Mercredi 19 Octobre 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 107 (106), 23-32

Reconnaître l’amour du Seigneur

 
23
Certains, embarqués sur des navires,
 
 
occupés à leur travail en haute mer,
 
24
ont vu les œuvres du Seigneur
 
 
et ses merveilles parmi les océans.

 
25
Il parle, et provoque la tempête,
 
 
un vent qui soulève les vagues :
 
26
portés jusqu’au ciel, retombant aux abîmes,
 
 
ils étaient malades à rendre l’âme ;
 
27
ils tournoyaient, titubaient comme des ivrognes :
 
 
leur sagesse était engloutie.

℟1
28
Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur,
 
 
et lui les a tirés de la détresse,
 
29
réduisant la tempête au silence,
 
 
faisant taire les vagues.
 
30
Ils se réjouissent de les voir s’apaiser,
 
 
d’être conduits au port qu’ils désiraient.

℟2
31
Qu’ils rendent grâce au Seigneur de son amour,
 
 
de ses merveilles pour les hommes ;
 
32
qu’ils l’exaltent à l’assemblée du peuple
 
 
et le chantent parmi les anciens !

 
          ~

Lectures du jour

Commentaire

Une greffe prometteuse

Dans ces lignes, on sent surgir les conflits potentiels entre chrétiens d'origine juive et d'origine païenne. Que faut-il comprendre de la parabole de l'olivier ?
D'abord, que le tronc et les racines sont toujours les mêmes. Ils sont le passage obligé et naturel de la sève qui nourrit l'arbre et lui permet de porter du fruit. Il n'y a donc pas lieu de les rejeter, même au motif qu’ils ne reconnaissent pas Jésus-Christ.
Ensuite, qu'il n'y a pas gloire à tirer d’avoir été greffé. Certes, le jardinier greffe une branche en espérant qu'elle porte du fruit, mais ce n'est pas le greffon qui a décidé qu'il serait greffé ni qui a fait le travail de greffer. D'ailleurs, on peut toujours émonder un greffon qui ne donne pas satisfaction !
Enfin, et là Paul pousse la parabole un peu loin, une branche coupée pourrait être à nouveau greffée à condition d'avoir guéri de son infidélité. Cette dernière note indique deux choses. L'une, que nous avons déjà rencontrée, est la notion de retour, de conversion. L'accueil par Dieu est encore possible. L'autre, c'est que la branche n'est plus la même. La branche greffée ne revient pas à son statut d'avant, mais s'intègre au plant porte-greffe en une nouveauté de vie. Il y a donc encore moins de raisons d'en faire une occasion d’orgueil pour les uns, de jalousie pour les autres, donc de conflit !
Ici, Paul invite chacune et chacun à accueillir son frère et sa sœur dans la foi en fonction de la relation actuelle qu'ils vivent avec Dieu, pas de leur passé… même tumultueux.

Sujets de prière

Oraison

Dieu puissant, auteur de tout don parfait,
enracine en nos cœurs l’amour de ton nom
et fais-y grandir une foi véritable;
que ta bienveillance la nourrisse
et produise en nous des fruits qui te plaisent.
Par Jésus-Christ notre Seigneur
qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit,
un seul Dieu dans les siècles des siècles.

Cantique 36-21 (du recueil Alléluia)

Que nos chants et nos prières