jeudi 19 mars 2020

Temps

Temps du carême

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 104 (103), 13-23

Quelle profusion dans tes œuvres !

 
13
De tes demeures tu abreuves les montagnes,
 
 
et la terre se rassasie du fruit de tes œuvres ;
 
14
tu fais pousser les prairies pour les troupeaux,
 
 
et les champs pour l’homme qui travaille.

 
 
De la terre il tire son pain :
 
15
le vin qui réjouit le cœur de l’homme,
 
 
l’huile qui adoucit son visage,
 
 
et le pain qui fortifie le cœur de l’homme.

 
16
Les arbres du Seigneur se rassasient,
 
 
les cèdres qu’il a plantés au Liban ;
 
17
c’est là que vient nicher le passereau,
 
 
et la cigogne a sa maison dans les cyprès ;
 
18
aux chamois, les hautes montagnes,
 
 
aux marmottes, l’abri des rochers.

 
19
Tu fis la lune qui marque les temps
 
 
et le soleil qui connaît l’heure de son coucher.
 
20
Tu fais descendre les ténèbres, la nuit vient :
 
 
les animaux dans la forêt s’éveillent ;
 
21
le lionceau rugit vers sa proie,
 
 
il réclame à Dieu sa nourriture.

 
22
Quand paraît le soleil, ils se retirent :
 
 
chacun gagne son repaire.
 
23
L’homme sort pour son ouvrage,
 
 
pour son travail, jusqu’au soir.

 
          ~

Lectures du jour


Livre de Jérémie, Chap. 18, v. 1-11

1
 Le Seigneur a adressé sa parole à Jérémie en disant:
2
 "Jérémie, descends tout de suite chez le potier. Là, je te ferai entendre ce que j'ai à te dire."
3
 Je suis donc descendu chez le potier. Il était en train de travailler sur son tour.
4
 Mais le pot qu'il fabriquait à la main avait un défaut, ce qui arrive parfois. Alors le potier a fait un autre pot, comme cela lui plaisait.
5
 Voici les paroles que le Seigneur m'a adressées:
6
 "Gens d'Israël, est-ce que je ne suis pas capable d'agir avec vous comme ce potier? C'est moi, le Seigneur, qui le déclare. Vous êtes dans ma main comme l'argile dans la main du potier.
7
 Quelquefois, au sujet d'un peuple ou d'un royaume, je parle d'arracher, d'abattre et de détruire.
8
 Mais si ce peuple abandonne le mal que j'ai condamné, alors je change d'avis au sujet du mal que je voulais lui faire.
9
 Quelquefois, à propos d'un autre peuple ou d'un autre royaume, je parle de construire et de planter.
10
 Mais si ce peuple ne m'écoute pas et fait ce qui est mal à mes yeux, alors je change d'avis au sujet du bien que j'ai promis de lui faire.
11
 "Maintenant, Jérémie, parle aux gens de Juda et aux habitants de Jérusalem. Dis-leur: Voici le message du Seigneur: Je prépare un malheur contre vous, je forme des projets contre vous. Chacun de vous doit abandonner sa conduite mauvaise. Oui, améliorez votre façon de vivre et d'agir.""

Commentaire

Jérémie chez le potier

Quelle belle image!
Un potier n’arrive pas à réaliser son idée. Il pourrait se fâcher, jeter l’argile par terre, détruire, abandonner. Mais non, il continue jusqu’à ce qu’il arrive à son but.
Comment ne pas voir dans cette image Dieu, le grand potier du monde qui, sans se lasser et malgré ses déceptions essaie toujours à nouveau de modeler son peuple, pour qu’il soit son œuvre et revienne à lui?
Dieu le souligne: «J’agis envers mon peuple comme ce potier». Il peut donner vie, il peut détruire aussi. Il est libre de ses réactions. Mais l’homme l’est également. Et voici tout le défi! Si l’homme refuse de se laisser modeler par le Seigneur, c’est sa liberté … mais son malheur aussi, car en Dieu seul réside notre bonheur!
Ce que l’on peut retenir de ce texte, au-delà des menaces de punition et d’abandon divins, ce sont les appels à la conversion. Dès qu’Israël se repent, Dieu lui pardonne. Il garde beaucoup d’amour malgré la virulence des mots. Ce texte me fait penser à un père déçu du comportement de son enfant, mais prêt au pardon et au changement.
Et enfin, il nous rappelle que, nonobstant cette parabole de l’argile et du potier, nous ne sommes pas pour autant dans la main de Dieu comme des marionnettes. Libres nous sommes, de cette liberté dangereuse et merveilleuse qui nous permet de faire des choix. Vais-je accepter d’être modelé par Dieu, participant avec lui à ma genèse, ou non?

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
qui nous as enseigné
que nous ne sommes vraiment libres
que lorsque notre volonté se confond avec la tienne,
aide-nous à acquérir cette liberté
en étant joyeusement soumis à ta volonté
et en marchant toujours
dans la voie que tu nous as tracée
en Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 6 (du recueil Alléluia)

Seigneur, qui vois ma peine