samedi 02 mars 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 144 (143), 9-15

Heureux qui a pour Dieu le Seigneur

 
9
Pour toi, je chanterai un chant nouveau,
 
 
pour toi, je jouerai sur la harpe à dix cordes,
 
10
pour toi qui donnes aux rois la victoire
 
 
et sauves de l’épée meurtrière
 
 
 David, ton serviteur.

 
11
Délivre-moi, sauve-moi
 
 
de l’emprise d’un peuple étranger :
 
 
il dit des paroles mensongères,
 
 
sa main est une main parjure.

 
          ~

 
12
Que nos fils soient pareils à des plants
 
 
   bien venus dès leur jeune âge ; *
 
 
nos filles, pareilles à des colonnes
 
 
   sculptées pour un palais !

 
13
Nos greniers, remplis, débordants,
 
 
   regorgeront de biens ; *
 
 
les troupeaux, par milliers, par myriades,
 
 
   empliront nos campagnes !

 
14
Nos vassaux nous resteront soumis,
 
 
   plus de défaites ; *
 
 
plus de brèches dans nos murs,
 
 
   plus d’alertes sur nos places !

 
15
Heureux le peuple ainsi comblé !
 
 
Heureux le peuple qui a pour Dieu « Le Seigneur » !

Lectures du jour


Première épître aux Corinthiens, Chap. 7, v. 17-24

17
 Quand Dieu vous a appelés, vous viviez dans la situation que le Seigneur vous avait donnée. Donc, à part ce que je viens de dire, chacun doit continuer à vivre dans cette situation. Voilà la règle que je donne dans toutes les Églises.
18
 Quand Dieu t'a appelé, est-ce que tu étais circoncis? Eh bien, reste circoncis! Tu n'étais pas circoncis? Alors ne te fais pas circoncire!
19
 Être circoncis, cela ne signifie rien. Ne pas être circoncis, cela ne signifie rien non plus. Ce qui est important, c'est de faire ce que Dieu commande.
20
 Chacun doit rester dans la situation où il était, quand Dieu l'a appelé.
21
 Quand Dieu t'a appelé, est-ce que tu étais esclave? Ne sois pas inquiet pour cela! Mais si tu peux devenir un homme libre, profites-en!
22
 En effet, l'esclave que le Seigneur a appelé est devenu libre: il appartient au Seigneur. L'homme libre que le Seigneur a appelé est devenu l'esclave du Christ.
23
 Dieu vous a achetés très cher pour vous rendre libres. Ne devenez donc pas esclaves des hommes.
24
 Frères et sœurs chrétiens, chacun doit rester devant Dieu dans la situation où il était, quand Dieu l'a appelé.

Commentaire

Eloge du conformisme ?

Attendez-vous de moi que je vous dise ce que vous devriez faire ou que je vous aide à discerner pourquoi agir de telle ou telle manière ? Les donneurs de leçon sont légion, et Paul pourrait sembler prendre cette tendance. Reconnaissons cependant que, çà et là, il ne fait que donner son opinion rapportée à son expérience... de célibataire. C'est pourquoi, avec lui, il me semble précieux de renvoyer chacun-e à l'exercice d'une liberté responsable. C'est un risque qui au moins ne fait pas l'économie de la réflexion et ne tente pas d'escamoter autrui sous le couvert de beaux principes. Une manière en somme de ne pas être esclave de ses idées ou des bons sentiments des autres.
« Quelqu'un vous a affranchis, ne bradez pas votre liberté ». Voilà en substance ce qu'affirme Paul.
On le soupçonnerait facilement de professer une sorte de conservatisme en légitimant le conformisme social ou, ici, l'esclavage. Ou d'être l'écho de la parole des puissants et des nantis pour anesthésier les pauvres et les sans-droits. Que nenni !
L'apôtre opiniâtre dit en fait que rien n'empêche Dieu de nous rejoindre et de toucher notre humanité : aucun conditionnement, aucune contrainte socio-politique ou religieuse. Dieu s'approche librement de chacun-e, quelle que soit sa situation. Il n'évite pas l'humain ; alors pourquoi le ferions-nous ?
Encore une fois, Dieu ne nous demande pas d'être différents pour venir à notre rencontre. Il était, il est, il vient. Et cela suffit.
Mais cette venue et cette rencontre peuvent provoquer bien des changements dans notre rapport à nous-mêmes, aux autres, au monde. N'est-ce pas aussi cela, la conversion de la liberté ?

Sujets de prière

Oraison

Nous te rendons grâce, Dieu de vie,
de nous avoir éclairés
en nous révélant la lumière de la résurrection ;
tout au long de nos journées,
nous sommes rassasiés par la lumière du jour
que tu as créée pour notre joie,
et même à la lumière du soir, nous chantons ta sainteté
par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu,
qui règne avec toi et le Saint-Esprit,
maintenant et pour les siècles des siècles.

 

 

Cantique 43-10 (du recueil Alléluia)

Tel que je suis