samedi 01 septembre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Ps 119, 145-152

145 J’appelle de tout mon cœur : réponds-moi ;

je garderai tes commandements.

146 Je t’appelle, Seigneur, sauve-moi ;

j’observerai tes exigences.

147 Je devance l’aurore et j’implore :

j’espère en ta parole.

148 Mes yeux devancent la fin de la nuit

pour méditer sur ta promesse.

149 Dans ton amour, Seigneur, écoute ma voix :

selon tes décisions fais-moi vivre !

150 Ceux qui poursuivent le mal s’approchent,

ils s’éloignent de ta loi.

151 Toi, Seigneur, tu es proche,

tout dans tes ordres est vérité.

152 Depuis longtemps je le sais :

tu as fondé pour toujours tes exigences.

Lectures du jour

Commentaire

Tonnerre et tremblements

« Voici, je vais faire en Israël une chose qui étourdira les oreilles de quiconque l’apprendra …» Une formule populaire de ce temps-là qui souligne le retentissement d’un événement et plus particulièrement d’une catastrophe. On s’attend donc à quelque chose de terrible pour Israël.

Une condamnation contre la maison d’Héli, et à travers elle de toute la classe des prêtres officiels de Silo. La conduite scandaleuse des fils d’Héli évoquée en 2, 12-18 – usage indu de biens et prérogatives de service (quelle modernité !) – révèle un total mépris de Dieu.
Héli leur père a fermé les yeux par faiblesse ou lâcheté. Mis en cause, l’on eût attendu de sa part une protestation d’innocence ou un acte de contrition. Son impassibilité (18b) pourrait surprendre mais, comme il connaît son Dieu, il sait qu’il ne restera pas impuni et se résigne au pire.

La suite du récit nous montre que Samuel sera reconnu comme prophète et non pas comme prêtre. Il restera en marge de l’« institutionnel », du « rituel », pour exercer en toute indépendance et dans la plus complète écoute de Dieu son office prophétique.

Le sanctuaire de Silo restera, après la mort d’Héli et de ses fils, un lieu de bénédiction et de révélation. Dieu n’abandonne pas les siens et, malgré les hauts et bas qui marquent l’histoire des hommes, son dessein se réalise envers et contre tout.

Sujets de prière

Oraison

Accorde-nous, Seigneur,
d’attendre sans faiblir la venue de ton Fils,
pour qu’au jour où il viendra frapper à notre porte,
il nous trouve vigilants dans la prière
et attentifs au bien de nos frères,
lui qui est béni pour les siècles des siècles.

Cantique 46-04 (du recueil Alléluia)

Veille et prie...