mardi 02 octobre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 106 (105), 17-31

Avec nos pères, nous avons péché

 
17
La terre s’ouvre : elle avale Datan,
 
 
elle recouvre la bande d’Abiron ;
 
18
un feu détruit cette bande,
 
 
les flammes dévorent ces méchants.

 
19
À l’Horeb ils fabriquent un veau,
 
 
ils adorent un objet en métal :
 
20
ils échangeaient ce qui était leur gloire
 
 
pour l’image d’un taureau, d’un ruminant.

 
21
Ils oublient le Dieu qui les sauve,
 
 
qui a fait des prodiges en Égypte,
 
22
des miracles au pays de Cham,
 
 
des actions terrifiantes sur la mer Rouge.

 
23
Dieu a décidé de les détruire.
 
 
C’est alors que Moïse, son élu,
 
 
surgit sur la brèche, devant lui,
 
 
pour empêcher que sa fureur les extermine.

 
          ~

 
24
Ils dédaignent une terre savoureuse,
 
 
ne voulant pas croire à sa parole ;
 
25
ils récriminent sous leurs tentes
 
 
sans écouter la voix du Seigneur.

 
26
Dieu lève la main contre eux,
 
 
jurant de les perdre au désert,
 
27
de perdre leurs descendants chez les païens,
 
 
de les éparpiller sur la terre.

 
28
Ils se donnent au Baal de Pégor,
 
 
ils communient aux repas des morts ;
 
29
ils irritent Dieu par toutes ces pratiques :
 
 
un désastre s’abat sur eux.

 
30
Mais Pinhas s’est levé en vengeur,
 
 
et le désastre s’arrête :
 
31
son action est tenue pour juste
 
 
d’âge en âge et pour toujours.

Lectures du jour


Premier livre de Samuel, Chap. 27, v. 1-12

1
 David se dit en lui-même: "Un jour ou l'autre, Saül va finir par me tuer. Je n'ai rien de mieux à faire que de fuir au pays des Philistins. Saül arrêtera de me chercher dans tout le territoire d'Israël, et ainsi, je lui échapperai."
2
 David part donc avec ses 600 hommes et il va chez Akich, fils de Maok et roi de Gath. 3 Ils s'installent tous à Gath, près d'Akich, chacun avec sa famille. David a ses deux femmes avec lui: Ahinoam, d'Izréel, et Abigaïl, veuve de Nabal, de Karmel.
4
 Saül apprend que David a fui à Gath. Alors il arrête de le poursuivre.
5
 Un jour, David dit à Akich: "Si tu veux bien montrer ta bonté envers moi, permets-moi d'habiter dans une des petites villes de la campagne. Pourquoi est-ce que je devrais habiter avec toi dans la ville royale?"
6
 Le jour même, Akich lui donne la ville de Siclag. C'est pourquoi cette ville appartient aux rois de Juda encore aujourd'hui.
7
 David est resté dans le pays des Philistins pendant un an et quatre mois.
8
 De Siclag, David et ses hommes lancent des attaques contre les Guéchourites, les Guirzites et les Amalécites, en direction de Chour et jusqu'à la frontière de l'Égypte. Ces peuples habitent cette région depuis toujours.
9
 David tue les habitants, il ne laisse en vie ni homme, ni femme. Il prend les bœufs, les moutons et les chèvres, les ânes, les chameaux et les vêtements. En revenant, il a l'habitude d'aller voir Akich.
10
 Alors celui-ci lui demande: "Aujourd'hui, vous avez lancé une attaque contre qui?" David répond: "Contre le sud du pays de Juda", ou bien "Contre le sud de la région des Yeramélites", ou encore "Contre le sud de la région des Quénitese".
11
 David ne permet jamais qu'on ramène quelqu'un à Gath, ni homme ni femme. Il a peur que ces gens-là parlent et disent: "Voilà ce que David a fait." David agit de cette façon pendant tout le temps qu'il habite dans le pays des Philistins.
12
 Akich a une totale confiance en David. Il se dit: "Il s'est vraiment trop mal conduit. Ses frères israélites ne pourront plus le supporter, il restera donc toujours à mon service."

Commentaire

La paix à vil prix

Malgré les réconciliations, David ne parvient pas à faire confiance à Saül. Celui-ci non plus : il fait surveiller David (v. 4).
David passe donc aux Philistins avec forces et familles. Il survit de raids sur les voisins méridionaux, faisant croire qu’ils sont dirigés contre Israël.
Désinformation, peurs et ambiguïtés : il en avait fini, mais elles le collent !
L’opportunisme de David ne craint pas la haute trahison.
Mais de calcul en calcul, d’une solution provisoire à d’autres, David mène une Realpolitik, recherche scabreuse d’un chemin pour sauver sa vie et parvenir à la royauté dont il a reçu l’onction.

D’où lui vient le mystérieux courage qu’il met à presser le fruit précaire d’une situation pourrie… pour un peu de jus ? Cette perspicacité à discerner des signes servant de tremplins pour rebondir ?
L’intention du texte n’est pas de répondre à ces questions. Il les pose néanmoins au lecteur moderne, déstabilisé de voir vilipender des repères, au politicien mis au défi de surfer sur des valeurs et des médiocrités.
Il les a posées à la culture juive tout au long de son histoire.

Est-il encore possible, Seigneur, de prier, de cultiver notre jardin spirituel quand nous assiège de l’extérieur le tumulte des surcharges et requêtes, et que nous minent de l’intérieur culpabilités et remords ?
Fais-nous la grâce de provisionner, en des temps sereins, l’aplomb de la foi qu’il nous faudra en des temps difficiles.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
tu nous permets de te présenter notre commune intercession,
et tu as promis que si deux ou trois étaient réunis en ton nom
tu exaucerais leur prière;
comble, Seigneur, les désirs et les vœux de tes serviteurs,
selon que tu le juges bon pour nous;
accorde-nous dans le monde présent
la connaissance de ta vérité,
et dans le monde à venir la vie éternelle,
par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 51-14 (du recueil Alléluia)

Quand l'Esprit de Dieu