mardi 19 janvier 2021

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 25 (24), 12-22

Dans ton amour, ne m’oublie pas

 
12
Est-il un homme qui craigne le Seigneur ?
 
 
Dieu lui montre le chemin qu’il doit prendre.
 
13
Son âme habitera le bonheur,
 
 
ses descendants posséderont la terre.
 
14
Le secret du Seigneur est pour ceux qui le craignent ;
 
 
à ceux-là, il fait connaître son alliance.

 
          ~

 
15
J’ai les yeux tournés vers le Seigneur :
 
 
il tirera mes pieds du filet.
 
16
Regarde, et prends pitié de moi,
 
 
de moi qui suis seul et misérable.

 
17
L’angoisse grandit dans mon cœur :
 
 
tire-moi de ma détresse.
 
18
Vois ma misère et ma peine,
 
 
enlève tous mes péchés.

 
19
Vois mes ennemis si nombreux,
 
 
la haine violente qu’ils me portent.
 
20
Garde mon âme, délivre-moi ;
 
 
je m’abrite en toi : épargne-moi la honte.
 
21
Droiture et perfection veillent sur moi,
 
 
sur moi qui t’espère !

 
22
Libère Israël, ô mon Dieu,
 
 
de toutes ses angoisses !

Lectures du jour


Épître aux Galates, Chap. 4, v. 21-31

21
Dites-moi, vous qui voulez obéir à la loi, est-ce que vous n'entendez pas ce qu'elle dit? 22 Voici ce qu'elle dit: "Abraham a eu deux fils: un avec Agar, qui était une esclave, un avec Sara, qui était une femme libre."
23
Le fils de l'esclave est né selon la volonté d'un homme et d'une femme, mais le fils de la femme libre est né à cause de la promesse de Dieu.
24
Cette histoire a encore un autre sens. Les femmes sont comme les deux alliances. La première alliance vient du mont Sinaï, elle met au monde des enfants esclaves: c'est Agar,
25
et Agar, c'est le mont Sinaï en Arabie. Elle représente aussi l'actuelle ville de Jérusalem qui est esclave avec ses enfants.
26
Mais la Jérusalem d'en haut est libre, et c'est elle qui est notre mère.
27
En effet, les Livres Saints disent: "Réjouis-toi, toi qui n'as pas d'enfant! Pousse des cris de joie, toi qui n'as pas connu les douleurs de l'accouchement! Oui, la femme abandonnée aura plus d'enfants que la femme qui a un mari!"
28
Et vous, frères et sœurs, comme Isaac, vous êtes des enfants nés selon la promesse de Dieu.
29
Mais autrefois, le fils d'Abraham né selon la volonté d'un homme et d'une femme a fait souffrir le fils qui est né selon l'Esprit de Dieu. Et maintenant, c'est encore la même chose.
30
Eh bien, que disent les Livres Saints? "Chasse la femme esclave et son fils! Non, le fils de l'esclave ne doit pas hériter avec le fils de la femme libre!"
31
Frères et sœurs, nous ne sommes donc pas les enfants d'une esclave, nous sommes les enfants de la femme libre.

Commentaire

Tu te laisses aller…

A la demande de son épouse Sara qui était stérile, Abraham eut un fils, Ismaël, avec leur esclave Agar. Il représente leurs efforts humains pour s’assurer une descendance. Isaac, né de Sara alors qu’on ne l’attendait plus, représente le don offert par Dieu selon sa promesse.
Les Galates, en s’imposant certaines pratiques, cherchent à maîtriser leur relation à Dieu, et à obtenir ses faveurs par leurs efforts. C’est une relation de dépendance. La relation que Dieu leur propose est autre: une relation de liberté et de confiance, qui implique un lâcher prise. «Chasser l’esclave», c’est renoncer à vouloir toujours tout maîtriser et à s’imposer des exigences inutiles.
Nous sommes très forts pour nous mettre des contraintes dans notre vie de foi.
Dans mon adolescence, j’avais décidé de faire ma prière tous les soirs. Une discipline qui peut faire du bien…sauf quand on en fait une corvée: «Tu devrais prier au moins tant de temps, sinon cela ne vaut pas la peine; même si tu as sommeil, fais-le, sinon tu vas te laisser aller ; as-tu bien pensé à tout le monde dans ta prière?»
Jusqu’au jour où je me suis rendu compte que la meilleure manière de prier, ce pourrait être parfois… se laisser aller: lâcher la bride à ses pensées, les laisser vagabonder, s’entretenir avec Dieu de ce qui nous vient à l’esprit.
Se confier, tout simplement.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur, tu ouvres ton Royaume
à ceux qui renaissent de l’eau et de l’Esprit;
fais croître en nous la grâce
pour que, déjà purifiés de nos fautes,
nous ne rendions vaine aucune de tes promesses.
Par Jésus Christ, notre Seigneur.

 

Pour le deuxième jour de la Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens, prière proposée par la Communauté de Grandchamp:

Esprit Saint,
donne-nous d’accueillir en nos cœurs la présence du Christ,
de veiller sur elle comme sur un secret d’amour.
Nourris notre prière,
éclaire notre lecture de la bible,
agis à travers nous,
afin que patiemment, les fruits de ton amour puissent grandir en nous.

Cantique 36-17 (du recueil Alléluia)

L'Eglise universelle