Mercredi 19 Février 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 62 (61)

Je n’ai de repos qu’en Dieu

 
2
Je n’ai de repos qu’en Dieu seul,
 
 
mon salut vient de lui.

3
Lui seul est mon rocher, mon salut,
 
 
ma citadelle : je suis inébranlable.

 
4
Combien de temps tomberez-vous sur un homme
 
 
   pour l’abattre, vous tous, *
 
 
comme un mur qui penche,
 
 
   une clôture qui croule ?

 
5
Détruire mon honneur est leur seule pensée : †
 
 
   ils se plaisent à mentir. *
 
 
Des lèvres, ils bénissent ;
 
 
   au fond d’eux-mêmes, ils maudissent.

 
6
Je n’ai mon repos qu’en Dieu seul ;
 
 
oui, mon espoir vient de lui.

7
Lui seul est mon rocher, mon salut,
 
 
ma citadelle : je reste inébranlable.

 
8
Mon salut et ma gloire
 
 
   se trouvent près de Dieu. *
 
 
Chez Dieu, mon refuge,
 
 
   mon rocher imprenable !

 
          ~

 
9
Comptez sur lui en tous temps,
 
 
   vous, le peuple. *
 
 
Devant lui épanchez votre cœur :
 
 
   Dieu est pour nous un refuge.

 
10
L’homme n’est qu’un souffle,
 
 
   les fils des hommes, un mensonge : *
 
 
sur un plateau de balance, tous ensemble,
 
 
   ils seraient moins qu’un souffle.

 
11
N’allez pas compter sur la fraude
 
 
   et n’aspirez pas au profit ; *
 
 
si vous amassez des richesses,
 
 
   n’y mettez pas votre cœur.

 
12
Dieu a dit une chose,
 
 
   deux choses que j’ai entendues. †
 
 
Ceci : que la force est à Dieu ;
 
13
   à toi, Seigneur, la grâce ! *
 
 
Et ceci : tu rends à chaque homme
 
 
   selon ce qu’il fait.

Lectures du jour

Commentaire

Une grande révolution est en marche… Vraiment ?

Quel paradoxe : La révolution qui est en route ne vise rien moins que l'univers entier… mais les moyens sont si dérisoires (et si souvent, objet de dérision) ! Or, c'est voulu ! Une faiblesse bénie ! Pas un roseau ne sera cassé, même s'il est déjà froissé ; on fuit toute publicité, et même on s'y oppose.

Il y a place pour un cheminement libre, où chacun prend son temps et personne n'est forcé. Aucune pression extérieure, rien qui ne produise du fruit amer, ou des restrictions mentales, ou des changements précipités qui présagent des retours de balancier.
Même aux plus convaincus, qui sont fermes au point d'être rigides, il est fait un espace pour évoluer, pour croître ou bouleverser des obstacles encore inconscients. Quant aux plus hésitants, ceux pour qui la flamme est presque éteinte, rien n'est perdu, tout peut reprendre. Au contraire, le serviteur bien-aimé du Seigneur se réjouit du peu qu'il voit en nous de ce lumignon fumant.
C'est là que le Souffle de vie est à l'œuvre et vient manifester sa force.
Je peux me placer du côté de ceux qui bénéficient de cette apparente faiblesse, de cette douceur, cette patience, cette finesse d'écoute et d'attente. Je peux me réjouir de ce petit rien (chez moi ou chez l'autre). Le « serviteur bien-aimé » saura vaincre les résistances qui me taraudent, et dont je croyais encore avoir besoin pour me protéger : sa victoire a le goût de miel. Si mes propres résistances peuvent être vaincues, alors celles du monde entier le seront ; comme un petit feu dans un coin qui embrase tout le champ.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
tu aimes toutes tes créatures
et tu ne ressens de mépris pour aucune de tes œuvres:
ne regarde pas nos péchés
mais renouvelle-nous par ton Esprit,
afin que nous accueillions avec gratitude ce temps favorable,
ce temps de retour vers toi
et de réconciliation entre nous tes enfants.
Par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 33-04 (du recueil Alléluia)

Tu vins, Jésus pour partager