, avec les Israélites, Moïse chante pour le Seigneur. Voici ce chant: Je veux chanter pour le Seigneur. Il a remporté une grande victoire! Il a jeté à la mer chevaux et cavaliers!
2
 Ma force et mon chant, c'est le Seigneur. Il m'a sauvé! Il est mon Dieu, je veux chanter pour lui! Il est le Dieu de mon père, je veux chanter sa grandeur!
3
Le Seigneur est un combattant. Il mérite bien son nom: le Seigneur!
4
 Il a jeté à la mer les chars et l'armée du roi d'Égypte. Ses meilleurs officiers sont tombés dans la mer des Roseaux.
5
 Ils ont coulé au fond de l'eau comme des pierres, et la mer les a couverts.
6
 Ta main droite, Seigneur, magnifique de puissance, ta main droite, Seigneur, écrase tes ennemis!
7
 Tu es vraiment grand! Tu renverses tes adversaires. Quand tu es en colère, tu ressembles à un feu, et tes ennemis sont brûlés comme de la paille.
8
 Tu as soufflé avec force, et l'eau s'est rassemblée. De chaque côté, comme un mur, les vagues se sont dressées, l'eau profonde s'est durcie au cœur de la mer.
9
 Nos ennemis ont dit: "Courons vite derrière eux! Nous les rattraperons. Nous partagerons leurs biens et nous en aurons trop. Avec nos épées, nous les vaincrons!"
10
 Mais toi, Seigneur, tu as soufflé, et grâce à ton souffle, la mer les a couverts. Ils ont coulé comme du plomb au fond de l'eau puissante.
11
 Seigneur, qui est comme toi parmi les dieux? Qui est comme toi, brillant de sainteté, digne de louanges? Ta grandeur est terrible et tes actions extraordinaires!

Commentaire

L’inexplicable s’éclaire quand on le chante!

Ce chant, en forme de confession de foi, est un cri du cœur: dans l’euphorie de la victoire, mesurant à la fois la puissance de Dieu et le péril auquel ils viennent d’échapper, Moïse et les siens n’ont pas assez de mots pour exprimer le désastre égyptien et leur émerveillement face à ce salut que Dieu a envoyé en force pour soutenir le courage d’Israël.
La liturgie et la poésie religieuse d’Israël ne revêtiront pas tous les jours ces vêtements de fête: il y aura des lendemains amers. Mais la confiance de Moïse demeure exemplaire.
Derrière ce triomphe édifié sur le socle d’un malheur – les siècles d’une servitude sans cesse croissante en Egypte – nous pouvons discerner les chants de Pâques, cette louange qui proclame la force de la vie, la victoire sur la mort.
Et si les termes et images utilisés paraissent un peu brutaux, incompatibles avec ce que nous croyons de l’amour de Dieu, ils disent bien cette puissance inouïe que le Père tient en réserve pour ses enfants, convoquant à leur secours les forces de sa création et, don ultime les récapitulant tous, la mort endurée et la résurrection victorieuse de son Fils, prélude à la nôtre – si du moins nous consentons à traverser avec lui l’humainement impossible.

Sujets de prière

Oraison

Dieu très bon,
tes œuvres te bénissent
et les cieux chantent ta gloire.
Donne-nous d’unir nos voix
à l’assemblée de ceux qui te louent.
Que notre vie entière
soit une hymne à ta magnificence,
aujourd’hui et pour les siècles des siècles.

Cantique 146A (du recueil Alléluia)

Loué sois-tu dans mon âme