mercredi 01 juin 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 7, 2-10

Toi qui scrutes les cœurs et les reins

 
2
Seigneur mon Dieu, tu es mon refuge !
 
 
On me poursuit : sauve-moi, délivre-moi !
 
3
Sinon ils vont m’égorger, tous ces fauves,
 
 
me déchirer, sans que personne me délivre.

 
4
Seigneur mon Dieu, si j’ai fait cela,
 
 
si j’ai vraiment un crime sur les mains,
 
5
si j’ai causé du tort à mon allié
 
 
en épargnant son adversaire,
 
6
que l’ennemi me poursuive, qu’il m’atteigne *
 
 
(qu’il foule au sol ma vie)
 
 
 et livre ma gloire à la poussière.

 
          ~

 
7
Dans ta colère, Seigneur, lève-toi, †
 
 
domine mes adversaires en furie,
 
 
réveille-toi pour me défendre et prononcer ta sentence.
 
8
Une assemblée de peuples t’environne : †
 
 
reprends ta place au-dessus d’elle,
 
9
Seigneur qui arbitres les nations.

 
 
Juge-moi, Seigneur, sur ma justice :
 
 
mon innocence parle pour moi.
 
10
Mets fin à la rage des impies,
 
 
affermis le juste,
 
 
toi qui scrutes les cœurs et les reins,
 
 
Dieu, le juste.

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 16, v. 13-20

13
 Jésus arrive dans la région de Césarée de Philippe. Il demande à ses disciples: "Pour les gens, qui est le Fils de l'homme?"
14
 Ils lui répondent: "Les uns disent que tu es Jean-Baptiste. D'autres disent que tu es Élie. D'autres encore disent que tu es Jérémie ou l'un des autres prophètes."
15
 Jésus leur dit: "Mais vous, qu'est-ce que vous dites? Qui suis-je?"
16
 Simon-Pierre lui répond: "Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant."
17
 Alors Jésus lui dit: "Simon, fils de Jean, tu es heureux. En effet, ce n'est pas une personne humaine qui t'a fait connaître cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux.
18
 Et moi, je te dis ceci: Tu es Pierre, et sur cette pierre, je construirai mon Église, et la puissance de la mort ne pourra rien contre elle.
19
 Je te donnerai les clés du Royaume des cieux. Ce que tu refuseras sur la terre, on le refusera dans les cieux. Ce que tu accueilleras sur la terre, on l'accueillera dans les cieux."
20
 Alors Jésus donne cet ordre à ses disciples: "Ne dites à personne que je suis le Messie."

Commentaire

Rendre compte de son espérance

Juste avant la première annonce de sa Passion, Jésus interroge ses disciples : «Pour vous, qui suis-je ?» A travers eux, c’est à nous que la question de la foi est posée.
Le questionnement se fait en deux temps : Jésus demande ce que disent les gens à son sujet, puis il interroge ses disciples sur leur vision personnelle. Notre foi se construit d’abord par ce que nous entendons des autres. Ensuite, nous nous l’approprions et en faisons la confession personnelle, témoignage en actes, attitudes et paroles.

Les versets 17 à 19 sont propres à Matthieu. Catholiques et protestants les lisent différemment : pour les uns, ces versets ouvrent au ministère de Pierre et de ses successeurs comme papes ; pour les autres, c’est l’Eglise qui importe, construite sur la foi de Pierre.

Au-delà des lectures confessionnelles qui reflètent des visions différentes de l’Eglise, ces versets nous invitent d’abord à voir dans la foi un cadeau de Dieu. Je choisis de croire, mais c’est d’abord un acte de confiance par lequel je m’abandonne au Seigneur pour qu’il fasse naître et grandir en moi la foi.

L’œuvre de Jésus se poursuit à travers ceux qui croient en lui et forment une communauté nouvelle. L’Eglise dont Dieu seul connaît les frontières est le lieu d’annonce de la bonne nouvelle. Le Christ proclame le royaume des cieux sur lequel la mort n’a pas de prise. Confesser sa foi, ce n’est pas d’abord affirmer un dogme, c’est rendre compte de son espérance.

Sujets de prière

Oraison

Père tout-puissant,
c’est toi qui as inspiré Simon Pierre,
le premier des apôtres,
à confesser Jésus comme Messie,
le Fils du Dieu vivant.
Maintiens fermement ton Eglise sur le roc de cette foi,
afin que nous demeurions dans l’unité et la paix
pour proclamer l’unique vérité
et suivre le seul Seigneur,
Jésus Christ notre Sauveur,
lui qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit,
un seul Dieu, maintenant et toujours.

Cantique 61-83 (du recueil Alléluia)

Je crois au Dieu vivant