jeudi 01 mars 2018

Temps

Temps du carême

Semaine

Jeudi de la deuxième semaine

Complément

Psaume

Psaume 17 (16)

Garde-moi

 
1
Seigneur, écoute la justice ! †
 
 
Entends ma plainte, accueille ma prière :
 
 
mes lèvres ne mentent pas.

 
2
De ta face, me viendra la sentence :
 
 
tes yeux verront où est le droit.

 
3
Tu sondes mon cœur, tu me visites la nuit, †
 
 
tu m’éprouves, sans rien trouver ;
 
 
mes pensées n’ont pas franchi mes lèvres.

 
4
Pour me conduire selon ta parole,
 
 
j’ai gardé le chemin prescrit ;
 
5
j’ai tenu mes pas sur tes traces :
 
 
jamais mon pied n’a trébuché.

 
6
Je t’appelle, toi, le Dieu qui répond :
 
 
écoute-moi, entends ce que je dis.

 
7
Montre les merveilles de ta grâce, *
 
 
toi qui libères de l’agresseur
 
 
 ceux qui se réfugient sous ta droite.

 
8
Garde-moi comme la prunelle de l’œil ;
 
 
à l’ombre de tes ailes, cache-moi,
 
9
loin des méchants qui m’ont ruiné,
 
 
des ennemis mortels qui m’entourent.

 
10
Ils s’enferment dans leur suffisance ;
 
 
l’arrogance à la bouche, ils parlent.

 
11
Ils sont sur mes pas : maintenant ils me cernent,
 
 
l’œil sur moi, pour me jeter à terre,
 
12
comme des lions prêts au carnage,
 
 
de jeunes fauves tapis en embuscade.

 
13
Lève-toi, Seigneur, affronte-les, renverse-les ;
 
 
par ton épée, libère-moi des méchants.

 
14
Que ta main, Seigneur, les exclue d’entre les hommes, *
 
 
hors de l’humanité, hors de ce monde :
 
 
 tel soit le sort de leur vie !

 
 
Réserve-leur de quoi les rassasier : †
 
 
que leurs fils en soient saturés,
 
 
qu’il en reste encore pour leurs enfants !

 
15
Et moi, par ta justice, je verrai ta face :
 
 
au réveil, je me rassasierai de ton visage.

Lectures du jour


Épître aux Hébreux, Chap. 3, v. 7-19

7
C'est pourquoi, comme l'Esprit Saint le dit:" Aujourd'hui, si vous entendez la voix de Dieu,
8
ne fermez pas votre cœur, comme autrefois quand vous vous êtes révoltés contre lui. À ce moment-là, dans le désert, vous l'avez provoqué."
9
Et Dieu a dit:" Dans ce désert, vos ancêtres m'ont provoqué pour voir ce que j'allais faire. Pourtant, ils avaient vu ce que j'avais fait
10
pendant 40 ans. Alors je me suis mis en colère contre ces gens-là et j'ai dit: Leur cœur se trompe sans cesse. Ils ne veulent pas connaître ce que j'attends d'eux.
11
Dans ma colère, j'ai fait ce serment: Ils n'entreront jamais dans le pays où je leur ai préparé le repos!"
12
Frères et sœurs, attention! Parmi vous, personne ne doit avoir un cœur mauvais qui ne croit pas, ni abandonner le Dieu vivant.
13
Aujourd'hui, Dieu continue à vous appeler. Alors chaque jour, donnez-vous du courage les uns aux autres pendant que vous entendez cet appel. Ainsi le péché ne vous trompera pas, et parmi vous, personne ne refusera d'obéir.
14
Nous travaillons maintenant avec le Christ, mais à une condition: nous devons garder solidement jusqu'à la fin la confiance que nous avions quand nous sommes devenus croyants.
15
Les Livres Saints disent:" Aujourd'hui, si vous entendez la voix de Dieu, ne fermez pas votre cœur, comme autrefois quand vous vous êtes révoltés contre lui!"
16
Qui a entendu la voix de Dieu? Qui l'a fatigué? Ce sont tous ceux que Moïse a fait sortir d'Égypte.
17
Dieu s'est mis en colère pendant 40 ans. Contre qui? Contre ceux qui ont péché, et ce sont les mêmes qui sont morts dans le désert.
18
Dieu a fait ce serment:" Ils n'entreront jamais dans le pays où je leur ai préparé le repos." Pour qui a-t-il fait ce serment? Pour ceux qui n'ont pas obéi.
19
Et en effet, nous voyons ceci: ils n'ont pas pu entrer dans le repos de Dieu parce qu'ils n'ont pas cru.

Commentaire

C'est " Aujourd'hui " !

À grand renfort de citations de l'AT, le prédicateur - car la Lettre aux Hébreux peut être lue comme une prédication à la fois exhortative et catéchistique - tire les conséquences de ce qu'il vient d'affirmer concernant la solidarité du Christ aux côtés des hommes et son accréditation auprès de Dieu.
Ces déclarations ont, en effet, des prolongements jusque dans la conduite de la vie quotidienne : tenir bon, rester fidèle, ne pas fermer son cœur (s'endurcir), s'encourager les uns les autres, avancer en marchant comme des compagnons du Christ, purifier son cœur.
Elles se traduisent et se vérifient dans nos choix, nos décisions, nos attitudes dans les domaines les plus basiques. C'est pourquoi l'auteur interrompt sans cesse ses grands développements doctrinaux pour nous faire retomber sur terre par les exemples tirés du quotidien individuel et communautaire. Il a le souci d'unir la foi et la vie.

Il y a bien des manières d'" endurcir son cœur " : en lui donnant libre accès aux soucis et modes du monde, on le rend dur d'ouïe à la Parole ; en cantonnant la pensée chrétienne au domaine et opérations intellectuels, on l'empêche de " ressentir " et on se prive de l'action de l'Esprit créateur dans nos profondeurs ; l'autosatisfaction quant à sa piété et sa conduite morale.
Mais rien autant n'endurcit le cœur que d'ajourner l'obéissance, car celui qui dit " demain " n'entend plus l'Esprit qui dit " aujourd'hui " (v. 14-15).
Si les Israélites étaient allés de l'avant avec la foi, ils seraient entrés d'emblée en terre promise, sans toutes les douloureuses errances. Nous sommes placés devant la même alternative : le Royaume est à portée de main et le Christ nous invite à en prendre possession dans la foi.

Sujets de prière

Oraison

Sauveur de toute vie,
en te suivant, nous choisissons d’aimer,
et jamais d’endurcir notre cœur.
Tu veux pour nous une joie d’Evangile.
Et quand nos profondeurs seraient assaillies
par une épreuve,
une voie reste ouverte,
celle de la sereine confiance.
Sois béni pour les siècles.

 

A l’occasion de la fête de Pourim pour la communauté juive:

Seigneur notre Dieu,
toi qui en tout temps interviens dans la vie du monde,
en ce jour où le peuple juif
rappelle joyeusement la délivrance
au temps d’Esther et de Mardochée,
accorde-nous de nous préparer à ta rencontre
et de reconnaître ton passage,
et délivre-nous de la servitude du mal et de la mort,
nous t’en prions au nom du Christ, ton Fils, le Ressuscité.

Cantique 95 (du recueil Alléluia)

Réjouissons-nous au Seigneur