samedi 02 juin 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaumes 119, 41-48

41 Que vienne à moi, Seigneur, ton amour,

et ton salut, selon ta promesse.


42 J’aurai pour qui m’insulte une réponse,

car je m’appuie sur ta parole.


43 N’ôte pas de ma bouche la parole de vérité,

 car j’espère tes décisions.


44 J’observerai sans relâche ta loi,

 toujours et à jamais.


45 Je marcherai librement,

 car je cherche tes préceptes.


46 Devant les rois je parlerai de tes exigences

 et ne serai pas humilié.


47 Je trouve mon plaisir en tes volontés,

 oui, vraiment, je les aime.


48 Je tends les mains vers tes volontés, je les aime,

 je médite sur tes ordres.

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 12, v. 43-50

43
 "Quand un esprit mauvais est sorti d'une personne où il habitait, il va et vient dans des endroits secs. Il cherche un lieu pour se reposer, mais il n'en trouve pas.
44
 Alors il se dit: "Je vais retourner dans ma maison que j'ai quittée." Il y retourne. Il voit que la maison est vide, balayée, bien arrangée.
45
 Il va donc chercher sept autres esprits encore plus mauvais que lui. Ils entrent et ils s'installent dans la maison. Après cela, cette personne est dans un état encore plus grave qu'au début! Eh bien, c'est ce qui arrivera aux gens mauvais d'aujourd'hui!"
46
 Jésus est en train de parler aux foules, quand sa mère et ses frères arrivent. Ils sont dehors et ils cherchent à lui parler.
47
 Quelqu'un dit à Jésus: "Regarde! Ta mère et tes frères sont là, dehors. Ils cherchent à te parler."
48
 Jésus lui répond: "Qui est ma mère? Qui sont mes frères?"
49
 Et il montre de la main ses disciples en disant: "Voici ma mère et mes frères.
50
 Oui, si quelqu'un fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, cette personne est mon frère, ma sœur, ma mère."

Commentaire

Exclusion ? Inclusion ?

Au milieu des foules qui le suivent, des malades qu'il guérit, des chefs qui le contestent, Jésus se consacre entièrement à inaugurer l'ère nouvelle par sa présence et ses actes. Dorénavant, l'attachement à Dieu produit en lui et en ceux qui l’écoutent un type entièrement nouveau de relations, une nouvelle humanité. Le conflit avec l'ancien mode de vie s'annonce déjà : la conflagration sera violente… Jésus le premier en payera le prix fort.

Et voici que surgissent les membres de sa famille naturelle et légitime; ils ont l'air de tomber de la lune; ils prétendent rappeler à Jésus – s’il en était besoin – d'autres réalités incontournables. Ils viennent avec une immense attente non formulée : ils se tiennent dehors… Que de sous-entendus et de possibles malentendus ! Aucune demande explicite, mais une attente d'autant plus grande qu'elle est non dite.
Jésus toutefois ne se laisse pas mettre sous la pression (… de tout ce qu'on attend de lui, de tout ce qu'il « devrait faire »). Il reste centré sur la mission qu’il porte en lui-même, et sur la venue de ce règne nouveau. Par contre, il saisit l'occasion de transformer en révélation cette interruption infligée à son discours : « Voici ma nouvelle famille, la nouvelle fraternité ! » proclame-t-il en portant un regard circulaire sur l’assistance.

Une relecture plus tardive de cet événement en révélera la portée historique et cosmique : Il fallait que « l'auteur de leur salut n'ait pas honte de les appeler ses frères » (He 2,11) et les élève ainsi à la dignité de fils de Dieu.
Il ne rejette donc pas les siens mais, restant critique à leur égard, souhaite leur possible inclusion dans cette nouvelle humanité, avec tous ceux qui se sont reliés profondément au Père. Pourrais-je supporter que le Seigneur Jésus me considère comme son frère, sa sœur ?

Sujets de prière

Oraison

Dieu qui as envoyé ton Fils pour nous sauver
et pour faire de nous tes enfants d’adoption,
regarde avec bonté ceux que tu aimes comme un père;
nous croyons au Christ, notre Libérateur pour toujours:
accorde-nous de trouver en lui
la vraie liberté et la vie éternelle,
car il règne pour les siècles des siècles.

Cantique 41-18 (du recueil Alléluia)

O peuples, louez