mercredi 19 septembre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 104 (103), 24-35

Quelle profusion dans tes œuvres !

 
24
Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur ! †
 
 
Tout cela, ta sagesse l’a fait ; *
 
 
la terre s’emplit de tes biens.

 
25
Voici l’immensité de la mer,
 
 
son grouillement innombrable d’animaux grands et petits,
 
26
ses bateaux qui voyagent,
 
 
et Léviathan que tu fis pour qu’il serve à tes jeux.

 
27
Tous, ils comptent sur toi
 
 
pour recevoir leur nourriture au temps voulu.
 
28
Tu donnes : eux, ils ramassent ;
 
 
tu ouvres la main : ils sont comblés.

 
29
Tu caches ton visage : ils s’épouvantent ;
 
 
tu reprends leur souffle, ils expirent
 
 
 et retournent à leur poussière.
 
30
Tu envoies ton souffle : ils sont créés ;
 
 
tu renouvelles la face de la terre.

 
31
Gloire au Seigneur à tout jamais !
 
 
Que Dieu se réjouisse en ses œuvres !
 
32
Il regarde la terre : elle tremble ;
 
 
il touche les montagnes : elles brûlent.

 
33
Je veux chanter au Seigneur tant que je vis ;
 
 
je veux jouer pour mon Dieu tant que je dure.
 
34
Que mon poème lui soit agréable ;
 
 
moi, je me réjouis dans le Seigneur.
 
35
Que les pécheurs disparaissent de la terre !
 
 
Que les impies n’existent plus !

 
 
Bénis le Seigneur, ô mon âme !

Lectures du jour


Premier livre de Samuel, Chap. 17, v. 39-54

39
 David met encore l'épée de Saül par-dessus la cuirasse. Il essaie d'avancer, mais il n'y arrive pas. En effet, il n'est pas habitué à cet équipement. Alors il dit à Saül: "Avec tout cela, je ne peux pas marcher, je n'ai pas l'habitude." Et il enlève l'équipement de Saül.
40
 David prend son bâton et il va choisir cinq pierres bien lisses au bord du torrent. Il les met dans son sac de berger. Il prend sa fronde dans sa main et s'avance vers Goliath.
41
 Goliath s'approche petit à petit de David. L'homme qui porte son bouclier marche devant lui.
42
 Goliath regarde David. Quand il le voit, il le juge comme un petit rien-du-tout. En effet, David est encore jeune. Il a le teint clair et un beau visage.
43
 Alors Goliath crie à David: "Tu viens contre moi avec un bâton! Tu me prends donc pour un chien!" Et il lance à David des malédictions de la part des dieux philistins. 44 Il crie encore: "Viens ici! Je vais donner ton corps à manger aux oiseaux et aux animaux sauvages!"
45
 David lui dit: "Toi, tu viens contre moi avec une épée, une lance et une autre arme. Et moi, je viens contre toi au nom du Seigneur de l'univers, le Dieu de l'armée d'Israël que tu as insulté!
46
 Aujourd'hui même, le Seigneur va te livrer à moi. Je vais te tuer et te couper la tête! Aujourd'hui même, je vais donner les corps des soldats philistins aux oiseaux et aux animaux sauvages, qui les mangeront. Alors tout le monde apprendra que les Israélites ont un Dieu.
47
 Et tous les Israélites rassemblés ici le sauront: le Seigneur n'a pas besoin d'épée ni de lance pour donner la victoire. Il est le maître de cette guerre et il va vous livrer en notre pouvoir!"
48
 Goliath se remet à marcher vers David. Alors David court très vite vers Goliath sur le terrain du combat.
49
 Il prend une pierre dans son sac. Il la lance avec sa fronde, et la pierre va frapper le front de Goliath. Elle s'enfonce dans son front, et Goliath tombe, le visage contre le sol.
50
 Ainsi, avec une fronde et une pierre, David a été plus fort que Goliath le Philistin. Il l'a fait tomber et il l'a tué, sans épée.
51
 David court et s'arrête près de Goliath. Il tire l'épée de Goliath de son étui et il lui coupe la tête. Alors, quand les Philistins voient que leur champion est mort, ils se mettent à fuir.
52
 Les soldats d'Israël et de Juda poussent leur cri de guerre et ils poursuivent les Philistins jusqu'à l'entrée de Gath et d'Écron. Les corps des Philistins couvrent la route de Chaaraïm jusqu'à Gath et Écron.
53
 Puis les Israélites arrêtent de poursuivre les Philistins et ils reviennent piller leur camp.
54
 David prend la tête de Goliath et il l'apporte à Jérusalem. Il met les armes du Philistin dans sa tente.

Commentaire

Une Présence maintes fois testée, encouragement pour un fameux combat

On ne peut qu’être ébloui par tant d’audace et d’aplomb chez ce jeune David!
On peut aussi y voir de l’insouciance et de la présomption. Mais on se rappelle que
« l’Esprit du Seigneur s’était emparé de David et fut avec lui dès ce jour-là » (1 Samuel 16,13). David est-il conscient d’avoir cet Esprit en lui ?

Espère-t-il la fameuse récompense promise par le roi Saül ? Le texte ne nous le dit pas. Mais David est sûr d’une chose : il sera protégé par le Seigneur, car il a déjà «testé» cette protection (v. 37).

Je suis sûre que vous aussi avez déjà pu vivre ces expériences fortes où l’on sent la présence aimante de Dieu. Pourtant, cela ne nous suffit pas, nous avons besoin de plus de preuves.
Voici une histoire connue, mais très parlante: «Un homme était en conversation avec le Seigneur. Il faisait le bilan de sa vie. Il regardait en arrière et voyait deux paires de traces de pas dans le sable: la trace de ses pas et à côté, la trace des pas de Dieu. Mais au moment des instants les plus sombres de sa vie, l’homme ne voyait qu’une trace de pas dans le sable. Il en fit le reproche au Seigneur : « Je ne vois qu’une seule trace de pas pendant les pires moments de ma vie… où étais-tu, Seigneur ? » Ce dernier répondit à l’homme: « Eh bien, mon enfant, si tu ne vois qu’une trace de pas aux pires moments de ta vie, c’est parce que moi je te portais !»

Et voilà maintenant ce fameux combat qui a accompagné au moins une fois nos séances d’école du dimanche ! Le petit, le faible l’emporte sur le grand costaud … Ouf !
Le texte précise bien que David ne s’attribue pas les honneurs de cette victoire. Il dit qu’il vient « armé du Nom du Seigneur, le Dieu des troupes d’Israël ».
Certes, c’est quand même David qui a osé braver le géant. C’est lui qui s’est lancé sur le champ de bataille. Il a bien voulu prendre sa part : David a accompli le possible, Dieu s’est chargé de l’impossible.

Sujets de prière

Oraison

Nous te prions, Seigneur,
toi qui es la vraie lumière
et le créateur de la lumière:
garde-nous attentifs à ta loi
pour que nous vivions dans ta clarté.
Exauce-nous au nom du Christ, notre Seigneur.

Cantique 34 B (du recueil Alléluia)

Seigneur, je te louerai