mardi 19 février 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 56 (55)

Plus rien ne me fait peur

 
2
Pitié, mon Dieu !
 
 
 Des hommes s’acharnent contre moi ;
 
 
tout le jour, ils me combattent, ils me harcèlent.
 
3
Ils s’acharnent, ils me guettent tout le jour ;
 
 
mais là-haut, une armée combat pour moi.

 
4
Le jour où j’ai peur,
 
 
je prends appui sur toi.
5
Sur Dieu dont j’exalte la parole,
 
 
sur Dieu, je prends appui :
 
 
plus rien ne me fait peur !
 
 
Que peuvent sur moi des êtres de chair ?

 
6
Tout le jour, leurs paroles me blessent,
 
 
ils ne pensent qu’à me faire du mal ;
 
7
à l’affût, ils épient, ils surveillent mes pas ;
 
 
comme s’ils voulaient ma mort.

 
9
Toi qui comptes mes pas vagabonds,
 
 
recueille en tes outres mes larmes ;
 
 
 (cela n’est-il pas dans ton livre ?)
 
10
Le jour où j’appellerai, mes ennemis reculeront ;
 
 
je le sais, Dieu est pour moi.

11
Sur Dieu dont j’exalte la parole,
 
 
 le Seigneur dont j’exalte la parole, *
 
12
sur Dieu, je prends appui :
 
 
plus rien ne me fait peur ! *
 
 
Que peuvent sur moi des humains ?

 
13
Mon Dieu, je tiendrai ma promesse,
 
 
je t’offrirai des sacrifices d’action de grâce ;
 
14
car tu m’as délivré de la mort
 
 
et tu préserves mes pieds de la chute,
 
 
pour que je marche à la face de Dieu
 
 
dans la lumière des vivants.

Lectures du jour


Première épître aux Corinthiens, Chap. 1, v. 22-31

22
 Les Juifs demandent des signes étonnants, et ceux qui ne sont pas juifs cherchent la sagesse.
23
 Mais nous, nous annonçons un Messie cloué sur une croix. Les Juifs ne peuvent absolument pas accepter cela, et ceux qui ne sont pas juifs pensent que c'est une folie.
24
 Mais pour ceux que Dieu appelle, Juifs et non-Juifs, le Christ est la puissance de Dieu et la sagesse de Dieu.
25
 Oui, la folie de Dieu est plus sage que la sagesse des hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que la force des hommes.
26
 Frères et sœurs, regardez qui vous êtes, vous qui avez reçu l'appel de Dieu. Parmi vous, il n'y a pas beaucoup de sages du point de vue humain, pas beaucoup de gens puissants, pas beaucoup de gens importants.
27
 Mais pour couvrir de honte les sages, Dieu a choisi ce qui semble fou dans le monde. Pour couvrir de honte ce qui est fort, Dieu a choisi ce qui est faible dans le monde.
28
 Pour détruire ce qui est important, Dieu a choisi ce qui est petit dans le monde. Il a choisi ce qu'on méprise, ce qui n'est rien du tout.
29
 Dieu a fait cela pour que personne ne puisse se vanter devant lui.
30
 C'est lui qui vous a unis au Christ Jésus, et le Christ est devenu pour nous la sagesse qui vient de Dieu. Par lui, Dieu nous rend justes, il nous choisit pour lui et il nous libère du péché.
31
Alors, comme les Livres Saints le disent:"Si quelqu'un veut se vanter, qu'il se vante à cause du Seigneur."

Commentaire

La prédication inouïe de la croix

Voici LE texte étendard de la théologie de la croix si chère à Paul, le cœur de son message !
Pour lui, l’Evangile est un non-sens en regard du raisonnement humain. Il faut dire plus : en tant que non-sens, il agit comme puissance de Dieu, car il retourne tout !
Tout ce qu’on sait, croit, pense.
Pourquoi la croix est-elle un scandale, une pierre d’achoppement ?
Tout juif savait qu’un condamné pendu au gibet mourrait une fois physiquement et une deuxième fois maudit de Dieu, exclu de son alliance à tout jamais, ce qui est le pire destin ! Donc affirmer qu’un crucifié est notre Sauveur est inacceptable et constitue une insulte à Dieu lui-même !
Il fallait pourtant que le Christ – présence de Dieu au monde – assume cette souffrance, habite cette malédiction ultime pour « donner Dieu » précisément à tous ceux qui se sentent maudits, exclus de son alliance sainte – nous : c’est quelquefois ce que nous pensons de nous-mêmes !
Pourquoi la croix est-elle une folie ?
Parce qu’ elle proclame que c’est en perdant la vie « qu’on a », qu’on reçoit la vie, « qu’on est ». C’est en consentant à la crucifixion dans mon égo – cette part de nous qui se bat pour son image – que je peux renaître à mon être profond, comme dans un passage de résurrection.
Là aussi, c’est inacceptable pour toute pensée humaine qui croit être profonde et sage.
L’Evangile ne peut donc pas être annoncé comme une sagesse alléchante : il brise nos raisonnements, nos certitudes. C’est in-ouï, à prendre ou à laisser : ce n’est qu’en lâchant nos besoins de sens, de sécurité et de reconnaissance et en nous tournant vers le Très-Bas que nous pouvons l’entendre comme une parole salvatrice venant d’En-haut.

Sujets de prière

Oraison

Dieu qui nous combles de bénédiction
par la richesse infinie de ta grâce,
fais-nous quitter ce qui ne peut que vieillir,
fais-nous entrer dans ce qui est nouveau,
et nous serons préparés à la gloire du Royaume.
Sois béni pour les siècles des siècles.

Cantique 41-19 (du recueil Alléluia)

A Dieu seul…