mercredi 02 mars 2016

Temps

Temps du carême

Semaine

Mercredi de la troisième semaine

Complément

Psaume

Psaume 18 , 31-51

Il m’a libéré, car il m’aime

 
31
Ce Dieu a des chemins sans reproche, †
 
 
la parole du Seigneur est sans alliage,
 
 
il est un bouclier pour qui s’abrite en lui.

 
32
Qui est Dieu, hormis le Seigneur ?
 
 
le Rocher, sinon notre Dieu ?
 
33
C’est le Dieu qui m’emplit de vaillance
 
 
et m’indique un chemin sans reproche.

 
34
Il me donne l’agilité du chamois,
 
 
il me tient debout sur les hauteurs,
 
35
il exerce mes mains à combattre
 
 
et mon bras, à tendre l’arc.

 
          ~

 
36
Par ton bouclier tu m’assures la victoire,
 
 
ta droite me soutient, ta patience m’élève.
 
37
C’est toi qui allonges ma foulée
 
 
sans que faiblissent mes chevilles.

 
38
Je poursuis mes ennemis, je les rejoins,
 
 
je ne reviens qu’après leur défaite ;
 
39
je les abats : ils ne pourront se relever ;
 
 
ils tombent : les voilà sous mes pieds.

 
40
Pour le combat tu m’emplis de vaillance ;
 
 
devant moi tu fais plier mes agresseurs.
 
41
Tu me livres des ennemis en déroute ;
 
 
j’anéantis mes adversaires.

 
42
Ils appellent ? pas de sauveur !
 
 
le Seigneur ? pas de réponse !
 
43
J’en fais de la poussière pour le vent,
 
 
de la boue qu’on enlève des rues.

 
44
Tu me libères des querelles du peuple,
 
 
tu me places à la tête des nations.
 
 
Un peuple d’inconnus m’est asservi :
 
45
au premier mot, ils m’obéissent.

 
 
Ces fils d’étrangers se soumettent ; †
 
46
ces fils d’étrangers capitulent :
 
 
en tremblant ils quittent leurs bastions.

 
          ~

 
47
Vive le Seigneur ! Béni soit mon Rocher !
 
 
Qu’il triomphe, le Dieu de ma victoire,
 
48
ce Dieu qui m’accorde la revanche,
 
 
qui soumet à mon pouvoir les nations !

 
49
Tu me délivres de tous mes ennemis, †
 
 
tu me fais triompher de l’agresseur,
 
 
tu m’arraches à la violence de l’homme.

 
50
Aussi, je te rendrai grâce parmi les peuples,
 
 
Seigneur, je fêterai ton nom.
 
51
Il donne à son roi de grandes victoires, *
 
 
il se montre fidèle à son messie,
 
 
 à David et sa descendance, pour toujours.

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 22, v. 1-14

1
 Jésus se met encore à parler aux foules en utilisant des comparaisons. Il leur dit:
2
" Le Royaume des cieux ressemble à ceci: Un roi prépare un grand repas pour le mariage de son fils.
3
 Il envoie ses serviteurs appeler les invités au repas, mais les invités ne veulent pas venir.
4
 Il envoie encore d'autres serviteurs pour dire aux invités:"Maintenant, le repas est prêt! J'ai fait tuer mes bœufs et mes bêtes bien grasses. Tout est prêt, venez au repas de mariage!"
5
 Mais les invités n'y font pas attention, et ils s'en vont, l'un à son champ, l'autre à son commerce.
6
 Les autres prennent les serviteurs, ils leur font du mal et ils les tuent.
7
 Le roi se met en colère. Il envoie ses soldats tuer les assassins et brûler leur ville.
8
 Ensuite il dit à ses serviteurs:"Le repas de mariage est prêt, mais les invités n'étaient pas dignes de le manger.
9
 Allez donc aux croisements des chemins et invitez au repas tous les gens que vous rencontrerez."
10
 Les serviteurs partent sur les chemins, ils rassemblent tous les gens qu'ils trouvent, les mauvais et les bons. Ainsi la salle de fête est pleine de monde.
11
" Le roi entre pour regarder les invités, il voit un homme qui n'a pas le vêtement de fête.
12
 Il lui dit:"Mon ami, comment? Tu es entré ici sans le vêtement de fête!" L'homme ne répond rien.
13
 Alors le roi dit aux serviteurs:"Attachez-lui les mains et les pieds et jetez-le dehors, dans la nuit. Là, il pleurera et il grincera des dents.""
14
 Et Jésus ajoute:" Oui, Dieu appelle un grand nombre de gens, mais il n'y en a pas beaucoup qui sont choisis."

Commentaire

A table !

Les deux mots de cet ordre doivent rappeler bien des souvenirs à celles et ceux qui ont vécu en famille : cavalcades éperdues des gosses à travers l’appartement, le jardin ou la maison, bousculade devant le lavabo, effervescence autour de la table… Jusqu’à cette petite voix désinvolte qui, encore toute à ses jeux, annonce : « J’arrive dans une minute ! »

Rien de tout cela ici : les invités ne veulent pas venir et vaquent à d’autres occupations, certains se fâchent et passent leur colère sur les serviteurs. Mais ce qui surprend le plus, c’est que du coup, les serviteurs vont chercher tous ceux qui ont envie de venir, bons ou mauvais, même s’ils n’étaient pas invités. Par contre, il reste important d’être habillé pour la circonstance ! Apparemment, l’entrée dans le royaume répond à des critères très précis...

Que signifie donc ce « vêtement de noce » de rigueur (v. 11) ? Au fil des siècles, les réponses ont été diverses : bonne conduite en fonction de la morale du temps, vivre selon les indications du sermon sur la montagne, béatitudes en tête, partir en croisade... Beaucoup d’indications qui sont difficilement vivables, applicables telles quelles aujourd’hui.

Et si nous réglions simplement nos oreilles sur la longueur d’onde de Dieu, à son écoute ? Nous entendrions sa tendresse et son attente à notre égard, son invitation à la joie et au partage.

Sujets de prière

Oraison

Dieu de miséricorde,
tu as dressé la table du festin de ton amour
pour tous ceux qui entendent ton appel,
et tu accueilles tous ceux qui sont travaillés et chargés.
Accorde-nous des cœurs humbles et reconnaissants;
et qu’en vivant dès maintenant de ta grâce,
nous héritions au dernier jour la vie éternelle,
par Jésus-Christ, notre Seigneur .

Cantique 43-09 (du recueil Alléluia)

Torrents d'amour