Samedi 19 Novembre 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 112 (111)

Heureux qui craint le Seigneur

 
1
Alléluia !

 
 
Heureux qui craint le Seigneur,
 
 
qui aime entièrement sa volonté !
 
2
Sa lignée sera puissante sur la terre ;
 
 
la race des justes est bénie.

 
3
Les richesses affluent dans sa maison :
 
 
à jamais se maintiendra sa justice.
 
4
Lumière des cœurs droits,
 
 
 il s’est levé dans les ténèbres,
 
 
homme de justice, de tendresse et de pitié.

 
5
L’homme de bien a pitié, il partage ;
 
 
il mène ses affaires avec droiture.
 
6
Cet homme jamais ne tombera ;
 
 
toujours on fera mémoire du juste.

 
7
Il ne craint pas l’annonce d’un malheur :
 
 
le cœur ferme, il s’appuie sur le Seigneur.
 
8
Son cœur est confiant, il ne craint pas :
 
 
il verra ce que valaient ses oppresseurs.

 
9
À pleines mains, il donne au pauvre ; †
 
 
à jamais se maintiendra sa justice,
 
 
sa puissance grandira, et sa gloire !

 
10
L’impie le voit et s’irrite ; †
 
 
il grince des dents et se détruit.
 
 
L’ambition des impies se perdra.

Lectures du jour

Commentaire

Je regardai, je regardai encore …

C’est le passé simple de l’instantané – une suite d’instantanés – et non la continuité routinière de l’imparfait. Le « cantique nouveau » – expression biblique – est celui qui retentit toujours pour inaugurer une nouvelle étape, et même un tournant radical, de l’histoire du salut ; composé tout exprès, il sort en « Première mondiale » avec toute la pompe et la tonitruance des musiques princières.
Les 144'000 musiciens – encore la mise en facteurs de nombres symboliques évoquant à la fois la délimitation du peuple élu et la destination « tous ménages » du message qu’il porte – musiciens tout de neuf vêtus pour l’occasion, eux aussi, sont vierges de tout péché – d’une virginité volontariste (4-5) mais refaite dans le sang de l’Agneau.
Une autre image évoque « la moisson de la justice », image – biblique, comme la vendange – de la colère de Dieu. Il est évident que de telles images ne sont pas faites pour rendre l’Apocalypse sympathique à tous ! Le monde vit, soutenu tant bien que mal par la devise qu’il s’est gratuitement forgée : tout finira bien par s’arranger un jour ; l’évolutionnisme universel, cette coriace mystique de l’humanité, est mise hors combat. Ne crions pas à une férocité tout droit venue de l’Ancien Testament : ce message se lit, même avec une pointe de sourire, dans les paraboles de l’Evangile.
« Nous ne pouvons pas désigner d’emblée les païens comme perdus. Nous savons simplement ceci : ils n’ont pas encore entendu l’Evangile. Nous oui. Alors, allons à eux et annonçons-le-leur. L’Eglise a reçu ordre de mission et non de spéculation. » (Karl Barth).

Sujets de prière

Oraison

Dieu de vie,
nous te rendons grâce
pour tous ceux qui sont morts
dans la paix du Christ
et qui en toi sont vivants;
nous te demandons de hâter
le retour de ton Fils,
afin que nous puissions,
avec ceux qui nous ont précédés,
vivre la joie parfaite de ton Royaume,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 98 (du recueil Alléluia)

Entonnons un nouveau cantique