Lundi 19 Octobre 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 105 (104), 1-15

Dieu fidèle à sa parole

 
1
Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom,
 
 
annoncez parmi les peuples ses hauts faits ;
 
2
chantez et jouez pour lui,
 
 
redites sans fin ses merveilles ;
 
3
glorifiez-vous de son nom très saint :
 
 
joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !

 
4
Cherchez le Seigneur et sa puissance,
 
 
recherchez sans trêve sa face ;
 
5
souvenez-vous des merveilles qu’il a faites,
 
 
de ses prodiges, des jugements qu’il prononça,
 
6
vous, la race d’Abraham son serviteur,
 
 
les fils de Jacob, qu’il a choisis.

 
7
Le Seigneur, c’est lui notre Dieu :
 
 
ses jugements font loi pour l’univers.
 
8
Il s’est toujours souvenu de son alliance,
 
 
parole édictée pour mille générations :

 
9
promesse faite à Abraham,
 
 
garantie par serment à Isaac,
 
10
érigée en loi avec Jacob,
 
 
alliance éternelle pour Israël.
 
11
Il a dit : « Je vous donne le pays de Canaan,
 
 
ce sera votre part d’héritage. »

 
          ~

 
12
En ces temps-là, on pouvait les compter :
 
 
c’était une poignée d’immigrants ;
 
13
ils allaient de nation en nation,
 
 
d’un royaume vers un autre royaume.

 
14
Mais Dieu ne souffrait pas qu’on les opprime ;
 
 
à cause d’eux, il châtiait des rois :
 
15
« Ne touchez pas à qui m’est consacré,
 
 
ne maltraitez pas mes prophètes ! »

Lectures du jour

Commentaire

La violence et la foi

Comment ne pas être profondément dérangé par l’épisode des lévites massacrant indistinctement au nom du Seigneur?
Quelle différence entre eux et les religieux contemporains qui massacrent dans les rues ou se font sauter devant des stades?
La foi chrétienne est, je le pense, tout aussi profondément incompatible avec de telles attitudes.
Pourtant, l’histoire de l’Eglise est entachée de nombreux massacres tout aussi importants et souvent plus importants que celui qui est décrit ici.
Alors que faire de ce texte, et de tous ceux qui émaillent la Bible de récits violents au nom de Dieu?
On peut bien sûr considérer qu’il s’agit de reliquats d’un passé révolu, que l’évolution spirituelle du christianisme l’a définitivement éloigné de ce type de comportement. Bref que ces textes ne nous concernent plus, qu’ils ne sont plus destinés à faire résonner la Parole de Dieu pour nous.
A moins que ce récit, et d’autres avec lui, soient encore pour nous Parole de vie parce qu’ils nous redisent avec force que la tentation de la violence est toujours présente dans la foi.
Nous ne sommes pas définitivement à l’abri de l’intégrisme.

Sujets de prière

Oraison

O Dieu,
tu ne repousses personne,
et si grands que soient nos péchés,
tu te laisses trouver par notre repentir.
Accueille donc avec bonté
les prières que nous t’adressons,
et remplis nos cœurs de ta lumière,
afin que nous ayons la force
de faire ce que tu attends de nous,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 43-04 (du recueil Alléluia)

Seigneur, reçois, Seigneur, pardonne