Lundi 2 Mai 2016

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Lundi de la sixième semaine

Complément

Psaume

Psaume 93 (92)

Depuis toujours, tu es

 
1
Le Seigneur est roi ;
 
 
il s’est vêtu de magnificence,
 
 
le Seigneur a revêtu sa force.

 
 
Et la terre tient bon, inébranlable ;
 
2
dès l’origine ton trône tient bon,
 
 
depuis toujours, tu es.

 
3
Les flots s’élèvent, Seigneur,
 
 
les flots élèvent leur voix,
 
 
les flots élèvent leur fracas.

 
4
Plus que la voix des eaux profondes,
 
 
des vagues superbes de la mer,
 
 
superbe est le Seigneur dans les hauteurs.

 
5
Tes volontés sont vraiment immuables :
 
 
la sainteté emplit ta maison,
 
 
Seigneur, pour la suite des temps.

Lectures du jour

Commentaire

Les paris de la confiance

Dire une parole prophétique (fondée, mais toujours dérangeante) a parfois un prix : la menace sur sa propre intégrité, la menace des intérêts dominants. Elie assume, avec les risques et la pauvreté. J’imagine qu’aujourd’hui aussi, il faut une dose immense de confiance pour être cohérent lorsqu’on s’attaque à des intérêts, des gains, des habitudes. L’époque est au chacun pour soi, est-ce si inutile de le redire ? Il s’agit d’écarter celui qui vient proposer d’autres critères, de discréditer celui qui gêne, voire de l’écraser avec son véhicule. On a vu récemment chez nous des personnes courageuses devoir changer de région ou être sanctionnées économiquement. Le croyant que je suis en serait-il capable, jusqu’à faire confiance en des moyens aléatoires (compter sur une veuve fragile) et volatiles (les corbeaux…) ?
C’est quoi la confiance en Dieu ? Un peu de foi et pas mal de courage, à redemander sans cesse, évidemment : « Je crois en toi, mais viens au secours de mon manque de foi » (Marc 9, 24). Cela n’a pas beaucoup d’apparence, la confiance, mais avec elle, le prophète Elie a ébranlé une puissance ! Est-ce vraiment seulement dans ce vieux document, la Bible, que cela se trouve ? Cela n’a réellement plus cours aujourd’hui ? Je crois que si, malgré mes doutes.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
Créateur du ciel et de la terre,
toi qui règles avec sollicitude les vents
et les pluies du ciel
pour la maturation des fruits du sol,
renouvelle-nous la vie en abondance.
Accorde à ton peuple
d’être toujours reconnaissant de tes dons,
en sorte que la fertilité de la terre
nourrisse ceux qui ont faim,
et que le pauvre et l’indigent célèbrent ta gloire;
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 146 B (du recueil Alléluia)

O mon âme, sans relâche