jeudi 01 août 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 123 (122)

Les yeux levés vers toi

 
1
Vers toi j’ai les yeux levés,
 
 
vers toi qui es au ciel.

 
2
Comme les yeux de l’esclave
 
 
 vers la main de son maître, †
 
 
comme les yeux de la servante
 
 
 vers la main de sa maîtresse, *
 
 
nos yeux, levés vers le Seigneur notre Dieu,
 
 
 attendent sa pitié.

 
3
Pitié pour nous, Seigneur, pitié pour nous :
 
 
notre âme est rassasiée de mépris.

 
4
C’en est trop,
 
 
 nous sommes rassasiés *
 
 
du rire des satisfaits,
 
 
 du mépris des orgueilleux !

Lectures du jour


Épître aux Galates, Chap. 3, v. 1-9

1
Galates stupides, qui vous a jeté un sort? Pourtant, on vous a mis devant les yeux Jésus-Christ cloué sur une croix!
2
Je veux que vous répondiez seulement à cette question: l'Esprit Saint, est-ce que vous l'avez reçu parce que vous avez obéi à la loi, ou parce que vous avez cru à la Bonne Nouvelle?
3
Mais vous avez perdu la tête! Au début, vous avez compté sur l'Esprit Saint, et maintenant, est-ce que vous allez compter sur vos seules forces?
4
Tout ce que vous avez vécu, est-ce que c'est pour rien? D'ailleurs, pour rien, c'est impossible!
5
Dieu vous donne son Esprit et il fait chez vous tant de choses extraordinaires! Est-ce qu'il fait cela parce que vous obéissez à la loi, ou bien parce que vous croyez à la Bonne Nouvelle?
6
Abraham a cru en Dieu, et pour cela, Dieu l'a considéré comme un homme juste.
7
Comprenez bien une chose: la vraie famille d'Abraham, ce sont les croyants.
8
D'ailleurs, les Livres Saints ont prévu ceci: Dieu devait rendre justes les non-Juifs à cause de leur foi. C'est pourquoi les Livres Saints ont annoncé d'avance à Abraham cette bonne nouvelle: "Dieu bénira tous les peuples à travers toi."
9
Alors, ceux qui croient, Dieu les bénira avec Abraham, le croyant.

Commentaire

On a toujours fait comme ça !

Le conflit qui se déroule en Galatie pose un problème d’identité. Juifs et païens viennent d’une histoire et d’une culture différentes ; sur quelle base construire dès lors une identité commune ? Paul trouve ce point d’ancrage chez les patriarches. Avant même la loi reçue au Sinaï, l’alliance a été scellée par la promesse de Dieu à Abraham, et la foi d’Abraham en cette promesse.
Le temps de la loi n’a été qu’une étape. Le Christ, à la croix, nous a libérés de cette obligation, et a inauguré une nouvelle ère, accomplissant le but visé par Dieu dès le départ : que toutes les nations aient part à sa promesse. Ceux qui ont cru à la bonne nouvelle sont donc aussi les enfants, les héritiers d’Abraham. Vouloir rester attaché à ce moment précis de l’histoire marqué par la loi, c’est rater l’objectif voulu par Dieu !
Notre contexte hors et en Eglise a beaucoup changé. Le visage de nos paroisses aussi. Des habitudes ancrées depuis longtemps ont dû évoluer. L’adaptation s’est faite parfois avec bonheur, parfois avec un sentiment de perte : « Jusqu’ici, on avait toujours fait comme ça ! … » On en oublie parfois que ces habitudes, développées au fil de temps, n’étaient pas des buts en soi, mais des moyens mis en œuvre pour vivre l’Evangile le mieux possible dans un contexte donné. Alors, à autre contexte autres moyens !
L’objectif de Dieu, lui, n’a pas changé, et quels que soient nos changements structurels, lui reste fidèle à sa promesse.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant, auteur de tous les biens,
grave dans nos cœurs l’amour de ton nom;
affermis notre vie spirituelle et
poursuis en nous l’oeuvre de ton salut.
Nous t’en prions au nom de Jésus,
le Christ, notre Seigneur.

Cantique 45-24 (du recueil Alléluia)

La grâce est joie