jeudi 01 février 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 107 (106), 33-43

Reconnaître l’amour du Seigneur

 
33
C’est lui qui change les fleuves en désert,
 
 
les sources d’eau en pays de la soif,
 
34
en salines une terre généreuse
 
 
quand ses habitants se pervertissent.

 
35
C’est lui qui change le désert en étang,
 
 
les terres arides en source d’eau ;
 
36
là, il établit les affamés
 
 
pour y fonder une ville où s’établir.
 
37
Ils ensemencent des champs et plantent des vignes :
 
 
ils en récoltent les fruits.

 
38
Dieu les bénit et leur nombre s’accroît,
 
 
il ne laisse pas diminuer leur bétail.
 
39
Puis, ils déclinent, ils dépérissent,
 
 
écrasés de maux et de peines.

 
40
Dieu livre au mépris les puissants,
 
 
il les égare dans un chaos sans chemin.
 
41
Mais il relève le pauvre de sa misère ;
 
 
il rend prospères familles et troupeaux.

 
42
Les justes voient, ils sont en fête ;
 
 
et l’injustice ferme sa bouche.
 
43
Qui veut être sage retiendra ces choses :
 
 
il y reconnaîtra l’amour du Seigneur.

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 58, v. 9-14

9
 Quand tu appelleras, le Seigneur répondra. Quand tu crieras, il dira: "Je suis là!" Si tu fais disparaître de ton pays ce qui écrase les autres, les gestes de menace et les paroles blessantes,
10
 alors ta lumière se lèvera dans la nuit, ton obscurité sera comme la lumière de midi. Ce sera la même chose si tu partages ta nourriture avec celui qui a faim, si tu donnes à manger à ceux qui sont dans la misère.
11
 Le Seigneur sera toujours ton guide. Même en plein désert, il te donnera à manger et te rendra des forces. Tu seras comme un jardin bien arrosé, comme une source qui coule toujours.
12
 Tu relèveras les vieux murs détruits, tu reconstruiras sur les fondations abandonnées depuis toujours. On t'appellera "le peuple qui ferme les fentes et refait les rues de la ville".
13
"Supposons ceci: Tu ne fais pas de démarches le jour du sabbat, tu ne t'occupes pas de tes affaires pendant ce jour qui m'est consacré. Tu appelles le sabbat "bonheur", tu appelles le jour du Seigneur "jour honorable", et tu l'honores en évitant les démarches, les affaires et les discussions.
14
 Alors tu trouveras ton bonheur en moi. Je te ferai passer comme un vainqueur sur les montagnes du pays. Je te ferai profiter de la terre que Jacob, ton ancêtre, a reçue en partage." Voilà ce que le Seigneur promet.

Commentaire

C’est si simple d’aimer ?

La fin de ce passage évoque l’égocentrisme inconscient qui m’habite, compromettant tout lien avec les autres. Pas facile de ne plus me courber sous le joug de ces peurs qui me font négliger des personnes, voire me montrer agressif. J’ai pourtant fait la révérence à cette force de peur toutes les fois où j’ai refusé de céder une miette de ce bien-être dont je jouissais ; refusé ma compréhension à l’un ou l’autre de mes prochains. En coupant court à sa sollicitation, je me suis coupé de l’autre.
C’est ainsi que des brèches se créent dans la communauté humaine, que des ruines apparaissent, qui semblent irréparables.
C’est ainsi que moi, le croyant qui confesse que Dieu est Celui de tous les hommes, j’ai l’impression très nette « d’avoir pris le nom du Seigneur en vain ».

En revanche si « j’offre à l’affamé » ou « rassasie l’affligé » – il ne s’agit pas que de pain ou d’argent – « chaque fois que je l’ai fait à l’un de ces plus petits de mes frères » (Mt 25,40), un minuscule rayon de lumière en rejoint d’autres dans le monde, une brèche se colmate, une ruine est réhabilitée. Non ?

Sujets de prière

Oraison

Dieu,
qui as révélé au monde
que les artisans de paix
seront appelés tes fils,
aide-nous à rechercher toujours cette justice
qui seule peut garantir aux hommes
une paix solide et durable.
Nous t’en prions au nom du Christ, Jésus, notre Seigneur.

Cantique 119 (du recueil Alléluia)

Heureux celui qui suit le bon chemin