jeudi 02 novembre 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 126 (125)

Ramène nos captifs

 
1
Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion, *
 
 
nous étions comme en rêve !

 
2
Alors notre bouche était pleine de rires,
 
 
   nous poussions des cris de joie ; †
 
 
alors on disait parmi les nations :
 
 
   « Quelles merveilles fait pour eux le Seigneur ! » *
 
3
Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous :
 
 
   nous étions en grande fête !

 
          ~

 
4
Ramène, Seigneur, nos captifs,
 
 
comme les torrents au désert.

 
5
Qui sème dans les larmes
 
 
   moissonne dans la joie : †
 
6
il s’en va, il s’en va en pleurant,
 
 
   il jette la semence ; *
 
 
il s’en vient, il s’en vient dans la joie,
 
 
   il rapporte les gerbes.

Lectures du jour


Évangile selon Luc, Chap. 13, v. 1-9

1
À ce moment-là, des gens viennent raconter ceci à Jésus: "Pilate a fait tuer des Galiléens, au moment où ils offraient des sacrifices à Dieu."
2
Jésus leur répond: "Qu'est-ce que vous en pensez? Est-ce que ces Galiléens sont morts de cette façon, parce qu'ils ont commis plus de péchés que tous les autres Galiléens?
3
Non, mais je vous préviens: changez votre vie, sinon vous allez tous mourir comme eux!
4
Et ces 18 personnes que la tour de Siloé a écrasées en tombant, qu'est-ce que vous en pensez? Est-ce qu'elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem?
5
Non, mais je vous préviens: changez votre vie, sinon vous allez tous mourir comme ces gens-là!"
6
Ensuite, Jésus leur dit cette histoire: "Un homme a un figuier planté dans son champ. Il vient chercher des figues, mais il n'en trouve pas.
7
Alors il dit à son ouvrier:"Regarde! Depuis trois ans, je viens chercher des figues sur ce figuier et je n'en trouve pas. Coupe-le! Ce n'est pas la peine qu'il use la terre inutilement!"
8
L'ouvrier lui répond:"Maître, laisse-le encore cette année. Je vais creuser la terre tout autour, je vais mettre de l'engrais.
9
De cette façon, l'année prochaine, il donnera peut-être des figues. Sinon tu le feras couper.">>

Commentaire

Droit dans le mur ?

Trente personnes massacrées par une milice ; 18 personnes écrasées par l'effondrement d’une tour... Cela pourrait être l'annonce liminaire du téléjournal !
En commentant ces deux événements, Jésus fait d'une pierre deux coups. D'abord, contredit la croyance d'un châtiment mérité par les victimes. Mais surtout, en s'adressant à la foule, il porte un jugement terrifiant : « Si vous ne changez pas de vie, vous périrez tous pareillement. »
Ainsi interpellés, citoyens satisfaits d'un pays en paix, comment allons-nous gérer ce verdict implacable ? Car il ne s'agit pas ici d'une de ces exagérations rhétoriques, dont les rabbins de l’époque et Jésus ont l’habitude. Nous sommes quotidiennement bombardés de nouvelles dramatiques de ce genre, voire pires ! Terrible prémonition face à laquelle nous sommes mis en demeure de « changer de vie ». Alors : conduire notre vie à la ressemblance de Jésus, sur le mode de l'amour et de l'engagement pour la vie du monde ? Mais conscients que c'est toute notre civilisation qui va droit dans le mur, nous mesurons notre relative impuissance.
Serait-ce une bataille perdue ?
Heureusement, l’espoir renaît dans la parabole du figuier. Le genre humain tarde à porter des fruits porteurs d'un avenir. Comme le figuier, il « épuise le sol » de la terre en toute inconscience… Mais comme au figuier, un sursis lui est accordé. Cette mesure de grâce suscitera-t-elle une prise de conscience assez forte pour que Dieu renverse le verdict ?

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant, notre Père du ciel, toi qui tiens en tes mains les vivants et les morts, nous te rendons grâce pour tous tes serviteurs qui ont donné leur vie au service de leurs frères et soeurs; accorde-leur ton pardon et la lumière de ta présence, et donne-nous le sens de ta juste volonté, pour que nous achevions l’œuvre qu’en eux tu as commencée. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 49-04 (du recueil Alléluia)

Toi que nos cœurs ont reconnu